Les droits des femmes : l’accès à certaines professions réservées aux hommes

, par  Mireille Popelin , popularité : 1%

Rosa Luxembourg était une révolutionnaire et une femme. "Pourquoi n’y-a-t-il pas d’organisation pour les femmes travailleuses en Allemagne ?" s’interrogeait Emma Ihrer dans son essai de 1898.

Rosa Luxembourg écrit un texte qui soutient cet essai : les femmes doivent s’organiser dans les syndicats mais aussi mener un combat politique, entrer dans les réunions publiques, dans des associations politiques.

Le suffrage féminin

Les femmes de la classe prolétarienne étaient soutenues par le suffrage masculin. Il fallait qu’elles prennent conscience de l’importance d’acquérir le droit de vote, comme les hommes. Ce sont les femmes prolétariennes qui ont le plus lutté pour ce droit. Mais c’est le combat commun, des hommes et des femmes , qui obtiendra ce droit.

Les droits des femmes, version bourgeoise

"Les femmes bourgeoises luttent contre les prérogatives masculines, dit Rosa Luxembourg, mais elles seraient des brebis dans le camp de la réaction, et seraient plus réactionnaires que les hommes de leur classe".

C’est très juste. Il faut cependant nuancer.

Vers le milieu du 19ème siècle, en Belgique, deux femmes furent des pionnières dans leur lutte pour exercer le métier qu’elles souhaitaient exercer :
- L’une, Isala Van Diest fut la première femme belge docteur en médecine.
- L’autre, Marie Popelin (peut-être mon ancêtre) fut la première femme avocate belge.

Cette dernière eut beaucoup de mal à faire des études de droit. Elle dut s’exiler en Suisse.

Une pièce de deux euros commémore le 100ème anniversaire de la journée internationale de la femme célébrée le 8 Mars.

Ces deux femmes créèrent en 1892 la première organisation féministe en Belgique "La ligue belge du droit des femmes".

Ces pionnières belges

Marie Popelin (probablement mon ancêtre) est née le 16 décembre 1846, morte le 5 juin 1913.

Ces deux femmes appartenaient certainement à la bourgeoisie. Leurs parents avaient les moyens de payer leurs études, et surtout, étaient suffisamment évolués pour soutenir les filles dans leur choix.

Car les hommes n’acceptaient pas que les femmes accèdent à ces professions prestigieuses qui devaient rester exclusivement masculines.

Quel chemin parcouru !

Les femmes, par leur combat, ont fini par obtenir le droit d’exercer à peu près tous les métiers : médecins, avocates, enseignantes, ingénieurs, scientifiques, chercheuses etc. Et aussi, aviatrices, conductrices de trains, de bus etc.

Il y a maintenant des filles d’ouvriers, d’employés qui avec beaucoup de travail et un peu de chance parviennent à exercer ces métiers.

Trop peu, hélas.

Aussi je salue ces deux femmes qui ont ouvert la voie, Isala Van Diest et Marie Popelin (sûrement mon ancêtre...).

Elles furent victimes d’ostracisme, de discrimination, de moqueries (elles avaient "du poil au menton").

La parité

Dans la liste des candidats au CN, Pierre Laurent avait fait 2 colonnes pour séparer les sexes, hommes, femmes ! On a échappé à la liste ou lesbiennes, ou transgenres... La dernière femme de la liste, comme profession ? "travaille avec Pierre Laurent". On pense à la "femme" du président ? Curieux comme profession ? Un peu machiste non ?

La parité ne doit pas conduire à diviser des candidats qui sont, doivent rester avant tout communistes et camarades, hommes ou femmes.

Je vais porter la pièce à l’effigie de Isala Van Diest et de Marie Popelin (mon ancêtre, c’est sûr) en médaillon !

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).