La guerre "humanitaire" pour le Kosovo

L’Humanité, ses journalistes et le temps qui passe...

, par  Georges Londiche , popularité : 2%

Si vous avez eu connaissance de deux pages, dans l’Humanité-Dimanche, présentant un livre de Pierre Péan sur le Kosovo, sans doute pour certains, peut-être pour d’autres, avez-vous été surpris de n’y lire aucune référence du livre de Robert Décombe, ancien envoyé spécial de l’Humanité en Yougoslavie.

Après lecture de ces pages, j’ai fait part de ma réaction au journaliste qui avait écrit, dans l’Humanité quotidienne du mois de mars dernier, un article sur "La guerre humanitaire pour le Kosovo".

N’ayant pas reçu la moindre réponse et ne voulant pas que ma démarche soit victime du "temps qui passe" et donc soit vite oubliée en n’ayant été d’aucune aide pour la diffusion de ce livre, j’ai tenu à vous dire que j’ai recontacté ce journaliste et sans plus de succès.

Ci-joint mon message envoyé le 23 juin.

Cordialement à tous.

Georges Londiche


Monsieur Jean-Paul Pierot,

Je tiens à vous faire part de ma tristesse et de mon indignation après lecture de ces deux pages (42 et 43) de L’Humanité-dimanche du 20 au 26 juin, faisant l’éloge d’un livre de Pierre Péan sur le Kosovo, alors que ce journal n’a jamais dit un mot de celui de Robert Décombe, "La guerre humanitaire pour le Kosovo".

C’ est un bien mauvais coup qui, de fait, vient d’être porté à la diffusion du livre de Robert Décombe.

Au mois de mars, quand, après avoir lu votre article (l’unique qui soit paru dans l’Humanité quotidienne sur le livre de Robert Décombe), je vous avais contacté pour vous dire mon étonnement du silence de l’Humanité depuis plus d’un an que le livre était sorti, vous m’aviez répondu très exactement ceci :

"Je réponds bien volontiers à votre question. Ayant couvert comme on dit dans le jargon journalistique tout le processus de désintégration de la Yougoslavie et connaissant personnellement l’auteur du livre, j’avais prévu de présenter l’ouvrage dès sa parution. Or il se trouve que des problèmes de santé ont bouleversé quelque peu mon activité. C’est là, l’unique raison du retard pris par sa parution.

Cordialement".

Était-ce vraiment l’unique raison ? Pour vous, je veux bien le croire mais, aujourd’hui, pour la direction de l’Humanité, après avoir lu ces deux pages, je ne m’explique pas, ou m’explique trop bien, ce silence de plus d’un an après la parution de "La guerre humanitaire pour le Kosovo".

Je ne suis ni journaliste, ni écrivain mais, à la lecture de ces deux pages, le mot "plagiat" m’est venu à l’esprit tant les questions et les réponses montraient que Marc de Miramon et Pierre Péan s’étaient inspirés du livre de Robert Décombe.

Ce soir, je suis triste, indigné mais pas découragé.

Et vous, Monsieur Jean-Paul Pierot, que pensez-vous de tout cela ? Avez-vous été mis au courant de la préparation de ces deux pages ? Je me refuse à le croire tant votre responsabilité morale serait énorme vis à vis de Robert Décombe.

Je n’ai ni à vous conseiller, ni à vous dicter votre conduite mais je crois, très sincèrement, qu’il est de votre devoir de journaliste de reparler, dans l’Humanité et L’ Huma-Dimanche, du livre de Robert Décombe.

Parce que deux pages dans l’Huma-Dimanche pour Pierre Péan et pas une ligne pour Robert Décombe, cela ne va pas. Pas du tout.

Dans l’espoir d’une réponse.

Cordialement.

Georges Londiche, le 23 Juin 2013

Sites favoris Tous les sites

4 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).