Les fêtes selon Ménard

Ite missa est Nous devons nous aussi mener la lutte idéologique

, par  Jacques Cros , popularité : 6%

Dans les murs de la mairie de Béziers, R. Ménard inaugure sa crèche en dépit d’une récente condamnation du conseil d’état. Les communistes de la section ont appelé à être présent pour rappeler la décision de justice, la laïcité de la République et le besoin de crèches pour les enfants, les mères et les familles de notre ville. D’autres forces de gauche se sont jointes à notre appel et nous pesions un quart de ceux qui s’étaient déplacés. L’essentiel est que l’incroyable discours de Ménard, une véritable messe des plus réactionnaires n’ai pas été sans réponse immédiate.

Lundi soir (4-12-2017), il y avait affluence sur le parvis de l’hôtel de ville de Béziers pour l’inauguration de la crèche Ménard. Il y avait les inconditionnels et les laïques qui, pancartes à l’appui, demandaient le respect de la législation en vigueur. Quel était le rapport des forces entre les deux ? Difficile de répondre.

Le maire a prononcé un discours dans lequel il a tenté d’amalgamer tous les présents, ce qui est une absurdité, les huées qui ont accompagné son propos ont bien montré que l’initiative n’était pas approuvée par une partie du public.
En quoi elle gêne cette crèche ? a interrogé Ménard. Eh bien on peut lui répondre très simplement par la symbolique qui est la sienne et qui met en avant une dimension religieuse qui doit rester du domaine du privé, les pouvoirs publics n’ayant pas à s’immiscer dans cette affaire.

La démarche s’accompagne d’une xénophobie, d’un racisme même, qui est révélateur. A côté de moi j’ai entendu une jeune femme proférer « ça gêne les gauchos et les Arabes » ! Eh oui, Ménard avait eu beau débaucher des Musulmans du faubourg pour son opération, dans l’esprit de certains ça n’éliminait pas le refus de l’autre.

Toujours à mes côté j’ai relevé cette phrase sur les communistes qui auraient fait cent millions de morts. Ce ne sont pourtant pas eux qui ont déclenché l’horrible boucherie de 14-18 ni les guerres coloniales, notamment celle d’Algérie pour laquelle on m’avait enrôlé quand j’avais 20 ans !

Le premier magistrat de Béziers a placé sa crèche sous le signe de la paix de Noël. Et en conséquence sans doute, le lendemain 5 décembre, il ne manquera pas d’aller se recueillir sur la stèle dédiée aux criminels de l’OAS. Il aurait dû effectuer ces deux démarches le même jour, ça aurait éclairé le non-respect des décisions de justice.
Eh oui, au cours de l’histoire, la religion a joué un rôle essentiel en France. L’Ancien Régime était un pouvoir théocratique, les rois étaient de droit divin. Mais il y a eu depuis la Révolution de 1789 et la loi de séparation de l’Église et de l’État en 1905. C’était pourtant la voie de la raison.

L’argument donné par Ménard dans son allocution de respect des traditions ne correspond pas à la réalité. Il n’y a jamais eu de crèche jusqu’à lui dans le hall de la mairie de notre ville et pas davantage de messe aux arènes lors de la Feria. Peut-être se verrait-il à la tête d’une nouvelle croisade contre les infidèles ? Une manière de caudillo en quelque sorte ?

Évidemment ça a l’avantage de masquer ce qui est en cause dans la crise socio-économique que nous vivons et qui résulte de la logique même de notre société fondée sur le mécanisme du profit. Mais cette donnée le dépasse comme elle dépasse ceux qui ponctuaient son discours de leurs applaudissements, en concurrence avec les huées.

Jacques Cros, Béziers

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).