Goodyear : 4 salariés menacés de prison - C’est ça la justice de classe !

, par  communistes , popularité : 1%

Deux bus et une dizaine de voitures se sont rendus en délégation de soutien lundi 17 février 2014 au Tribunal Correctionnel de Nanterre où 4 salariés étaient assignés.

Comme à l’accoutumée de chaque déplacement des Good Year, plusieurs dizaines de cars de CRS ont quadrillé les proximités du Tribunal.

Après une audience marathon de plus de six heures, le procureur zélé a requis deux fois trois mois et deux fois six mois de prison pour des violences sur des policiers lors d’une manifestation devant le siège du groupe à Rueil-Malmaison. Selon les forces de l’ordre (CRS) une pluie de projectiles se serait abattue pendant plus de trois heures sur les policiers dont 19 auraient été blessés. Sur les quatre policiers ayant porté plainte, trois étaient présents à l’audience (le quatrième n’ayant pas daigner avertir le Tribunal de sa non-venue !) entourés par une hiérarchie farouchement haineuse à l’encontre des quatre camarades et des membres de la délégation présents dans la salle d’audience.

Visiblement plus à l’aise avec une matraque ou une bombe lacrymogène, les CRS se sont continuellement contredits malgré le « par cœur » de leurs propos. Notre camarade Hassan ayant été « formellement reconnu » sur photo par un policier comme « une personne de type européen, de 1m70 portant la barbe » a précisé devant la Cour qu’il était né au Maroc, qu’il mesurait 1m80 et n’avait jamais porté ni barbe ni moustache ! Le policier balbutiait devant les négations de notre camarade qu’il s’était peut-être « trompé de personne » et affirmait que c’était ses collègues qui lui avaient fait reconnaître Hassan sur une photo prise dans une autre manifestation. Les serviles serviteurs du Ministre Valls se sont contredits pendant toute l’audience, facilitant la plaidoirie de l’avocat Fiodor Riloff qui a démonté point par point les mensonges flagrants des policiers.

Comme le faisait justement remarquer un salarié licencié : les actionnaires touchent des milliards de dollars de dividendes pour nous mettre dans la misère et le gouvernement dépense l’argent public à chaque fois que Good Year a demandé une protection policière.

François Hollande, Montebourg, Valls sont seuls responsables de la situation actuelle vécue par ces salariés dont le seul méfait est de vouloir travailler pour faire vivre dignement leur famille.

A ce jour, 470 lettres de licenciement sont arrivées au domicile de salariés et le reste va suivre pour fin février. Le cabinet extérieur a « reclassé » 36 salariés sur les 1173 qui perdent leur emploi !

Le délibéré du jugement sera rendu le 24 mars 2014. Notre parti soutient sans réserve les quatre salariés à qui on veut faire porter le chapeau pour masquer une fois de plus le comportement notoire de nos dirigeants qui refusent de satisfaire les revendications du peuple face aux prétentions des grands groupes capitalistes comme Good Year et Titan.

Source : Hebdo n°339 de Communistes

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).