Interventions prononcées au CN du 10 06 2015 Paul Barbazange

Extrêmes droite et FN, régionales, tour de France de P. Laurent dans les régions. Budget. Donner toute ses dimensions à la lutte contre les extrêmes droites.

, par  Paul Barbazange , popularité : 4%

Interventions prononcées au CN du 10 06 2015

Extrêmes droite et FN, régionales, tour de France de P. Laurent dans les régions. Budget.

Pierre, tu viens de demander de soulever les questions, cela tombe bien. Tu seras le 26 juin dans l’Hérault. Pour le moment ton programme ne comporte pas un passage fusse t-il bref à Béziers (conférence de presse peut-être ?). Dès que j’en ai eu connaissance j’ai fait remarquer au bureau fédéral que la prochaine élection régionale ne se gagnerait pas pour les communistes que sur la qualité de nos propositions économiques et sociétales. La vérité de l’affrontement politique contre la droite extrême et le front national sera au premier plan ; les socio libéraux ne manqueront pas d’en faire leur cheval de bataille, à leur façon. Serons nous capables d’exprimer nos fondamentaux sur cette question ? Pourrons nous mobiliser communistes, sympathisants, électorat si nous paraissons même quelque peu déserter cette partie de l’affrontement politique ?

Le secrétaire du PCF peut-il passer à côté de la plus grande ville gérée par l’un des militants d’extême droite en pointe sur la "lepénisation des esprits", menant sa bataille idéologique avec vigueur et violence au niveau local mais aussi par les médias dans le cadre national. Dans une ville où plus d’un tiers de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, peut être la majorité des enfants scolarisés dans les écoles publiques, la troisième de cette taille la plus pauvre de France, dans un bassin d’emploi voisin en tous termes du bassin d’emploi d’Agde le plus touché en France par le chômage.
Il ne s’agit donc pas d’un choix local mais départemental, régional et national. S’il est un lieu où le secrétaire national du PCF peut s’exprimer dans le concret de la lutte contre les extrêmes droites c’est dans cette ville, dans ce département : les résultats du FN y sont souvent supérieurs à ceux de Béziers et les villes de Sète et Montpellier jusque là soi disant épargnées ont basculé aux municipales et aux cantonales. Et il ne s’agit pas d’en ajouter aux campagnes socio libérales mais d’affirmer en communiste le lien majeur entre l’état de crise, profond, ancien, violent et la droitisation de la société. Ménard est aussi le politicien qui met en oeuvre toutes les politiques d’austérité concoctées par l’Europe du capital et Valls. De rappeler à tous la place que tiennent et prétendent encore mieux tenir les communistes dans ce combat décisif.

Nous ne sauverons République démocratique et droits sociaux qu’au travers d’un combat de classe rassembleur, incluant toutes les dimensions politiques. Dans cette ville le PS local et départemental après avoir accepté dans un premier temps, a refusé la proposition de rassemblement faite par les sections communistes du biterrois dès le premier tour. Ensemble a trouvé ce combat des cantonales "trop difficile" ils l’ont écrit. Le PG n’existe pas sur la ville. Le Pcf maintien ses voix appuyé par une JC au combat attractif, le PS et l’UMP s’effondrent laissant la place à l’extrême droite.

C’est donc de situation économique et sociale, de projet politique, d’union et d’actions militantes que notre secrétaire général peut venir parler face à Ménard. C’est peut être aussi une occasion de briser le boycott médiatique. A défaut d’autres tenteront de prendre la place laissée nationalement vide. Ils et elles sont déjà annoncés.

Je demande donc régionalement et dans ce CN si vous l’estimez nécessaire un réexamen de ce programme.

Deuxième intervention lors du vote du budget du CN pour 2015 :

explication de vote.

"Je vote contre ce rapport. Ce n’est en rien l’expression d’une défiance quelconque à l’égard du rapporteur ou de l’ensemble des camarades travaillant dans ce secteur. De nombreux éléments précis nous sont donnés permettant d’y voir clair. Mais ils soulignent- tout comme les quelques mots que vient de prononcer Pierre à l’instant- la nécessité impérative de rapprocher l’effort de collecte (timbres, souscriptions) du corps militant à la base, que nous appelions ceux-ci cellule ou réseau n’est pas l’objet aujourd’hui, c’est un autre débat. Au dernier congrés j’étais intervenu contre le choix d’une répartition en trois tiers. Ce vote a alors été la plus forte expression d’opposition.

Mon vote d’aujourd’hui renforcé de l’expérience, y compris des efforts déjà entrepris dans ma fédération pour que les cellules, le secrétaire départemental vient d’en faire état, disposent de moyens autonomes est la simple continuation d’un engagement fondamental."

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).