Mesdames et Messieurs,les usagers de la SNCF, bonjour !

Ensemble pour un service public SNCF, efficace, réactif et moderne !

, par  lepcf.fr , popularité : 4%

Dans quelques semaines va se jouer l’avenir d’une des dernières entreprises nationales de service public : la SNCF.

Les cheminots, avec la CGT vous alertent sur la casse programmée du service public de transport de voyageurs et de marchandises par voie ferrée autour d’un projet de loi gouvernemental mis sur la place publique le 16 octobre 2013.

La SNCF et le ferroviaire en général, n’en sont pas à leur première réforme d’ampleur. Celle de 1997, ayant occasionné la création de Réseau Ferré de France (RFF), est la moins glorieuse. Tout le monde s’accorde pour dire qu’il faut modifier les choses pour plus d’efficacité.

Une réforme profonde du transport ferroviaire est envisagée dans notre pays. Le gouvernement a produit un projet de loi qui explose la Société Nationale des Chemins de fer Français (la SNCF), plutôt qu’une réelle réforme de l’ensemble du système ferroviaire, devant intégrer tous les acteurs et notamment l’État.

Pour la CGT, la SNCF appartient à la Nation. En cela, l’État doit jouer un rôle central en termes d’égalité d’accès au mode ferroviaire au plus près des lieux de vie, d’aménageur du territoire pour permettre un maillage territorial qui favorise la réponse aux besoins de transport des usagers et des chargeurs en ce qui concerne les marchandises.

L’État doit aussi intervenir sur la régulation des tarifs de la SNCF au quotidien, en rétablissant les tarifs sociaux comme levier essentiel en matière d’égalité de traitement de la population, tenant compte des différentes situations des ménages.

Le projet de loi du gouvernement, en l’état, ne répond pas aux exigences d’un service public ferroviaire fiable, efficace et sûr pour les usagers.

Il ne revient pas sur le nœud du problème qu’est la dette importante de l’État, décideur de la création de lignes à grande vitesse, qui devait être un symbole du développement du service public ferroviaire pour répondre aux besoins de l’intérêt général et non un produit commercial.

Le projet de loi ne remet pas en cause les logiques de libéralisation exacerbées au plan européen et aveuglément appliquées en France.

Ce projet de loi n’offre aucune perspective sur le financement de la rénovation et du développement du réseau, pourtant la majorité de vos désagréments quotidiens provient d’un état des infrastructures qui ont été délaissées.

Pour la CGT, nous devons rompre avec ces logiques libérales qui visent la rentabilité financière en favorisant l’ouverture à la concurrence des services publics en général (EDF, GDF, La Poste…), qui partout là où elle a été installée, n’a apporté aucune amélioration notable pour les usagers, bien au contraire, les services se sont dégradés à l’inverse des prix qui ont pour leur part flambé.

Le Président de la SNCF accélère, depuis sa nomination en 2008, les restructurations internes à la SNCF et notamment la séparation des activités (TER, TGV, Fret, Intercités…) qui empêche toutes formes de mutualisation des moyens de production, garante d’une meilleure réactivité, efficacité.

De plus, les milliers de suppressions d’emplois opérées ces dernières années n’ont produit qu’une dégradation de la qualité de service au quotidien, avec notamment une baisse considérable de présence humaine dans les gares et dans les trains, des fermetures de gares et guichets ne permettant pas de vous accompagner et de vous informer dans les démarches autour de la préparation de vos voyages.

La politique menée par la SNCF ces dernières années a aussi précipité le déclin de Fret SNCF en matière de transport de marchandises par rail, encombrant les routes de millions de camions supplémentaires, remettant en cause la sécurité routière au quotidien et le développement des modes de transport plus respectueux de l’environnement.

LA CGT PROPOSE :

- Le recrutement de cheminots au statut pour assurer dans tous les services les charges de travail avec la qualité et la sécurité dues aux usagers.

- La ré-humanisation des gares et des trains afin d’améliorer l’accueil, l’information et la sécurité des usagers.

- La réouverture de gares et de guichets permettant l’accès au transport ferroviaire de proximité.

- Une régulation des tarifs permettant un accès aux trains à tous les citoyens, notamment les plus modestes.

- La mutualisation des moyens humains et matériels permettant une meilleure régularité, efficacité et réactivité de l’entreprise.

- La relance du transport de marchandises par Fret SNCF, dans le cadre d’une activité d’intérêt général.

Pour que la Société Nationale des Chemins de fer Français (La SNCF) ne devienne pas la Société Nationale du Cash et de la Finance, les cheminots manifesteront à Paris le 22 mai 2014 pour exiger des réponses aux revendications qui concernent votre quotidien. Cela passe par une autre réforme que celle que veut imposer le gouvernement.

USAGERS, CHEMINOTS, UNIS ET DÉTERMINÉS POUR CHANGER LA DONNE !

Lu sur le site de la fédération CGT des cheminots

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).