Enième journée d’action de tous les syndicats...

, par  Alfred Gautier , popularité : 3%
]

Aujourd’hui, énième journée d’action de tous les syndicats, sauf la CGC, contre le plan d’austérité du gouvernement.

Nadine Prigent, secrétaire confédéral CGT, déclarait devant la presse qu’il existait « un climat revendicatif qui peut-être ne se voit pas, mais existe ».

Très bien sur l’analyse, mais pourquoi les syndicats n’arrivent pas à mobiliser ?

Tout simplement car ils sont plus que jamais eux-mêmes à la remorque de l’élection présidentielle.

Une fois la loi sur la réforme des retraites votée, plus une seule manif ! Attendons les élections surtout !

On ne parle plus de capitalisme, mais de « choix politiques essentiels ».

Quand le secrétaire général de la CGT Bernard Thibault indique qu’«  il y a un certain scepticisme lié à l’intransigeance du chef de l’Etat », il admet son impuissance : c’est le chef de l’Etat qui décide, pas les salariés, pourtant seuls créateurs des richesses !

On en reste donc à la démocratie bourgeoise, qui permet d’assurer la domination du capitalisme.

Le but d’un dirigeant de la CGT est-il d’attendre quelque chose du Président de la République, Nicolas Sarkozy ?

N’est-il pas de dire aux salariés : « nous n’avons rien à attendre de 2012, ils faut se mobiliser tout de suite contre l’austérité, qu’elle vienne de gauche ou de la droite ».

Sur les modalités de l’action revendicative. Aucun appel national à la grève n’avait été lancé.

Pourquoi « marquer son désaccord » dans la rue, au fond ? Une simple pétition ou un sondage suffirait.

Il est vrai que la CGT n’« a pas vocation à bloquer le pays », comme disait Bernard Thibault en 2003.

Pourtant, est-ce que bloquer le pays ne revient pas à bloquer le profit, moteur du capitalisme ?

C’est vrai, on ne parle plus des mots qui fâchent...

Il est vrai aussi que la CGT entendait « juger sur pièce » l’action du gouvernement, au soir de l’élection du réactionnaire notoire Sarkozy.

Désormais, passons Noël au chaud, et vite camarades, tous au sommet « sur l’emploi » convoqué par le Président de la République en janvier !

Le patronat tremble, il y aura une nouvelle journée d’action…

Fraternellement

Gautier Weinmann

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).