Conseil National des 8 et 9 avril 2011
Intervention de Jean-Pierre Meyer, Var

, par  Jean-Pierre Meyer , popularité : 3%

Demande déposée le 08.04.11 à 9h30, intervention le 09.04.11 à 9h51.

Hier matin, selon le relevé que j’ai effectué, 53% des intervenants ont fait part de leur accord avec le rapport présenté par Pierre LAURENT.

L’après-midi, les chiffres s’inversent et voilà que jusqu’à présent, ce sont 58% des intervenants qui font part de leurs fortes réserves et désapprobations du dit rapport et des propositions dont il est porteur.

Si l’ordre des interventions avait été inversé, la presse aurait-elle pu titrer : « Le PCF choisi le tribun Mélenchon » ?

De là à dire que la gestion de la circulation de la parole n’est pas neutre au Conseil National, il y a un pas… que je n’hésite pas à franchir.

C’est un fait anecdotique, mais révélateur d’un déficit démocratique interne, que j’ai déjà, ici même, eu l’occasion de dénoncer.

De plus, le fait qu’une délégation restreinte de Camarades engage tout le PCF sur « le texte d’accord du Front de Gauche pour la présidentielle et les législatives », sans qu’un mandat préalable lui ait été donné en ce sens, ne semble pas choquer plus que ça, le plus grand nombre dans cette enceinte. Le Comité National, direction du Parti, est mis, une fois encore, devant le fait accompli, ça devient une banalité. C’est très inquiétant et c’est totalement inacceptable. Alain Bolla, hier soir, demandait un vote du CN sur cette question, je réitère cette demande.

Certains livrent à la presse que le PCF soutiendra Mélenchon, mais les communistes seront appelés à se prononcer en juin ! Je vous le dis comme je le ressens, c’est insupportable.

Comme d’autres camarades l’ont réclamé, je demande que les adhérents puissent se prononcer sur le candidat communiste de leur choix pour la présidentielle et cela avant la Conférence Nationale. Et de grâce, arrêtons de caricaturer cette question en la résumant à un simple match entre Mélenchon et Chassaigne, ou tout autre candidature. Avec les personnes il y a des visées, des projets, des stratégies différentes, nul ici ne l’ignore.

Je demande que cette proposition soit soumise au vote du CN, afin que chacun de ses membres s’exprime clairement sur ce point.

Pour finir, je vous avoue une grande lassitude, face à des pratiques internes qui sont aux antipodes de ce que nous exigeons pourtant, en matière de démocratie pour la société et qu’on est visiblement incapable de faire vivre au sein même du Parti !

Cela a déjà fait beaucoup de dégâts, trop de dégâts, va-t-on enfin permettre aux communistes « d’en bas » d’exercer vraiment leur souveraineté, d’avoir vraiment la parole et le pouvoir d’information, du tout savoir, pour décider démocratiquement en pleine conscience ? Le CN peut autoriser cela… ou pas !

COMMENTAIRE :

La demande que les adhérents puissent se prononcer sur le candidat communiste de leur choix pour la présidentielle et cela avant la Conférence Nationale, a finalement été mise au vote, sous la pression d’une partie du CN. Bien sûr, seuls les membres de la direction nationale ont voté. Les nombreux Secrétaires Fédéraux présents dans la salle et dont beaucoup avaient exprimé leur désaccord, lors du débat général, n’ont donc pas pris part au vote, ce qui explique pour partie, le décalage entre les pourcentages donnés par Jean-Pierre Meyer au début de son intervention et les résultats des votes. Pour partie, car nous avons pu noter également, des comportements surprenants, de la part de camarades ayant exprimé leur désaccord lors du débat, mais pour voter (à main levée) à sens contraire au final !

Résultat :

Votants : 115 ; NPPV : 3 ; Exprimés : 112 ; Pour : 29 (25,89%) ; Contre : 80 (74,11%).

Immédiatement après, est soumis au vote le « projet de résolution du Conseil National du 8 et 9 avril 2011 ».

Résultat :

Votants : 126 ; Abst. : 9 ; Exprimés : 117 ; Pour : 87 (74,36%) ; Contre : 30 (25,64%)

Chacun aura noté la différence de 11 votants entre les deux votes, qui se sont faits pourtant dans la foulée, démontrant ainsi le caractère aléatoire de la comptabilisation des votes « à main levée ». Un vote à bulletin secret ne serait-il pas plus fiable en la matière et ne réduirait-il pas les contradictions entre discours et vote ?

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).