Conseil National des 25 et 26 mai 2013

Reprendre notre souveraineté nationale et populaire !

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 2%

La première question des peuples aux élections européennes sera d’exprimer la colère et le rejet de l’Union européenne identifiée comme le fer de lance des politiques d’austérité.

Ils chercheront des listes qui portent cette colère ou s’abstiendront.

A force de dire que le rejet de l’euro et de l’U.E. est d’extrême droite, au déni de tout le débat politique social et populaire qui traverse le pays, prenons garde de de ne pas rejeter des citoyens légitimement en colère vers ces forces d’extrême droite.

Je considère que le rapport de Gilles Garnier ne peut pas être la base du débat dans le Parti sur le contenu de notre campagne car il brouille les pistes.

Et arrêtons dans nos discours de confondre l’Europe qui est une réalité géographique, politique, culturelle avec l’Union Européenne qui est une construction politique et économique entièrement dominée depuis le départ par le patronat.

Pour ouvrir une alternative politique en France qui fasse du bien aux peuples du monde entier, portons l’idée que nous devons reprendre notre souveraineté nationale et populaire, condition essentielle mais non exhaustive pour libérer le combat contre le capital.

Le programme du CNR n’était pas un modèle européen mais une construction française rendue possible par l’engagement du PCF et de la classe ouvrière dans la Résistance, mais aussi par la volonté de tous les acteurs de la résistance que la France décide de façon autonome de son avenir sans tutelle de ses alliés.

Ce n’était évidemment pas le socialisme mais un haut niveau de redistribution des richesses de la nation et un grand pas démocratique.

L’internationalisme ne se confond pas avec la mondialisation, serait-elle habillée d’habits de gauche. je crois justement que dans le rapport, le mot Nation n’a pas été prononcé.

Allons nous laisser encore longtemps l’extrême-droite pervertir ce concept qui appartient aux républicains ?

Je participais cette semaine à l’inauguration d’une nouvelle mosquée, fruit d’un patient travail entre la municipalité, les autorités religieuses et habitants musulmans. Pas un discours n’a omis de faire référence à la France et à la république. Est ce qu’on prend bien en compte tout cela ?

Ne nous prêtons pas à la confusion entre souveraineté nationale et identité nationale, ce dernier terme n’étant d’ailleurs pas plus scandaleux quand il est utilisé en France qu’en Algérie, en Palestine ou à Cuba, pourvu qu’il ne serve pas de prétexte aux replis nationalistes. La nation n’est pas plus le nationalisme que la religion n’est l’intégrisme.

Enfin assimiler le débat sur la sortie de l’euro à des "billevesées"
comme je l’ai entendu ici, c’est insulter le débat qui traverse le pays, bon nombre d’économistes sérieux...

Le débat dans le parti sur le contenu de notre campagne doit s’ouvrir sur des bases plus sérieuses.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).