Conseil National des 14 et 15 juin

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 2%

Intervention de Marie-Christine Burricand

Je me félicite de la convocation d’une conférence nationale les 8 et 9 novembre.
Cette décision répond à une exigence des communistes. Elle doit permettre un examen stratégique sans tabou dont les communistes doivent avoir les clefs.

Cela signifie que les réponses ne doivent pas être faites avant que les questions ne soient posées et que la poursuite de la stratégie décidée en 2008 ne va pas de soi, même éventuellement aménagée, après les défaites que sont les élections municipales et européennes pour le mouvement populaire.

Car, si ces scrutins signent le rejet de la politique gouvernementale et l’approfondissement de la crise sociale et politique, ils ont aussi constitué un échec pour le PCF avec la perte de nombreux élus communistes et d’un député européenn sur les deux élus communistes que nous avions.

Les choses viennent de loin. Nous sommes associés à ce qui s’apparente dans les esprits à la faillite de la gauche et nous le payons cher. Le slogan de nos adversaires aux municipales autour du mot d’ordre "En finir avec 80 ans de communisme", nous renvoie aussi à notre absence de bataille sur le communisme.

Le rapport de Pierre Laurent pose deux verrous :

  • Le rassemblement reste marqué par l’Union de la Gauche, appliquée au Front de Gauche. Il suffirait en somme de poursuivre ce qui a été décidé en 2008 en sortant du tête à tête avec le PG et en faisant mieux. Je doute que cela puisse suffire dans la situation présente.
  • Nous continuons à appeler à refonder l’Union européenne en conditionnant sa transformation aux batailles à l’échelle européenne et en laissant tabou la question de la souveraineté nationale. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le peuple ne partage pas sur ce plan notre point de vue.

Enfin le rapport esquive par trop l’examen critique de la période qui vient de s’écouler.

Dès 2011, la perte de nombreux élus régionaux et conseillers généraux interrogeait la stratégie, comme la perte de la moitié de nos députés en 2012 ou la défaite de Mélenchon à Hénin-Beaumont...

Quant aux municipales, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec les accords à la carte, nous n’avons pas suffisamment caractérisé l’enjeu que représentaient nos villes dans l’affrontement de classe aujourd’hui.

Il nous faut quand même poser un certain nombre de questions.

Pourquoi le PCF n’est pas entendu dans les milieux populaires ?

Peut-il y avoir un rassemblement populaire efficace sans mettre dans la main des gens, la question du renforcement du PCF, de son influence, de son organisation dans les quartiers et les entreprises ?

Comment sortons nous de "l’entre-soi" du Front de gauche sans retomber dans le modèle de l’Union de la gauche ou de la gauche plurielle ?

Comment nous adressons-nous à ceux qui ont voté FN ou se sont abstenus parce qu’ils n’ont pas trouvé d’autres manières d’exprimer leur colère, leur rejet du système ?

Et ne nous faisons pas trop d’illusions sur ce que pourrait amener le délitement du PS. Le discrédit du PS ne recule pas devant l’affliction ou l’atterrement. L’affrontement de classe va encore se durcir. Cela appelle de notre part des réponses inédites et communistes.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).