90ème anniversaire du PCF

Congrès de Tours : citations

, par  Pascal Brula , popularité : 1%

Nous célébrons le 90ème anniversaire de la naissance du parti communiste français. Il est important de se rappeler sur quelle base il a été créé. Trois évènements principaux sont à son origine :

- la première guerre mondiale et ses conséquences ; l’Europe vient de vivre la guerre impérialiste la plus meurtrière de l’histoire de l’humanité,

- deuxièmement, la trahison des réformistes et la faillite de la deuxième Internationale exigent la création d’un parti révolutionnaire,

- enfin, le formidable évènement que fut la révolution russe et la création d’une nouvelle internationale.

Les textes ci-dessous sont des extraits d’interventions ou de résolutions que j’ai sélectionnés parce qu’ils symbolisent à mon avis les décisions du congrès de Tours.

Pascal Brula


"Chaque prolétaire comprend aujourd’hui que son ennemi est dans son propre pays, et que la seule, l’unique guerre légitime est celle des exploités contre leurs exploiteurs. Dans chaque prolétariat, une élite consciente s’est organisée en parti politique qui dirige la classe opprimée dans sa lutte contre la classe privilégiée."

Extrait de la résolution présentée par la fraction Cachin-Frossard et publiée le 3 novembre 1920 dans l’Humanité.

"Il n’est pas possible que la classe ouvrière révolutionnaire de France, avec ses splendides traditions révolutionnaires, sa haute culture, son esprit de sacrifice et son magnifique tempérament combatif, ne crée pas un puissant parti communiste à l’heure où commence l’agonie de la société bourgeoise."

Extrait de la lettre de Lénine « à tous les membres du parti socialiste français, à tous les prolétaires conscients de France » (juillet 1920).

"Lorsque viendront les temps qui sont peut-être prochains, où la bourgeoisie se servira de tous les moyens de répression qu’elle prépare, non seulement de ses prisons et de ses matraques, mais encore de ses petits tanks pour les combats de rues, de ses avions et de ses gaz asphyxiants, est-ce que vous pensez que ce sera à ce moment-là seulement qu’il faudra demander si véritablement nous devons résister par la force à la bourgeoisie ?"

Extrait d’intervention de Paul Vaillant-Couturier au congrès de Tours.

"Et nous avons assisté à un spectacle qui devait nous émouvoir jusque dans nos fibres les plus intimes de socialistes chevronnés. C’est celui d’un grand pays, le plus grand de l’Europe, radicalement débarrassé de toute bourgeoisie, de tout capitalisme, dirigé uniquement par les représentants de la classe ouvrière et de la classe paysanne. Ce fait-là, camarades, le premier dans l’histoire du monde, je vous demande à tous de faire effort pour le réaliser et pour en apercevoir toutes les conséquences."

"La République russe est définitivement, solidement établie ; une république socialiste est née, elle vous appelle à venir avec elle lutter sur le front nouveau de l’internationale qu’elle a créée."

"C’est légalement qu’a été inauguré aux Etats-Unis le mouvement abolitionniste. C’est violemment, à coups de canon, que l’esclavage noir a été aboli. Il n’en sera pas autrement en France et ailleurs pour la suppression de cet esclavage blanc qu’est le salariat."

"A la Chambre, le Bloc national est enivré d’idées guerrières. Notre presse excite sans merci à la violence et aux coups de force. En face de ces préparatifs permanents de conflits, est-ce que le Parti des travailleurs va déclarer, une fois de plus, qu’il s’inclinera sans protester et qu’il obéira comme en 1914 aux appels de la bourgeoisie ?"

"Notre devoir c’est de signifier à la bourgeoisie notre volonté d’aller là-bas nous mettre côte à côte avec la grande révolution russe, qui est présentement dans l’univers la forteresse essentielle contre l’impérialisme."

"Nous avons le devoir de modifier d’urgence les statuts de notre parti et d’imposer à nos élus comme à nos militants, à tous ceux qui prétendent servir utilement et totalement le parti, des devoirs précis, stricts, sévères."

Extraits d’intervention de Marcel Cachin au congrès de Tours.

"Les simples militants rallieront alors en foule le drapeau rouge communiste qui, au lieu du blason et du chiffre de quelque comité particulariste ou de quelque dynastie de profiteurs, portera simplement la faucille et le marteau couronnés d’épis d’or, symbole de l’union de tous les hommes sous le régime des peuples enfin maîtres de leurs destinées."

Extrait d’intervention de Georges Leroy au congrès de Tours.

"Il y a la guerre mondiale et ses conséquences ; il y a, ensuite, la faillite irrémédiable de la Deuxième Internationale, qu’on ne discute plus ; il y a, enfin, la révolution russe. Je veux vous démontrer comment ces trois évènements mondiaux ont fatalement, inévitablement, déterminé et doivent déterminer une nouvelle orientation du prolétariat international dans tous les pays."

Extrait d’intervention de Charles Rappoport au congrès de Tours.

"Nous sommes profondément convaincus, chers camarades, que la majorité des ouvriers conscients de France n’admettra pas un compromis aussi ruineux avec les réformistes et qu’elle créera enfin à Tours le vrai Parti communiste un et puissant, libéré des éléments réformistes et semi-réformistes. C’est en ce sens que nous saluons votre Congrès et que nous lui souhaitons le succès. Vive le Parti communiste de France ! Vive le prolétariat français !"

Extrait du télégramme du Comité exécutif de l’Internationale communiste dit « Télégramme Zinoviev ».

"Pour aller en avant, il faut construire l’unité solide d’un parti centralisé et fortement discipliné, en donnant son adhésion franche et nette à la Troisième Internationale, en formulant l’expression la plus nette de la volonté que vous avez de faire une politique révolutionnaire, au lieu d’une politique de compromission et de honte, une politique de renégats, de faiblesse et d’hésitation. Il faut donner votre adhésion pure et simple, nettement, à la Troisième Internationale, pas seulement à ses principes, à sa tactique, mais aussi à ses conditions."

Extrait du discours de Clara Zetkin arrivée clandestinement au congrès de Tours.

"Le Congrès de Tours marquera une date historique dans la vie longue déjà et glorieuse du socialisme en France. S’il restaure parmi nous les conceptions traditionnelles de Marx et d’Engels, les doctrines jadis consacrées et trop souvent désertées dans la pratique, il adapte en même temps aux nécessités des temps nouveaux, aux obligations impérieuses que nous assigne la crise révolutionnaire mondiale, les méthodes de préparation et d’action qui doivent désormais prévaloir."

"En face du régime capitaliste qui croule politiquement, économiquement, socialement, notre discipline devait se resserrer, la rupture s’affirmer avec tout ce qui représente les classes déclinantes, la lutte des classes être proclamée dans toute son ampleur."

"A la droite de notre parti, un petit nombre d’hommes, des élus plus que des militants dont certains comptaient des états de service, mais qui s’étaient laissé conquérir par la conception révisionniste et purement parlementaire, nous ont quittés délibérément. Leur position était prise d’avance ; ils avaient préparé leur schisme. Ils n’ont pas voulu comprendre la loi d’airain des temps nouveaux. Nous passons."

"Que l’adhésion à la IIIème Internationale retentisse à travers le monde comme l’annonce des grands changements prochains ! Vive le socialisme révolutionnaire français ! Vive l’Internationale communiste !"

Manifeste de Tours, 30 décembre 1920.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).