Hommage aux 7 ans de lutte des GoodYear

Chronique d’une magouille organisée

, par  pam , popularité : 7%

Les responsables de la CGT Goddyear avec les centaines de travailleurs en lutte pour leurs droits, après 7 années de résistance à une grande puissance économique, ont décidé de signer un accord de fin de conflit. Ceux que les médias ont présenté comme des aventuristes violents et irresponsables sont restés jusqu’au bout les décideurs de leur mouvement.

Leur combat est exemplaire et illustre une nouvelle fois, après ceux de PSA, Continental, Fralib, Arkéma, Petite-couronne... la capacité du monde du travail à s’organiser, résister, proposer, négocier malgré la violence de la crise, l’individualisme dont on nous répète si souvent qu’il gangrène la société, et la violence de la guerre de classe que les élites mènent contre eux, violence physique quand il s’agit de les déloger de leur lieu de lutte, violence idéologique quand il faut mobiliser tous les médias, les syndicats complices, les politiques pré ou post-électoraux pour empêcher qu’une lutte locale ne soit un vecteur d’élargissement, de convergence, de mobilisation partout et pour tous.

Et c’est la leçon qu’il devient urgent de tirer pour tous les militants, syndicalistes et politiques, malgré l’émiettement idéologique et politique qui caractérise le mouvement social. Une telle lutte, si longue, si forte, doit être honorée non pas en donnant des médailles aux Goodyear, mais en faisant tout pour ouvrir en grand le front des luttes populaires capable d’organiser la solidarité nécessaire pour que les luttes, au-delà de leur conclusion locale, contribuent à faire bouger les rapports de forces, à redonner confiance au peuple dans sa capacité d’unité et d’action.

La lettre des Goodyear à Thierry Lepaon pourrait être envoyé à tous les militants dans toute la France pour poser la question simple : notre force peut-elle venir d’ailleurs que des luttes qui unissent les travailleurs sur leur lieu de travail, sur leur lieu de vie ? Non, alors tout doit être fait pour tourner tous nos efforts vers l’organisation concrète de la solidarité et la convergence des luttes, et tant pis s’il faut pour cela laisser vide les réunions du "dialogue social" qui n’existe que pour nous faire reculer.

Chronique d’une magouille organisée

Ou comment Hollande et Montebourg ont organisé la fermeture d’Amiens nord pour devenir les héros de l’arrivée de Taylor...

Depuis des années nous ne cessons de répéter, écrire, que Titan est devenu le tôlier d’Amiens nord...

Depuis des années on nous dit que nous affabulons, que tout cela n’est que de l’imagination, que les pneus Goodyear "made by Titan" c’est une hallucination, quand Goodyear a depuis les dernières années remis en état le parc machine agricole pour que Titan puisse au mieux lui façonner des pneus nous étions devenus fous...

Mais, aujourd’hui voilà le retour du titanesque Taylor qui n’est jamais parti, il revient par la voie de celui qu’il a insulté tout en se mettant d’accord avec lui avant, sur les propos à tenir...

Le retour est annoncé par Montebourg, qui va se faire passer pour le sauveur du pneu agricole made in France à Amiens, tout cela a grand coup de renfort médiatique, à quelques mois des élections municipales...

Nous ne sommes pas des débiles, encore moins des terroristes, nous avons juste un cerveau qui fonctionne et plutôt pas mal, les ficelles de cette magouille en haut lieu sont énormes...

Mais, car il y a un mais, le plan A a échoué celui qui permettait à Goodyear de liquider 700 emplois pour un montant total de 50 millions d’€uros, tout en laissant le soin à Taylor de liquider le reste, le temps nécessaire à ce qu’on développe et produise les pneus à Sao Paulo, usine Goodyear que Taylor exploite contre des royalties...

Le plan B est donc en place, sauf que Goodyear a du ajouter quelques dizaines de millions d’euros de plus que prévu de peur que l’usine de Titan ne parte en fumée...

Il reste donc maintenant à Montebourg d’arriver pour annoncer qu’il a sauvé l’usine d’Amiens nord, le pneu agricole made in France et que 300 salariés vont pouvoir reprendre du service sous l’égide de Titan et tout ça, grâce à son ministère et à sa pugnacité personnel !!!!

Alors soyons clair, si quelques journaleux peuvent croire à cette magouille, il y a belle lurette que nous avons vu clair : Montebourg n’a aucun pouvoir, ni sur Goodyear et encore moins sur Titan, il a juste servi de larbin au service et pour le compte de deux multinationales qui en plus n’en font qu’une, pas sur les cours de la bourse mais dans la réalité, celle qui va voir sortir du site d’Amiens nord des pneus Goodyear estampillés made by Titan...

Depuis le début nous le disons, jamais Goodyear n’a renoncé à ces 19% de parts de marché, il va juste transférer les parts via un autre compte à travers des royalties opaques qui échapperont encore plus à la fiscalité...

Elle n’est pas belle la manœuvre ??

Le gouvernement est aux services des milliardaires qui se permettent d’insulter notre nation, notre culture, pire encore quand ce texan aussi laid intérieurement qu’extérieurement se permet de dire que ce qu’il préfère en France ce sont les femmes et le vin, et qu’il vaut mieux faire bosser des chinois pour moins de 1€ et 20 heures par jour, que venir en France ; mais le voici de retour, lui qui n’est jamais parti, qui a joué avec les médias comme personne, qui laisse croire qu’il part et qu’il revient parce que son nouveau pote a réussi à le convaincre et que dans son pays certains lui disent qu’il est fou de venir ici, ce type là devrait avoir l’oscar du plus gros film comique de toute notre histoire et Montebourg celui du meilleur metteur en scène d’un drame politique...

Notre pays est bradé, vendu, à des milliardaires, des gens dont on ne sait même pas d’où vient le fric, sale ou propre, peu importe ils viennent et sont reçus en grandes pompes...

Le Medef reçoit des cadeaux fiscaux qui détricotent notre système français, mais peu importe ce qui compte c’est la com...

La reprise de l’activité agricole à Amiens Nord n’a rien à voir avec la nouvelle amitié entre Montebourg et Taylor, la reprise était prévu depuis 2005, l’activité agricole a été cédée contre des royalties à Titan il y a 9 ans, ce qui en plus vient conforter notre position sur les 4/8 ; comment Taylor aurait-il pu obtenir l’agricole à Amiens Nord si nous avions signé les 4/8 sous les ordres du groupe Goodyear ?

La chronologie des événements ne laisse aucun doute sur ce que nous avons vécu et sur ce que nous prépare Taylor et ses amis du gouvernement hollande !!!

Nous ne sommes peut-être que des petits salariés français, Picards de surcroît mais nous avons un cerveau, Goodyear va longtemps se souvenir de nous, notre lutte lui a coûté des milliards de dollars, Taylor va devoir faire mine basse et arrêter de jouer au caïd, nous ne sommes pas aussi fort physiquement que des grizzly qu’il abat avec ses armes lourdes, mais nous sommes très agiles, malins et il va devoir déposer les armes si il veut que son outil de travail démarre un jour...

Par contre, nous ne permettrons pas à Montebourg de venir jouer les vedettes sur le parking d’Amiens nord, lui qui nous a vendu pour son image...

Les Goodyear sont encore là et nous ne fermerons jamais nos gueules, nous dirons tout haut ce que pensent des millions de personnes...

Vive la démocratie, vive la liberté d’expression et à bientôt Messieurs les magouilleurs...

La CGT GOODYEAR

Voir en ligne : Sur le site de la CGT GoodYear

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).