Manifestation contre l’extrême droite

Bienvenue aux réfugiés

, par  Paul Barbazange , popularité : 2%

Manifestation à Béziers contre l’extrême droite.

Bienvenue aux réfugiés
C’est derrière cette banderole résumant bien l’esprit du mouvement qu’entre 500 et 600 biterrois ont manifesté dans les rues de Béziers pour que Béziers (et la France) reste terre d’accueil des réfugiés et que le maire de béziers soit publiquement condamné pour ses écrits et ses actes.
Ces 600 personnes se composaient de biterrois de toutes origines, dont un grand nombre de membres de la communauté maghrébine. Rejoints d’ailleurs par quelques personnes venues d’autres villes languedociennes. Il y avait des immigrés de première , deuxième, troisième génération comme il n’a pas manqué d’être scandé tout au long du cortège. Des filles et fils de réfugiés de la guerre civile en Espagne marquaient leur présence.
J’ai personnellement contribué à porter une banderole" Chrétiens, juifs, musulmans, athés réfugiés de toutes les guerres vous êtes les bienvenus à Béziers".
L’ensemble des autres pancartes, mots d’ordre déclarations, allaient dans le même sens.
Aimé Couquet conseiller municipal communiste, élu sur une liste Front de gauche a concentré son intervention sur la nécessité de l’intervention des citoyens à la fois sur la construction au quotidien des conditions d’accueil et la bataille politique contre le rejet de tous ceux qui sont différents en particulier s’ils sont affaiblis par leurs conditions d’existence.
Cet appel à l’action, aux actions a été fortement applaudi et repris par la presse écrite régionale.

Devant la mairie les manifestants ont appelé à la démission du maire et déchiré symboliquement plusieurs centaines de journaux municipaux considéré par beaucoup de biterrois comme une feuille de propagande d’extrême droite payée par leurs deniers.
L’Iman de la principale mosquée de la ville s’est alors adressé aux manifestants en reprenant cinq points faisant l’unanimité du mouvement ;
La lutte continue, ce soir par une petite manifestation des pacifistes biterrois rassemblés à l’occasion de la journée mondiale de la paix. Ce sera l’occasion de développer argumentations et débats sur les causes immédiates et profondes de ces monstrueux déplacement de population.
Dans un autre registre nous savons entre autres qu’une collecte pour les réfugiés est aujourd’hui organisée dans un des grands lycées de la ville par des enseignants, le secours populaire et des JC.
Les luttes continuent.
Paul Barbazange.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).