Des djihadistes français en Syrie

Selon le médecin Jacques Bérès, cofondateur de Médecins sans frontières, qui a passé deux semaines à Alep à soigner les blessés des combats, « les rebelles syriens ont été rejoints par des étrangers dans leur lutte contre Bachar al-Assad ». Parmi ces « djihadistes », il y aurait aussi des Français.

« Des islamistes étrangers, notamment français, convaincus de mener une guerre sainte, sont venus gonfler les rangs des insurgés anti-Assad », a-t-il précisé.

Ce chirurgien français aujourd’hui âgé de 71 ans a soigné pendant deux semaines les blessés dans un hôpital contrôlé par « les rebelles » à Alep, où les combats font rage, et il est revenu en France en fin de semaine. Avant cela, il s’était déjà rendu cette année dans les ville d’Homs et Idlib.

A Alep, contrairement à ce que diffuse les médias occidentaux, il assure que « la majorité - environ 60% - des blessés qu’il a dû soigner étaient des combattants et non des civils ». Une preuve supplémentaire que l’armée loyaliste vise notamment les militaires et non pas les civils.

Et selon lui, au moins la moitié d’entre eux n’étaient pas des Syriens : « Il y a une assez forte proportion de fondamentalistes et de djihadistes (...) Ce qui les intéresse, c’est surtout l’après-Assad, l’établissement d’un régime islamiste et de la charia, en vue de l’Émirat mondial, a-t-il affirmé. À ce moment-là, leurs yeux s’illuminaient et ils évoquaient ouvertement leur volonté d’établir par la suite la loi coranique, ainsi que le califat ».

« Parmi ces islamistes étrangers figuraient quelques djihadistes français, a-t-il souligné. J’en ai rencontré deux. Ils étaient de nationalité française et venaient du Maroc. Ils citaient Mohamed Merah comme exemple à suivre. Ils n’avaient aucune envie de parler. Ils étaient méfiants, mais ultradéterminés, robotisés même : des sortes de "machines à djihader" ».

La semaine dernière, le journaliste anglais chevronné Robert Fisk, correspondant au Moyen Orient de The Independent, a confirmé aussi la présence des militaires étrangers détenus dans une prison syrienne, après leur participation aux combats aux côtés des « rebelles ». L’un d’eux était un Français d’origine algérienne, selon M. Fisk.

Source : différents site comme TF1, Le Point, France 24, 20 minutes...

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents