Appel à la solidarité du parti Borotba dont des membres sont morts à Odessa

Le 8 mai est célébré partout dans le monde comme le jour de victoire sur le nazisme qui a provoqué des millions de pertes et beaucoup de souffrances dans le monde entier. Cependant, maintenant, nous voyons que le néonazisme soulève à nouveau la tête. Partis et groupes d’extrême droite sont en train de monter en puissance dans de nombreux pays. Leurs membres ont lancé une véritable terreur contre les dissidents, les migrants, les « autres », les militants de gauche et les antifasciste.

Il faut stopper ce nouvel essor du fascisme – IL est de notre devoir de l’arrêter avant qu’il ne soit trop tard.

Le 2 mai 2014 dans la ville ukrainienne d’Odessa, des néo-nazis et des groupes d’extrême droite ont déclenché un véritable massacre. Paramilitaires d’extrême droite ont brûlé vivant et battu à mort 46 habitants réfugiés dans la maison des syndicats. Ils ont achevé brutalement dehors les blessés, en criant « Gloire à la nation » et « L’Ukraine avant tout ». Les néo-nazis ont été réunis par les autorités pour éliminer les opposants – antifascistes, membres des organisations de gauche et des dissidents parmi les citoyens ordinaires.

C’est arrivé dans la « Maison du syndicat », le 2 mai – le jour où les sections d’assaut d’Adolf Hitler avaient occupé tous les sièges syndicaux dans toute l’Allemagne en 1933, et où les dirigeants syndicaux avaient été arrêtés et mis en prison ou dans des camps de concentration.

Les nouvelles autorités ukrainiennes, qui ont violemment pris le pouvoir en février comprennent de nombreux représentants des partis d’extrême-droite et pro-fascistes – en fait, c’est le gouvernement le plus d’extrême-droite de l’après-guerre en Europe. Les autorités actuelles justifient ouvertement les nazis et les collaborateurs-Nazi responsable de génocide la seconde guerre mondiale. Et il n’est pas surprenant que le nouveau gouvernement ait libéré immédiatement tous les néo-nazis qui avaient été précédemment condamnés pour meurtres racistes. Le gouvernement de hors la loi et d’oligarques utilise volontiers les escadrons de la mort de groupes ouvertement néo-nazi, comme le "secteur droit" pour écraser l’indignation populaire.

Et la récente tragédie en Odessa – lorsque notre camarade antifasciste Andrey Brazhevsky a été brutalement tué par les nazis - n’est qu’un épisode de la campagne de terreur de néo-nazis. Ils sont blanchis dans les médias et appuyé par certains gouvernements – Les escadrons d’extrême-droite sentent leur impunité totale en Ukraine.

C’est pourquoi nous appelons toutes les forces antifascistes à condamner les néo-nazis et à honorer les victimes de la terreur nazie en Ukraine le 8 mai devant les ambassades ukrainiennes.

Les néo-nazis doivent être arrêtés en Ukraine et partout.

A bas toutes les formes de nationalisme et de fascisme !

Vive la solidarité internationale !

Nazisme – plus jamais !

Voir en ligne : le blog du parti antifasciste

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).