plus forts dans la lutte anti-impérialiste, et face au capitalisme ! Déclaration finale et plan d’action de la 22ᵉ réunion internationale des partis communistes et ouvriers

, par  communistes , popularité : 69%

145 représentants de 78 partis communistes et ouvriers de 60 pays se sont réunis à La Havane du 27 au 29 octobre 2022.

DÉCLARATION FINALE

« Solidarité avec Cuba et avec tous les peuples en lutte. Unis, et aux côtés des mouvements sociaux et populaires, nous sommes plus forts dans la lutte anti-impérialiste, et face au capitalisme et à ses politiques, face à la menace du fascisme et de la guerre, et pour défendre la paix, l’environnement, les droits des travailleurs, la solidarité et le socialisme. »

Nous, les 145 représentants de 78 partis communistes et ouvriers de 60 pays qui participent aux Vingt-Deuxième Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers (RIPCO) qui s’est déroulée du 27 au 29 octobre 2022 à La Havane (Cuba), unités en garde au sujet de la situation dangereuse que traverse l’humanité.

La domination actuelle de l’impérialisme impose un ordre international injuste et insoutenable, intensifie l’exploitation et empire les conditions de la classe ouvrière et des peuples, crée toujours plus de conflits, d’antagonismes et de guerres ; elle entrave la solution de problèmes mondiaux tels que la pandémie de Covid-19 que les pays socialistes, historiquement, et, aujourd’hui, Cuba en particulier, grâce à leur système de santé publique et à leur développement scientifique, ont combattu efficacement, prouvant ainsi la supériorité du socialisme. Nous, les communistes, nous défendons un nouvel ordre mondial, fondé sur l’abolition de l’exploitation de l’homme par l’homme, sur des relations mutuellement avantageuses entre les États et les peuples, sur la paix, sur un développement durable pour la satisfaction des besoins sociaux.

Par suite de l’agressivité croissante de l’impérialisme et de la recomposition géopolitique en cours sur la planète, nous sommes confrontés à une nouvelle escalade de la course aux armements, au renforcement et à l’expansion de l’OTAN, à l’apparition de nouvelles de celui alliances militaires, à l’aiguisage des tensions et des conflits militaires, comme de l’Ukraine, à la résurgence du fascisme dans différentes parties du monde, ainsi qu’à la « guerre froide » et à la menace d’une conflagration nucléaire, ce que nous devons rejeter.

Nous dénonçons le fait que, de par sa nature prédatrice, le capitalisme conduit à l’aggravation des inégalités, à la polarisation de la richesse, à l’exclusion et aux flux migratoires, à l’exacerbation de la crise alimentaire et à la recrudescence de la crise écologique, au point que nous approchons à toute allure d’un « point de non-retour ».

Le système politique bourgeois, qui a défendu les intérêts des monopoles et des entreprises, gère la crise systémique du capitalisme à son profit, tente de contrôler le mécontentement social croissant des travailleurs et des peuples par la pression et la violence.

Le déclin graduel du pouvoir des États-Unis d’Amérique et de leurs alliés, fruit de leurs crises internes et face à ses concurrents, les pousse à adopter sans mesure à des politiques de blocus et à des mesures coercitives illégales, de « deux- poids-deux-mesures », à des menaces et à des interventions militaires, et à l’ingérence dans les affaires intérieures des États. L’impérialisme déploie son vaste arsenal d’actions subversives dans le cadre de la guerre non conventionnelle, parmi lesquelles se distinguent celles de nature médiatique, comme outils de déstabilisation et de changement des gouvernements qui ne se plient pas à ses intérêts.

La bataille de la classe ouvrière mondiale contre le système capitaliste d’exploitation exige en premier lieu l’unité du Mouvement Communiste et Ouvrier, aux côtés des mouvements sociaux et populaires, des paysans et des indigènes, pour intensifier la lutte de classe contre les plans de la bourgeoisie et de l’impérialisme et construire un monde de paix, de justice et d’équité sociale.

Face aux tentatives de l’impérialisme pour freiner la lutte des travailleurs et des peuples et pour saper l’unité et la solidarité des forces anti-impérialistes et révolutionnaires, nous, les partis communistes et ouvriers qui participent à la Vingt-Deuxième Rencontre internationale à La Havane, décidez ce qui suit :

- Conjuguer nos efforts pour renforcer la lutte contre l’impérialisme, contribuer à la transformation de l’ordre international, actuel, injuste et antidémocratique dans lequel prévalent les intérêts capitalistes, pour instaurer un ordre international fondé sur la paix, le développement durable, la justice sociale et la solidarité, afin d’ouvrir la voie à la construction d’une société socialiste.

- Demander le respect des principes suivants : d’autodétermination des peuples, d’indépendance, d’égalité souveraine et de non-ingérence dans les affaires intérieures des États, ainsi que du droit légitime des peuples à la paix et à choisir leur propre voie de développement.

- Rejeter catégoriquement les guerres impérialistes, la menace de recours à la force dans les relations internationales et promouvoir la lutte pour la paix. Intensifier l’action et la solidarité internationaliste, défendre les intérêts communs des peuples contre les classes bourgeoises.

- Mobiliser les masses pour dénoncer et rejeter la course aux armements et les énormes réductions des dépenses sociales qu’entraîne l’existence et la modernisation des armes nucléaires, les bases militaires étrangères, l’OTAN et son projet de s’élargir et de se convertir en une organisation militaire mondiale.

- Lutter contre la résurgence des forces anticommunistes, réactionnaires, ultranationalistes et fascistes dans différentes parties du monde, qui aggravent la violence, la xénophobie, le racisme et l’intolérance politique, idéologique, sociale, ethnique, religieuse et des genres, et fomentent les conflits ethno-nationaux.

- Renforcer la solidarité avec les peuples qui résistent aux ingérences et aux agressions de l’impérialisme, et rejeter les politiques de blocus, de sanctions, de mesures coercitives unilatérales, de « deux-poids-deux-mesures », comme instruments de pression et de chantage contre des gouvernements et des peuples.

- Défendre et diffuser le marxisme et le léninisme, combattre l’offensive idéologique, culturelle et symbolique que proclame l’impérialisme pour légitimer les injustices du système capitaliste, disqualifier le socialisme et le communisme et saper ou détruire l’identité culturelle de nos nations.

- Renforcer la lutte en faveur de toutes les causes justes et émancipatrices des peuples, et renforcer la solidarité avec les travailleurs, les paysans, les indigènes, les organisations de jeunes et de femmes, pour la défense de leurs droits et contre le capitalisme. Être aux côtés des réfugiés et des victimes des guerres.

- Élever la dénonciation et la lutte contre le modèle de développement qui, fondé sur le profit capitaliste, détruit l’environnement et met en péril la survie des écosystèmes et de l’espèce humaine.

- Mettre en pratique le Plan d’action adopté par la Vingt-Deuxième Rencontre pour renforcer l’unité du Mouvement Communiste et Ouvrier international, aux côtés des mouvements sociaux et populaires, contre la domination impérialiste, en vue d’intensifier la lutte en faveur des intérêts des travailleurs et des peuples, pour les transformations révolutionnaires pour le renversement du capitalisme et pour la construction du socialisme.

Grâce aux efforts articulés de l’avant-garde de la classe ouvrière, aux côtés des organisations, des forces et des mouvements sociaux et populaires, démocratiques et pour les droits des femmes, nous serons capables de vaincre le capitalisme comme système mondial dominant, destructeur et sans avenir, et d’atteindre une véritable transformation révolutionnaire.

Nous remercions le Parti Communiste de Cuba, le Gouvernement révolutionnaire et le peuple cubain pour leur contribution à l’organisation de la Vingt-Deuxième RIPCO, et pour l’accueil chaleureux réservé à ses participants.

Nous réaffirmons notre solidarité et notre appui à la juste cause du peuple cubain et à sa lutte pour la levée immédiate et inconditionnelle du blocus économique, commercial et financier injuste et criminel auquel Cuba est soumise depuis plus de soixante ans par le gouvernement des États-Unis , qui l’a récemment durci, et nous exigeons que le gouvernement des États-Unis raye Cuba de la liste fallacieuse des États censément parrainant le terrorisme.

Nous rendons hommage au leader historique de la Révolution cubaine, Fidel Castro Ruz, dont l’héritage, de pair avec les enseignements du Général de l’armée Raúl Castro Ruz et ceux de la génération qui les continuent, sous la conduite de Miguel Díaz- Canel Bermúdez, premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba et président de la République, constitue une inspiration permanente pour les peuples qui luttent pour leur libération véritable et définitive, sur la voie de la construction d’une société socialiste, indépendante et solidaire .

Unissons-nous pour lutter contre l’impérialisme et le capitalisme !

Vive le socialisme !

La Havane, le 29 octobre 2022

Partis signataires
- Parti algérien pour la démocratie et le socialisme
- Parti communiste argentin
- Parti communiste d’Australie
- Parti communiste d’Autriche
- Parti du Travail d’Autriche
- Parti communiste du Bangladesh
- Parti des travailleurs du Bangladesh
- Front démocratique progressiste du Bahreïn
- Parti communiste de Belgique
- Parti du Travail de Belgique
- Parti communiste de Bolivie
- Parti communiste du Brésil
- Parti communiste brésilien
- Parti communiste de Grande-Bretagne
- Parti communiste du Canada
- Parti communiste du Chili
- Parti communiste chinois
- Parti communiste colombien
- Parti communiste de Cuba
- AKEL, Chypre
- Parti communiste de Bohême - Moravie
- Parti communiste au Danemark
- Parti communiste du Danemark
- Parti communiste d’Équateur
- Parti communiste du Salvador
- Parti communiste de Finlande
- Parti communiste français
- Parti communiste allemand
-Parti communiste de Grèce
- Parti des travailleurs hongrois
- Parti communiste d’Inde (marxiste)
- Parti communiste d’Inde
- Parti communiste irakien
- Parti Tudeh, Iran
- Parti communiste d’Irlande
- Parti des travailleurs d’Irlande
- Parti communiste d’Israël
- Parti communiste (Italie)
- Mouvement socialiste du Kazakhstan
- Parti du Travail de Corée
- Parti révolutionnaire populaire lao
- Parti socialiste de Lettonie
- Parti communiste libanais
- Parti communiste luxembourgeois
- Parti communiste du Mexique
- Parti socialiste populaire, Mexique - APN
-Parti socialiste populaire du Mexique
- Parti communiste de Norvège
- Nouveau parti communiste des Pays-Bas
- Parti communiste palestinien
- Parti du peuple palestinien
- Parti populaire du Panama
- Parti communiste paraguayen
- Parti communiste du Pérou (Patria Roja)
- Parti communiste péruvien
- Parti communiste philippin [PKP-1930]
- Parti communiste portugais
- Parti communiste de la Fédération de Russie
- Parti Communiste Ouvrier Russe
- Communistes de Serbie
- Parti communiste sud-africain
- Parti communiste d’Espagne
- Parti Communiste Ouvrier d’Espagne
- Parti communiste populaire d’Espagne
- Communistes de Catalogne
- Parti communiste du Swaziland
- Parti communiste de Suède
- Parti communiste du Sri Lanka
- Parti communiste syrien [unifié]
- Parti communiste de Turquie
- Parti communiste d’Ukraine
- Union des communistes d’Ukraine
- Parti communiste d’Uruguay
- Parti communiste des États-Unis
- Parti communiste du Venezuela
- Parti communiste du Vietnam
- COMMUNES, Colombie

PLAN D’ACTION

Les Vingt-Deuxièmes Rencontres internationales des partis communistes et ouvriers (RIPCO) qui se sont déroulées du 27 au 29 octobre 2022 à La Havane (Cuba), ont défini comme suivent les axes et actions principales à mettre en œuvre jusqu’aux prochaines Rencontres :

1- Organiser des mobilisations pour défendre la paix et rejeter la guerre impérialiste, les interventions militaires, les armes nucléaires et d’autres de destruction massive, les bases militaires étrangères, l’OTAN et d’autres alliances impérialistes comme l’UKUS.

2- Organiser le 21 septembre, Journée internationale de la paix, une grande mobilisation mondiale de dénonciation de la guerre et de défense de la paix.

3- Assurer le succès de l’Assemblée du Conseil mondial de la paix.

4- Prôner un règlement sérieux, constructif et réaliste du conflit en Ukraine, par des voies pacifiques, le dialogue et la négociation.

5- Stimuler la participation politique, comme protagonistes, des jeunes pour garantir la continuité des idées et principes que nous défendons. Préserver et transmettre aux nouvelles générations la mémoire historique du mouvement communiste et ouvrier international.

6- Célébrer la Journée internationale de la jeunesse (12 août).

7- Célébrer la Journée internationale de l’étudiant (17 novembre).

8- Organiser des ateliers et des séminaires (présentiels et virtuels) afin de contribuer à des échanges, à des analyses et à la diffusion des concepts théoriques et pratiques du marxisme et du léninisme, et des valeurs du socialisme, comme seul système qui réponde aux demandes justes et aux droits légitimes des peuples. Dans ce but, envisager les activités et commémoration suivantes :

- Centenaire de la fondation de l’URSS.
- 140e anniversaire de la mort de Karl Marx (14 mars 1883).
- 175e anniversaire de la publication du Manifeste communiste (21 février 1848).
- Premières Rencontres internationales des publications théoriques des partis et mouvement de gauche qui se tiendront à Cuba du 10 au 12 février 2023.

9- Dénoncer l’anticommunisme et le fascisme, et la dénaturation de la contribution historique de l’URSS et du socialisme, à l’occasion du centenaire de la fondation de l’Union soviétique et du cinquantième anniversaire du coup d’État fasciste contre le gouvernement de l’Unité populaire et le président Allende au Chili.

10- Exprimer la solidarité avec les causes justes des peuples, avec les communistes victimes de persécutions et interdits d’exercer librement leurs droits politiques et sociaux, contre les régimes dictatoriaux, la répression et la discrimination en matière de droits et de libertés démocratiques.

11- Mener des campagnes internationales de solidarité et d’appui à la lutte des classes ouvrières et paysannes, des femmes et des immigrants, qui réclament à juste titre ledroit de syndicalisation, de meilleurs salaires, de meilleures conditions de travail et l’exercice de leurs droits démocratiques.

12- Renforcer les mobilisations pour le 8 mars, Journée internationale de la femme, et le 1er mai, Journée internationale des travailleurs.

13- Mener des activités pour défendre la culture et l’identité des peuples face au projet de néo-colonisation culturelle impérialiste

14- Participer activement aux mobilisations populaires qui exigent la protection de l’environnement et rejettent le modèle de production et de consommation capitaliste irrationnel et insoutenable.

15- Concrétiser la solidarité avec tous les peuples qui luttent contre l’occupation étrangère, les blocus, les sanctions et les agressions impérialistes.

16- Participer aux journées de solidarité avec le peuple cubain en vue de la levée immédiate et inconditionnelle du blocus économique, commercial et financier imposé et durci dernièrement par les Etats-Unis, contre l’inscription de Cuba sur la liste arbitraire et unilatérale des États censément commanditaires du terrorisme, l’ingérence dans ses affaires intérieures et les tentatives de saboter son ordre constitutionnel.

17- Garantir une participation accrue et plus active des partis rattachés aux RIPCO aux journées mondiales de solidarité avec Cuba, qui ont lieu le dernier week-end de chaque mois.

18- Redoubler de solidarité avec la lutte du peuple palestinien et exiger par tous les moyens possibles la fin immédiate de l’occupation israélienne, son droit à l’autodétermination et à un État indépendant et souverain, avec Jérusalem-Est comme capitale, le droit de retour des réfugiés, conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies. Condamner le prétendu « Accord du siècle » et la politique criminelle des États-Unis et d’Israël, et leurs pratiques de colonisation et d’apartheid, dont la construction et l’expansion d’établissements dans le territoire palestinien occupé.

19- Mener une campagne internationale pour la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien (29 novembre).

20- Exiger un règlement juste et durable de la question du Sahara occidental, ainsi qu’une recherche de règlements pacifiques et négociés aux conflits encore non réglés, dans le cadre des Nations Unies et conformément aux normes du droit international.

21- Mener une mobilisation générale de solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour l’exercice de ses droits légitimes, le 10 mai, date de la fondation du Front POLISARIO.

22- Promouvoir la solidarité avec la République bolivarienne du Venezuela face aux agressions et aux sanctions illégales imposées par l’impérialisme étasunien et européen. Réaliser des actions pour demander la levée immédiate des mesures coercitives illégales et le retour des actifs du Venezuela usurpés par la puissance impérialiste.

23- Appuyer le droit inaliénable du peuple portoricain à l’autodétermination et à l’indépendance.

24- Appuyer la Journée internationale de solidarité avec Porto Rico qui se tient le 30 octobre pour rappeler le premier soulèvement armé contre le colonialisme yankee.
25- Appuyer les actions et activités menées par les partis politiques rattachés aux RIPCO en Amérique latine et dans les Caraïbes pour rappeler les faits historiques suivants :

- Bicentenaire de l’indépendance des pays centraméricains.
- 170e anniversaire de la naissance de José Marti, Héros national de Cuba (28 janvier).
- 70e anniversaire des attaques des casernes Moncada et Carlos Manuel de Céspedes (26 juillet).

25- Dénoncer l’ingérence impérialiste en Amérique latine et dans les Caraïbes à l’occasion du bicentenaire de la Doctrine Monroe (1823) et du 40e anniversaire de l’invasion étasunienne de la Grenade (1983)

26- Mieux coordonner l’action des partis communistes et ouvriers et de leurs organisations sociales associées afin de mieux articuler et renforcer les organisations internationales anti-impérialistes, telles que la Fédération syndicale mondiale (FSM), le Conseil mondial de la paix (CMP), la Fédération mondiale des jeunesses démocratiques (FMJD) et la Fédération démocratique internationale des femmes (FDIF).

27- Renforcer l’unité, l’interaction et la coopération entre les partis communistes et ouvriers de toutes les régions du monde afin de garantir le succès des Vingt-Troisièmes RIPCO en 2023 en Turquie.

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).