36ème congrès du PCF en 2013

Notes sur la conférence fédérale du Rhône...

, par  pam , popularité : 3%

Quelques notes sur la conférence fédérale du Rhône qui s’est tenue ce vendredi 1er et Samedi 2 Février à Givors.

Le 36ème congrès du PCF dans le Rhône avait mal commencé, la direction fédérale refusant les cotisations versées par la section de Vénissieux et engageant une action auprès de la commission nationale des conflits. Un vieux litige autour de l’interdiction par le parti de créer des associations de financement locales, demandées par des sections comme celle de Vénissieux, pouvait dégénérer et annoncer un congrès de rupture.

Au contraire, la conférence fédérale s’est conclue par l’élection d’une direction renouvelée à 50% intégrant les sections majoritairement opposées à l’orientation nationale. Les discussions ont bien sûr confirmé les divergences importantes sur des questions clés comme celle du socialisme, de l’Europe, des conditions du rassemblement et du bilan du Front de Gauche, mais au total, sur toute une série de vote, le résultat fait apparaître des votes majoritaires autour d’amendements proposés ou soutenus par les sections d’opposition. C’est notamment le cas sur les statuts pour lesquels des amendements ou vœux remettent fortement en cause les objectifs du texte proposé. Le vote global sur le texte confirme les résultats du vote militant de décembre avec en gros 1/3 de vote contre le texte d’orientation "Allumer les étoiles".

C’est sur la question du parti qu’une majorité s’est retrouvée pour supprimer du texte les propositions qui remettaient en cause le plus fortement l’existence même du parti, de ses cellules. La commission des textes avait anticipé ce résultat en acceptant des amendements sur la cellule, un vœu de la section de Lyon opposé à la règle des trois tiers. Le vœu dénonçant le remplacement de la faucille et du marteau par l’étoile européenne sur la carte a été votée à plus de 80% des délégués. Cette suppression décidée en catimini par la direction nationale en décembre ne passe pas et il sera intéressant de regarder l’attitude du congrès au niveau national : la direction voudra-t-elle passer au forceps ? Mais d’autres votes ont marqué le refus d’une orientation de recentralisation du parti que tente d’imposer la direction nationale [1]. Ainsi du refus d’autoriser une direction fédérale ou nationale d’engager un exclusion contre l’avis de la cellule ou section locale de l’adhérent concerné.

La participation à cette conférence confirme encore la réalité de l’affaiblissement du PCF depuis 2008. La direction avait prévu 100 délégués contre 150 en 2008, et 200 en 2006... Il est vrai qu’en 2008, la participation n’avait pas dépassé 100 délégués le vendredi et le samedi et avait atteint 116 au moment du vote, important on s’en souvient dans l’hypothèse d’un résultat serré face au texte "Faire Vivre et Renforcer le PCF" qui avait obtenu presque 50% des voix des militants.

Mais cette année, seulement 91 délégués ont participé à la conférence, 88 sur les votes de la fin du samedi... A noter que la conférence était organisée sur 3 demi-journées au lieu de 4 en 2008.

Il faut noter cependant le renouvellement important et semble-t-il, un certain rajeunissement.

Le comité départemental élu est réduit à 50 personnes ce qui semble plutôt réaliste, sachant que le précédent élu avec 56 personnes s’est réuni en moyenne à 16... Il est renouvelé à moitié, ce qui est très bien aussi, mais sur les 30 départs, il faut noter malheureusement plusieurs jeunes dont il faudrait comprendre pourquoi ils n’ont pas trouvé leur place dans le PCF. Cela fait partie des questions tabous, puisque le vœu demandant un bilan électoral et militant de la stratégie du Front de Gauche n’a pas été adopté.

Au total, une conférence qui a permis de maintenir la possibilité de retrouver les conditions d’une réaffirmation communiste dans le Rhône, même si la direction fédérale reste dans l’orientation nationale de rupture avec l’histoire communiste.

L’adresse originale de cet article est http://pcf.venissieux.org/notes-sur...

[1A noter que sur ces points, le texte de statut proposé est tout à fait conforme à celui proposé pour le congrès d’Izquierda Unida, le Front de Gauche espagnol, plutôt en avance dans la mise en œuvre des objectifs du PGE, présidé par... Pierre Laurent

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).