Les 3/3 au lieu des 4/4, un pilule difficile à faire passer.

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 3%

Le secteur financier de la direction du PCF, relayé par les fédérations, fait circuler un petit texte explicite des difficultés que rencontre la direction sur la modification de la répartition des cotisations.

Cher-e- camarade,

Un certain nombre de fédérations et de trésoriers nous font part d’un besoin de précisions concernant la proposition de modification dans les statuts, de la règle de répartition du produit des cotisations.

Nous te faisons parvenir à cet effet l’interview parue hier dans CommunisteS. (en pièce jointe)

Elle traite de cette question et permettra, nous l’espérons, le développement d’un débat instruit dans le Parti d’ici le Congrès.

Nous nous tenons à ta disposition pour tout échange sur cette question qui a été débattue lors de la rencontre nationale des trésoriers en décembre 2012.

Bien fraternellement

Le secteur financier national

Chacun comprend le délicat euphémisme que représente dans ce cas le mot "précisions". Quand les camarades disent qu’ils ne sont pas d’accord avec cette nouvelle répartition qui élimine de fait les cellules et affaiblit les sections, il faut comprendre qu’ils demandent des "précisions".

L’interview de Jean-Louis Le Moing dans CommunisteS ne précise rien mais confirme deux points essentiels.

D’abord, il note que "beaucoup de sections abandonnent à la fédération leur part de cotisation", ce qui signifie qu’elles n’ont pas d’activité propre et donc pas besoin d’argent. Et bien évidemment, cette situation n’inquiète pas le trésorier national, elle l’arrange et il ne propose pas d’y changer quoi que ce soit.

Un peu plus loin, Jean-Louis le Moing note que cette nouvelle règle pourrait poser problème à quelques sections qui ont des permanents, des locaux, du patrimoine puisque leur part passera de 50 (25 + 25) à 33%. Qu’importe, puisque les fédés mutualiseront ! Mais pour qui au fait ? Car on va donc enlever des moyens à des sections qui ont une activité autonome et de proximité, pour en faire bénéficier d’autres sections qui ne réclament même pas leurs cotisations et n’ont donc à priori pas besoin de cette mutualisation.

Au travers de l’interview du trésorier national, on comprend surtout que les moyens des cellules et des sections seront tirées en haut et loin de l’activité de proximité des communistes. A ce rythme, combien de temps dureront les sections ? les paris sont ouverts.

Comme le dit le trésorier lui-même, la bataille de la cotisation est une bataille politique liée à une conception du parti... et justement la conception annoncée dans ses nouveaux statuts sonne comme le glas des organisations de base.

Raison de plus pour mettre cette règle des 3/3 en échec.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).