Le prix de l’électricité met en danger le groupe ASCOMETAL et plus largement notre industrie COMMUNIQUE DE PRESSE : LA CGT INTERPELLE LES POUVOIRS PUBLICS

, popularité : 2%

Rappelons que le prix de l’électricité ne monte en France que parce-que, dans un marché européen, il est tiré à la hausse par la place du gaz dans l’électricité allemande. L’urgence serait de redémarrer la centrale de Fessenheim, de sortir du marché spéculatif européen de l’électricité et de revenir à un tarif régulé pour les habitants comme pour les entreprises, en imposant à l’Allemagne un accord de coopération équitable à prix stable et de long terme.

pam

Communiqué de presse de la CGT ASCOMETAL

Notre groupe Ascométal (Hagondange, Custines, St Etienne, Dunkerque, Fos
sur mer), industrie sidérurgique spécialisée dans les aciers pour le secteur automobile, énergie, mécanique et roulements est aujourd’hui menacé en raison
d’une envolée du prix de l’électricité.

Depuis maintenant plusieurs mois, le prix du Mega-watt heure d’électricité ne cesse
d’augmenter car indexé sur le prix du gaz. Cette situation s’est aggravée suite aux
récentes annonces d’arrêt pour maintenance d’une partie du parc nucléaire.
(centrale de Chooz dans les Ardennes et de Civaux près de Poitiers).

La direction du groupe Ascométal considère que ces conditions tarifaires ne
permettent plus de produire de l’acier. Dans ce contexte incertain, elle envisage de ne pas redémarrer nos aciéries le 3 janvier 2022 comme initialement prévu. A ce jour, elle prévoirait la mise en activité partielle (Chômage) des salariés du groupe.

Pour la CGT, les salariés n’ont pas à subir les conséquences d’une situation dont ils
ne sont pas responsables. La CGT interpelle les pouvoirs publics, départements, Grandes Régions, préfectures, et gouvernement par son ministre de l’économie Bruno LEMAIRE.

A plusieurs reprises, notre président Emmanuel Macron a rappelé sa volonté de soutenir l’industrie française. Le mois dernier, les pouvoirs publics empêchaient la
délocalisation de production d’acier du groupe Saarstahl en Allemagne à cause du
prix de l’électricité. La problématique de notre pays ne se résume pas à la gestion de
la 5 ème vague du COVID, il est temps de passer aux actes et de prendre les mesures
qui s’imposent pour protéger notre industrie.

La CGT prendra ses responsabilités pour mobiliser les salariés dès janvier pour
revendiquer une maitrise publique de l’énergie.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).