Conseil national du 13 mai 2009

Intervention de Paul Barbazange Fédération de l’Hérault, Béziers

, par  Paul Barbazange , popularité : 3%

Le principal risque du vote du 7 est une abstention massive des exploités, non seulement due au désintérêt, ce sera une abstention relevant d’un choix politique volontaire. Comment assurer au mieux l’intérêt de classe, bien au delà du passage obligé électoral face à la violence de la crise, à son caractère remettant en cause aux yeux de beaucoup le devenir du système ? Nous pouvons dégager une perspective communiste, sans laquelle il n’y aura pas de réelle sortie de crise ; mettre en avant l’idée d’un devenir possible en rupture avec l’insupportable présent. Cette nécessité n’est pas en contradiction avec l’idée et la pratique de « Front(s) ». Cette nécessité entre en contradiction avec toutes les « propositions d’accompagnements » que peuvent nourrir beaucoup de nos attitudes qu’il s’agisse de JC Gayssot se faisant photographier dans le bureau de Dominique Strauss Kahn à New York en vantant « la qualité du travail du directeur du FMI », futur présidentiable socialiste, ou plus grave quand chacun d’entre nous laisse entendre dans les luttes ou en politique que des compromis avec le capitalisme sont inévitables. La contradiction n’est pas dans la recherche de rassemblement avec des citoyens différents de nous, elle est dans notre incapacité à porter un message révolutionnaire.

Comme l’écrivait J Broda, un sociologue hier dans l’Huma : « Le plus grave ce n’est pas Sarko, c’est la dépolitisation des mouvements sociaux ». Pierre Laurent a bien eu raison de citer une autre phrase de cet article marquant, dans son rapport.

Lors du dernier CN, il y a 6 semaines, Marie Georges Buffet nous avait appelé à intervenir en communiste dans la campagne du Front de Gauche. A Béziers, nous nous y sommes consacrés, à notre façon, autour du mot d’ordre « Faisons péter l’Europe capitaliste ». L’observation des expériences est qu’en toutes circonstances ce mot d’ordre communiste adapté à la situation électorale est compris, aussi bien dans les escaliers HLM que dans un débat universitaire. Partagé, il suscite des interrogations constructives.

Le 1er mai, ce mot d’ordre, allié dans la manifestation à la faucille et au marteau... nous a permis de donner du contenu derrière et à côté de la banderole du Front de gauche auxquels quelques uns du PG et d’ailleurs auraient bien voulu nous limiter.

Même constatation lors du meeting de Mélenchon : le tract de la section du PC et les pancartes autour de ce mot d’ordre ont été bien vécus surtout quand après un discours dont nous aurions quasiment pu reprendre l’essentiel, Mélenchon s’est cru autorisé à conclure par « le vote inévitable à gauche aux seconds tours » au nom de la discipline républicaine... alors qu’il est tête de liste dans une élection à un tour. Cette formulation a, au moment où elle a été faite et que Bayrou se prépare, ouvert quelques yeux !

Quand au communistes encartés ou non, constatons qu’ils se retrouvent dans la combativité de classe exprimée par ce mot d’ordre. Certains, trop peu encore, retrouvant le chemin de la ré-adhésion au PCF. Nous en sommes à 20 adhésions depuis janvier dans ma section.

Quand l’énorme majorité d’entre nous s’interroge et le dit sur la « lisibilité » de notre politique constatons que l’expression autonome de l’organisation de classe loin de nuire au rassemblement y donne de la couleur et du tonus.

Paul Barbazange

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).