Conseil national du 7 février 2009
Intervention d’Emmanuel Dang Tran Fédération de Paris, 15ème ardt.

, par  Emmanuel Dang Tran , popularité : 3%

Discussion sur le fonctionnement du CN

Pendant toute la préparation du congrès, l’insatisfaction devant le fonctionnement du CN s’est exprimée. De toutes parts.
Le congrès passé, la direction exécutive nationale s’efforce d’aggraver les choses.

Le Conseil national est statutairement l’organe dirigeant, décisionnel du parti.
Mais le problème est qu’il n’est jamais placé en situation de décider, ni même de participer à la construction de la décision.

L’expérience de ces deux premiers CN depuis le congrès l’illustre.

Le 9 janvier, date modifiée à deux reprises, la discussion sur la situation politique, malgré le contexte de crise et de préparation de la journée d’action du 29 janvier, a duré en tout et pour tout 50 minutes, sans aucune initiative nationale de lutte.

Les pistes de réflexion et de propositions, intéressantes, émises par plusieurs intervenants, par exemple sur une question comme la défense de l’industrie automobile, restent absolument sans débouché. Rien encore aujourd’hui. Incroyablement, les suites du 29 janvier ne figurent même pas à l’ordre du jour de notre réunion !

Sur les européennes, le sujet du jour, les conclusions sont écrites dans l’édition d’hier de l’Huma. Tout est ficelé sans le CN et sans les communistes. Le « Front » avec Mélenchon a déjà été acté par la direction en octobre, en dehors de la préparation du congrès. Les candidatures sont négociées dans les couloirs. Les communistes, le CN n’ont même pas été invités à définir le contenu de la campagne avant que soient scellées ces « alliances ».

Les directions du Parti doivent être bien frileuses pour procéder ainsi par coups de force, ici comme dans les fédérations. A Paris, alors même que l’exécutif départemental n’a pas été élu, un « grand banquet pour changer l’Europe » est convoqué avec l’inévitable Mélenchon...

La « charte » pour le fonctionnement du CN que la tribune nous propose aujourd’hui confirme cette peur de l’échange et de la démocratie, au niveau du CN comme dans tout le Parti.

Présidant la séance de ce matin, Christine [Mendelssohn] a ouvertement expérimenté la sélection des intervenants (20 à 30, choisis à l’avance, lit-on dans la « charte »), les autres inscrits n’ayant pas droit à la parole : soi-disant par la géographie et par la « sensibilité ».

Pour ossifier le débat, on ne peut pas s’y prendre mieux. Il n’y a pas de raison que Patrice Bessac s’exprime à ma place parce qu’il est de Paris pas plus qu’André Gerin parce que nous figurions sur la même liste alternative à l’occasion du congrès.

Non contente de réduire le CN à une chambre d’enregistrement, la direction exécutive cherche à étouffer ses débats. Le projet de « charte » tente aussi de supprimer le compte-rendu des interventions dans l’Huma. Ce serait un profond recul démocratique. Ce qui est transcris dans ces quelques lignes, toute contestation de sa ligne, lui est-il à ce point insupportable ?

Les communistes n’acceptent pas la censure ! Celle-ci doit les alarmer. Comptez sur eux pour réagir d’ici le prochain CN !

Emmanuel Dang Tran

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).