Conseil National des 18 et 19 novembre : Intervention d’Hervé Poly

, popularité : 3%

Le premier phénomène majeur, c’est la double défaite, en quelques années, de l’impérialisme américain.

Deux phénomènes majeurs se télescopent et engendrent des fortes tensions géopolitiques et des guerres aux contagions mondiales. Russie-Ukraine, situation explosive du Moyen-Orient, sans oublier le Caucase, les Balkans, et que dire des guerres oubliées ou moins médiatisées au Soudan, au Yémen, en Libye et dans toute la zone sahélienne...

Le premier phénomène majeur, c’est la double défaite, en quelques années, de l’impérialisme américain. D’abord en Afghanistan — qui nous rappelle sa défaite au Vietnam — et cette autre défaite au Moyen-Orient, notamment dans l’occupation de l’Irak qui a conduit au choix des USA de son retrait de la région et de la mise en place des accords d’Abraham, sacrifiant au passage la Palestine. Sans compter cet acte symbolique, trop vite oublié, du transfert irresponsable de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem.

Ce processus visait à effacer à tout jamais la question palestinienne sur fond de normalisation entre Israël et les pays arabes de la région, transférant au passage à Israël la mission de gendarmer le Moyen-Orient. Ce plan sacrifiant la Palestine ne pouvait qu’échouer, il s’est malheureusement traduit par cette terrible journée noire du 07 octobre.

Certes, Israël peut peut-être espérer une victoire tactique à Gaza, et encore. Mais dans les faits, stratégiquement, Israël a perdu. Pire, en sacrifiant la solution à deux États, Israël court à sa perte.

Rien de la sauvagerie des actes terroristes du 7 octobre ne donne le droit à Israël de raser Gaza et d’infliger les ratonnades massives en cours en Cisjordanie par des colons extrémistes, suprémacistes et fanatisés.

Oui, nous avons raison d’exiger un cessez-le-feu immédiat et nous devons plus que jamais exiger la reconnaissance par la France de l’État Palestinien.

Deuxième phénomène majeur auquel nous assistons et qui se télescope avec la double défaite des USA en Afghanistan et au Moyen-Orient, c’est celui d’un monde multipolaire qui émerge et se caractérise par des structures internationales appelées OCS, Brics, Opep+. Tout cela en dit long de ce monde qui se lève et qui n’en peut plus de la domination de la planète par l’hégémon américain et ses supplétives institutionnelles que sont l’Otan, le G7 ou encore le FMI.

La très large majorité du monde n’en peut plus des occupations coloniales, n’en peut plus du colonialisme économique, n’en peut plus des pillages et des guerres qu’elle subit depuis des lustres. Elle veut tourner la page des humiliations, des spoliations des terres et des richesses.

Face à une telle actualité, il faut savoir prendre un peu de recul et essayer de comprendre ce qui est en toile de fond de ce que nous vivons.

Derrière chaque guerre, chaque conflit il y a des intérêts économiques, des marchands de canons avides de profits. Nous devons plus que jamais dénoncer ces ventes d’armes record qui sèment chaos et misère.

Combien d’investissements publics sacrifié pour faire la guerre ?

Combien coûte un canon César, un AMX10, alors que des projets d’école, de salle de sport ou de bassin tampon sont renvoyer aux calendes grecques ? D’ailleurs, ne nous voilons pas la face, chaque livraison d’arme à l’Ukraine ne fait que prolonger la longue agonie de l’Ukraine.

Donc, soyons lucide. Notre combat pour la paix, pour la coopération et le développement ne peut s’abstraire de notre combat contre l’impérialisme dominant. D’autant plus que ce dernier en déclin est telle une bête blessée et donc toujours plus dangereuse.

Ce combat contre l’impérialisme et son hégémon nous oblige à être plus offensif et à combattre l’atlantisme ambiant.

Agir pour le désarmement, militer pour la paix n’a aucun sens si nous mettons de côté nos choix de congrès de sortie de l’Otan et d’exigence de sa dissolution.

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).