Conférence départementale du Rhône : intervention de Marie-Christine Burricand

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 2%

Je partage ce qu’ont dit plusieurs camarades : La transformation de la société et l’activité du PCF ne peuvent se réduire aux élections.

Effectivement, il nous faut occuper tous les terrains : les luttes, le rassemblement, la bataille d’idées...et la période est propice pour le faire.

Les effets de la crise éclairent en effet la nature du capitalisme et la nécessité d’un changement de système. Rien n’est acquis, mais la colère nous ouvre un espace nouveau. Si nous faisons le choix de nous occuper réellement du PCF, cela résoudrait sans aucun doute bon nombre des questions que nous nous posons aujourd’hui !

En même temps, je reviens sur la question des élections, nous ne pouvons perdre de vue qu’elles constituent un moment de la construction du rapport de force.

Des camarades disent aussi, " les gens s’en foutent des histoires du PCF". Cela existe bien sur. mais c’est à nous communistes d’expliquer pour quoi l’avenir du PCF est important pour tous. Entendre les questions, ce n’est pas renoncer à y répondre.

Sur la question du Front de Gauche, je partage l’avis exprimé par de nombreux camarades : il est inacceptable que la direction -Marie-Georges Buffet- engage ainsi les communistes alors même que le congrès ne s’est pas encore réuni et que la souveraineté des communistes n’a pas pu s’exprimer sur de telles questions.
Et ce serait tout aussi inadmissible s’il s’agissait de participer aux primaires du PS.
Ces choix doivent être tranchés souverainement par les communistes.

Les résultats obtenus aux régionales ont été commentés par plusieurs camarades, je n’y reviens pas.

Tou d’abord, je ne mets pas de signe d’égalité entre un élu PG et un élu PCF. Je revendique l’originalité des élus communistes du point de vue des propositions, du point d’appui pour les luttes, de la défense des intérêts populaires et des forces sociales représentées. D’autre part, on nous a présenté le Front de gauche comme le moyen de s’émanciper du PS. Je constate en Rhône-Alpes que cette stratégie nous a ramené dans le giron du PS encore plus affaibli.

Au travers du Front de gauche, deux questions stratégiques nous sont posées :
Quelle conception avons nous du rassemblement ? Nous voulons rassembler tous ceux qui ont intérêt à la transformation de la société. Il n’y a pas d’issue dans une séparation entre les deux gauche. Il n’y a qu’un peuple et c’est l’existence et la force du PCF qui permettra l’existence de la gauche.

Le PCF ne peut pas être soumis à une supra organisation. Une association pour les partisans du Front de gauche, c’est la porte ouverte à une nouvelle force politique - sur le modèle des verts-, c’est le dernier coup contre l’autonomie du PCF.

Ce congrès ne respecte déjà pas les statuts. Ne laissons pas la direction passer en force par un déni de démocratie.

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).