Comprendre les résultats des législatives Animation graphique commentée...

, par  pam , popularité : 14%

Visiblement, les dirigeants de gauche, y compris du PCF, sont emportés par leur propre discours, "nous avons gagné", "nous allons gouverner"... Quand Jean-Luc Mélenchon déclamait en 2022, "je serai premier ministre", c’était des sourires embarrassés, ou des colères devant ce manque de respect pour les travailleurs, qui eux, savent bien qu’on ne fait pas céder des patrons en se partageant les plats à table avec eux...

Donc, la gauche se demande qui, quand, comment, et quoi, ou plutôt qu’est-ce qu’on garde de notre programme qui pourrait ne pas générer de motion de censure risquée... Tout ça pendant que Macron s’amuse avec ses conseillers pour voir qui acheter et avec quoi.

Même Ruffin nous culpabilise, "le peuple nous a demandé de calmer le jeu, de trouver une solution", "c’est notre dernière chance"...

Et bien allez-y dans le grand jeu du crétinisme parlementaire ! Même le Front Populaire de 1936 avec des grèves massives n’a pas tenu face à la finance et à la guerre, la gauche unie de 1981 a cédé au bout d’un an, ne parlons pas de la gauche plurielle championne de la privatisation, ni de Hollande et la finance, et qui se demande comment l’insoumis Tsipras s’est fait retourner en quelques semaines par la Troika européenne ? Et il faut faire croire au peuple que la gauche rase gratis cette fois-ci ?

La direction du parti ferait œuvre de salubrité publique de dire la vérité si elle veut bien que les bouches s’ouvrent pour analyser et comprendre.

En tout cas, les communistes vont tenter de sauver leur parti, de mobiliser les militants, leurs amis et collègues et tenter de faire vivre un Front Populaire qui ne soit pas celui du microcosme politique parisien, pour que des milliers de salariés, de jeunes, de familles réalisent que le rapport de forces n’est pas un mot médiatique, mais une dure réalité des luttes de classes et que personne ne leur fera de cadeau s’ils ne sont pas unis et organisés....

Pour cela, il faut d’abord étudier ce qui s’est passé les 30 juin et 7 juillet et se mettre d’accord pour comprendre vraiment "qui a gagné ?", et peut-être en déduire des conclusions sur les priorités militantes de l’été et de la rentrée prochaine...

Voici donc une animation graphique commentée qui aide à dire la vérité sur le rapport des forces politiques en France en juillet 2024...

Voir en ligne : les législatives 2024 dans l’histoire des législatives depuis 1981

la vidéo a été corrigée ce 11/07 avec les dernières informations de rattachement des députés élus.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).