Fini le temps des poètes, vive le fric

La Cour de cassation de Doha a confirmé la peine de 15 ans de prison prononcée en appel contre un poète qatari pour un poème jugé critique du régime du Qatar. Mohamed Al-Ajmi, alias Iben al-Dhib, avait été arrêté en novembre 2011 pour un poème saluant le Printemps arabe et exprimant l’espoir qu’il s’étende aux monarchies du Golfe. Condamné le 29 novembre 2012 à la prison à perpétuité pour « atteinte aux symboles de l’Etat et incitation à renverser le pouvoir », sa peine avait été réduite en appel en février dernier à 15 ans de prison. « C’est un jugement politique et non judiciaire », a déclaré Me Naïmi, ancien ministre de la Justice du Qatar, déplorant que ses appels à rouvrir l’enquête pour rejuger son client n’aient pas eu de suite. Pendant le procès, l’avocat avait fait valoir qu’il n’y avait « aucune preuve que le poète ait prononcé en public le poème pour lequel il était jugé » et assuré que le texte avait seulement été récité « dans son appartement ».

Avez-vous entendu une protestation, une indignation à Paris. Rien. Nada. Pour cause. Les « grands » intellectuels fatigués ont pris quelques jours de vacances, poètes compris ; les médias n’ont plus de journalistes disponibles, la réserve ayant pris le chemin du Kosovo pour alimenter la campagne « une famille pas très classe ». Quant au gouvernement et Mme la Ministre de la Culture, la règle est scrupuleusement observée : silence dans les rangs.

Faut comprendre. Au moment où les pétrodollars tombent à foison sur les palaces parisiens, le foot, les grands magasins, des immeubles de luxe et y compris sur des associations bidons, un choix s’impose : le fric ou le poète ? Le fric sans hésitation. Que valent quelques vers face cette manne bien agréable à palper, même en se bouchant le nez, et alors qu’il s’agit d’une simple mise en bouche prélude à un glouton festin ?

José Fort, le 24 octobre 2013

Lu sur son blog

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).

Commentaires récents