Les communistes interdits de session parlementaire en Ukraine Communiqué du Parti Communiste d’Ukraine

, par  communistes , popularité : 1%

Le 2 mai 2014, le monde a reçu de terribles nouvelles de la ville ukrainienne d’Odessa, où des radicaux fascistes et néo-nazis ont brûlés vifs dans la maison des syndicats plus de quarante civils qui protestaient contre les mesures prises par le nouveau gouvernement en Ukraine. Dans les représailles qui ont suivi contre ceux qui sont en désaccord avec le gouvernement actuel, plusieurs centaines de manifestants ont été roués de coups et blessures.

La communauté mondiale a été secouée d’apprendre la répression des opposants en Ukraine. La tragédie d’Odessa a encore une fois confirmé la nature dictatoriale anti-peuple et fasciste du gouvernement actuel.

En outre, dans l’Est de l’Ukraine continuent de mourir des dizaines de civils ukrainien que le pouvoir a déclarées comme terroristes. Ce pouvoir mène une opération punitive, au lieu d’un dialogue constructif avec les gens en Ukraine de l’Est pour la préservation de l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Aujourd’hui, 6 mai, lors de la session plénière du Parlement de l’Ukraine, le groupe parlementaire communiste a déclaré illégale la session plénière du Parlement à huit-clos, en dénonçant le leadership du Parlement européen et des partis pro-fasciste, factions "Liberté" et "patrie" .

Le chef du groupe des communistes Petro Symonenko a condamné dans son
discours les actions du pouvoir en Ukraine visant à aggraver la scission dans la société ukrainienne, a appelé à enquêter sur les massacres à Odessa et dans l’Est de l’Ukraine, ainsi qu’à stopper la politique conduisant à la guerre civile.

Cependant, en violation de toutes les normes de la Constitution et du règlement du Parlement ukrainien, la majorité néo-nazi du Parlement a décidé d’interdire au groupe du Parti communiste d’Ukraine d’assister à la session plénière du Parlement.

En conséquence, le Parlement a tenu une session plénière à huis clos, de sorte que le peuple de l’Ukraine a été privé des informations et des résultats de l’enquête sur les massacres.

Nous vous demandons chers camarades, de diffuser ces informations autant que possible dans vos médias.

Sincèrement,

Le Comité central du Parti communiste d’Ukraine

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).