La guerre en Ukraine accélère l’unité du mouvement communiste international

, par  Jean , popularité : 1%

Une ligne hostile au KPRF et au PCC et le rejet de l’unité

Le 22/01/2022, à la suite d’une téléconférence de partis communistes et ouvriers organisée par leParti Communiste de Grèce et le Parti Communiste de Turquie,la Section des Relations internationales du CC du KKE publiait dansAspects de la lutte idéologico-politique dans les rangs du mouvement communiste internationalune attaque en règle contre le KPRF et le PCC :

L’article dénonçait« la position qui limite l’impérialisme aux États-Unis ainsi que la position selon laquelle la coexistence de nombreux « pôles » internationaux où un pôle contrôlera l’autre aboutira à un « monde pacifique », est complètement trompeuse pour les peuples. Elle occulte la réalité. Elle nourrit l’illusion qu’il peut y avoir un impérialisme « non agressif », un capitalisme soi-disant « en faveur de la paix ».

L’article ne cite aucun texte sur ces points,mais rappelons que le Parti Communiste Chinois – puisqu’il s’agit de lui– ne dit nulle part que le monde multipolaire sera pacifique, ni que l’impérialisme se réduise à celui des USA, ni encore qu’il puisse exister un impérialisme non agressif.

L’article poursuit« Aujourd’hui, l’attention se porte sur la Chine qui prétend construire « un socialisme à la chinoise. Cependant,ce qui s’y construit n’a rien à voir avec le socialismeou les principes et les lois scientifiques de la construction socialiste. Le socialisme signifie la socialisation des moyens de production, le pouvoir ouvrier et la planification centrale. Rien de tout cela n’existe en Chine aujourd’hui, où les monopoles chinois déterminent les développements et promeuvent leurs choix{}à travers le PC chinois, conduisant, entre autres, à d’énormes inégalités et injustices sociales. »

Les faits récents montrent à minima que c’est le PCC qui sanctionne et bride les monopoles, combat avec succès la pauvreté et établit une planification à long terme

L’article niait l’existence d’une nouvelle « guerre froide » entre la Chine et les USA, dénonçait le soutien du PC du Canada à une directrice de Huawei, emprisonnée arbitrairement sur injonction des USA.

Et il concluait que dans les rangs du Mouvement communiste international,{}« il ne peut y avoir une ’unité’ artificielle avec des forces qui remettent en question et révisent les ’fondamentaux’ du marxisme-léninisme, tels que les principes de la révolution socialiste et de la construction socialiste, au nom du ’maintien de ce qui nous unit pour le moment ».

_______________________

Rejet du « nationalisme » du KPRF

Dans la déclaration commune de certains partis communistes et ouvriers, publiée le 03 mars 2022 sur le site SolidNet.org, on pouvait lire :

... « 4.La décision du gouvernement russe de reconnaître l’« indépendance » des soi-disant « Républiques populaires »{}dans le Donbass avant de lancer une intervention militaire russe sousle prétexte d’« autodéfense » de la Russie, de « démilitarisation » et de« défascisation » de l’Ukrainen’a pas été prise dans le but de protéger le peuple de la région ou d’obtenir la paix, mais de promouvoir les intérêts des monopoles russes en territoire ukrainien dans leur compétition acharnée face aux monopoles occidentaux.

Nous exprimons notre solidarité avec les communistes et les peuples de Russie et d’Ukraine et nous tenons à leurs côtés pourrenforcer la lutte contre le nationalisme, nourri des deux côtés par la bourgeoisie. Les peuples des deux pays, qui au temps de l’URSS vivaient en paix et prospéraient, de même que tous les autres peuples n’ont aucun intérêt à se rallier à l’une ou l’autre des alliances impérialistes qui servent les intérêts des monopoles.

« 6. Nous appelons les peuples des pays dont les gouvernements sont impliqués dans les développements, principalement à travers l’action de l’OTAN et de l’UE,mais aussi le peuple russe à lutter contre la propagande des forces bourgeoises qui attire les peuples dans le hachoir à viande de la guerre impérialiste en usant de prétextes fallacieux… »

La Section Internationale du KKE écrivait encore les 23 et 24 avril, dans « à propos de la guerre impérialiste et de la position du Parti Communiste de la Fédération de Russie (KPRF) » :

« Par ses positions, le KPRF se place du côté des monopoles russes et chinoisdans leur compétition avec les monopoles occidentaux qui ont tous transformé le peuple ukrainien en « punching ball ». Ce parti, depuis déjà de nombreuses années, « flirte » avec une approche nationaliste et avec des mouvements se présentant comme « patriotiques ».

Cependant à la fin de ce texte, la « déclaration commune du KKE et 40 autres partis communistes et 30 organisations de jeunesse communiste du monde entier » ne parlait plus du KPRF mais soulignait que  « les événements en Ukraine, qui se déroulent sur le sol du capitalisme monopoliste, sont liés aux visées des USA, de l’OTAN, de l’UE, et à leur ingérence dans la région dans le cadre de la féroce compétition de ces forces avec la Russie capitaliste. » et appelait « à renforcer le front contre le nationalisme que cultivent toutes les bourgeoisies ».

_______________________

Le mouvement communiste international dénonce l’OTAN

Après la réunion des partis communistes de 100 pays organisée par le Parti Communiste Chinois.

Le 2 août le KKE et le TKP publiaient un nouveau communiqué, un ton en dessous, enregistrant la présence à ces deux réunions des partis d’Afrique du Sud, du Vietnam et de Cuba. Le KKE et le TKP rappelaient que dans la Réunion Internationale des partis communistes et ouvriers des 10 et 11 décembre 2021 :

’Le rôle de l’OTAN a été fortement dénoncé, ainsi que son expansion dans de nouveaux pays et le déploiement de forces militaires aux frontières avec la Russie, de la Baltique à la mer Noire et au Caucase.

[...]
De nombreux partisont condamné la poursuite de l’impérialisme euro-atlantique pour utiliser à ses propres fins le régime nationaliste réactionnaire qui a prévalu en Ukraine, qui a persécuté les communistes et a historiquement revendiqué le rôle des fascistes locaux.’

Et entre ces deux paragraphes :

’Les plans d’une nouvelle effusion de sang en Ukraine, notamment dans la région du Donbass, dans le contexte des contradictions entre l’impérialisme euro-atlantique et la Russie,ont été dénoncés.

Ainsi que :

Certains orateursont souligné que le conflit américano-chinois est un conflit pour la suprématie dans le système capitaliste international.’

Cela signifie que de nombreux intervenants ont dénoncé l’OTAN et que certains orateurs seulement ont dénoncé une prétendue « lutte inter-impérialiste ».

_______________________

Le mouvement communiste international veut l’unité contre l’hégémonisme

Il ressort à l’issue du forum organisé par le PCC que le désir d’unité contre l’hégémonisme US l’emporte très largement dans le mouvement communiste international, et que la théorie néo-trotskiste des guerres « inter-impérialistes » défendue par le KKE a échoué.

Le 3 août le premier secrétaire du Parti Communiste de Cuba a appelé à l’unité des partis communistes du monde entier. Ce dernier a salué la ligne du PCC :

« La Chine est une référence politique et économique mondiale. Ses réalisations sont une inspiration et un encouragement pour d’autres pays du monde. Ses contributions, dans une perspective marxiste et léniniste, à la construction du socialisme aux caractéristiques chinoises dans la nouvelle ère, notamment les apports de la pensée du camarade Xi Jinping, Secrétaire général du Parti communiste et président de la République populaire de Chine, sont des expériences importantes pour les pays socialistes et pour les forces communistes et de gauche à l’échelle mondiale. »

Et il a lancé un appel à l’unité des partis communistes « La réalité du monde actuel confirme qu’il est de plus en plus nécessaire et urgent pournous,partis marxistes denousunir afin de faire face aux grands défis qui nous attendent. Seule l’unité dans la diversité assurera la victoire »

Le Mouvement Communiste International soutient très majoritairement le KPRF et le PCC, qui sont le fer de lance du combat contre l’impérialisme.

Lors du forum mondial des partis communistes, Xi Jinping dit que « le marxisme est une théorie évolutive et ouverte. Ce n’est qu’en s’adaptant à la situation spécifique d’un pays, qu’elle peut s’enraciner dans le pays, et ce n’est qu’en vivant avec le temps, qu’elle peut être pleine de vitalité. »

Il est erroné d’échafauder des théories abstraites, aveugles aux conditions propres de chaque pays, industrialisé ou pays en développement, impérialiste ou ancienne colonie.

Il est clair que la question nationale ne peut pas être vue de la même façon à New York, à Moscou ou à Pékin, que les communistes des pays dominés défendent l’intégrité nationale de leur pays, tandis que ceux des métropoles impérialistes combattent les guerres d’agression menées par leur propre pays.

Ce qui n’a rien à voir avec la théorie du combat « inter-impérialiste » étendue à l’agressé comme à l’agresseur.

_______________________

Sur la nature de la guerre actuelle

Enfin, le 3 août également, le Parti communiste ouvrier russe, le Parti communiste palestinien, l’Organisation des travailleurs communistes de la LPR (KRO LPR), le Front ouvrier du Donbass (DPR), le Front du travail d’Ukraine, l’Organisation républicaine biélorusse du PCUS et d’autres partis rédigeaient une clarification du diagnosticreprenant la thèse d’une guerre « inter-impérialiste » mais en ajoutant :

« La guerre pour les peuples des républiques du Donbass a un caractère juste et libérateur.
Pour la Russie, bien que la guerre soit impérialiste, elle est largement de nature défensive, la protégeant d’une éventuelle menace de l’OTAN. Naturellement, l’État russe défend les intérêts de sa classe dirigeante, la grande bourgeoisie.

Des forces ouvertement fascistes opèrent en Ukraine, qui sont initiées et soutenues par l’Occident, qui est en fait déjà en guerre aux mains de l’Ukraine contre la Russie.

Aujourd’hui, les pays de l’OTAN, menés par les Etats-Unis, mènent pratiquement une politique étrangère fasciste.Ils ne se contentent pas de fournir des armes à l’Ukraine, ils fournissent des armes, encouragent et aident les vrais fascistes à tuer des gens.Autrement dit, l’Occident lui-même manifeste aujourd’hui une essence ouvertement fasciste… »

Ce qui contredit absolument le point 4 du 28 février cité plus haut, ainsi que les diatribes contre le « nationalisme » des nations agressées :

« 4.La décision du gouvernement russe de reconnaître l’« indépendance » des soi-disant « Républiques populaires »{}dans le Donbass avant de lancer une intervention militaire russe sousle prétexte d’« autodéfense » de la Russie, de « démilitarisation » et de « défascisation » de l’Ukrainen’a pas été prise dans le but de protéger le peuple de la région ou d’obtenir la paix, mais de promouvoir les intérêts des monopoles russes en territoire ukrainien dans leur compétition acharnée face aux monopoles occidentaux ».

Il faut retenir ici « l’essence ouvertement fasciste » de l’occident, la « politique étrangère fasciste » des pays de l’OTAN menés par les Etats-Unis.

Ceci signifie pour nous que la guerre qui oppose l’hégémonisme US et ses laquais aux peuples et aux nations du monde entier-en particulier les pays émergents avec à leur tête la Chine Populaire est une guerre de nature fasciste, et que front uni mondial qui devrait s’y opposer est de nature anti-fasciste, y compris s’il comprend les nations dominées par la classe capitaliste, voire des émirs, des roitelets et d’autres personnages tout aussi réactionnaires.

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).