Conseil national des 28 février et 1er mars 2009

Intervention de Floriane Benoit Fédération de l’Isère, Fontaine

, par  Floriane Benoit , popularité : 2%

Sur la situation de l’Humanité

Il est vrai que la presse écrite, dont le rôle indispensable n’est pas à démontrer, est en crise. Et que la situation actuelle de "L’Humanité", exceptionnellement grave, est entre autre la conséquence de cette crise.

Mais il ne faut jamais oublier que, depuis sa fondation par Jean Jaurès, "L’Humanité" n’est pas un journal comme les autres.

C’est -ce doit être- un journal engagé dans la lutte des classes, engagé aux côtés de ceux qui souffrent, qui subissent les injustices, les méfaits et les violences générées par le système capitaliste. Un journal engagé aux côtés de ceux qui résistent et qui luttent.

C’est un journal qui, de ce fait, non seulement occupe une place spécifique dans la société française et est reconnu comme tel, mais continue de représenter une source précieuse d’information et de réflexion pour l’ensemble des communistes, même si nombre d’entre eux sont insatisfaits de certaines de ses évolutions. Un journal qui parfois constitue leur seul lien politique collectif là où le Parti ne dispose plus de forces organisées, notamment dans les entreprises.

C’est son originalité, à l’origine de sa création, et son identité communiste qui lui ont permis de continuer d’exister jusqu’à ce jour envers et contre tout.

N’oublions jamais que si le journal est toujours là, il le doit pour l’essentiel aux communistes qui, par leur investissement militant et leur aide financière, ont assuré sa pérennité.

Au moment où "L’Humanité" qui n’aurait jamais du cesser d’être le journal du Parti communiste est confrontée à des difficultés extrêmement graves, n’oublions pas que nous avons des comptes à rendre à ceux qui lui ont permis et lui permettent de survivre.

Si je note avec intérêt que le rapport de Michèle Guzman souligne "la nécessité d’une réappropriation militante de nos journaux" -ce qui implique qu’entre "L’Humanité" et les communistes soient resserrés des liens qui n’auraient jamais du être distendus-, il est urgent et indispensable que les membres du Comité National comme l’ensemble des adhérents soient informés de la réalité de la situation financière du journal.

Floriane Benoit

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).