Conseil National des 12 et 13 décembre : Intervention de Marie-Christine Burricand

, par  Marie-Christine Burricand , popularité : 2%

Une fois de plus, peu de monde à ce Conseil national, et peu de débats sur les questions internationales. Moins d’un membre sur deux étaient présents. Il est vrai que nous avons souvent le sentiment d’un débat où chacun peut dire ce qu’il veut mais où les décisions se prennent ailleurs.

Nous avons eu un rapport riche du point de vue des éléments de connaissance de la situation internationale. Il est essentiel d’aider à comprendre et à dépasser les apparences.

Mais quelles conclusions en tirons-nous pour notre activité ? Participation aux rencontres des partis communistes, mais c’est sur le forum des alternatives avec le PGE que l’accent est mis. Appel à une diplomatie autonome de la France, mais acceptation du cadre européen. Sortie de l’Otan mais pas sortie de l’UE, dont l’OTAN est le bras armé.

Comment peser aujourd’hui pour empêcher le risque de guerre, alors que les conflits se multiplient dans divers coins de la planète et aux portes de l’Europe, et que l’impérialisme américain, affaibli, a absolument besoin de détruire les nations, quitte à créer le chaos ?

Après l’Irak, la Libye, la Syrie, l’Ukraine, à qui le tour ? La Russie est bien dans le collimateur et cela explique pour une part ce qui se passe en Ukraine sous la houlette de l’Union européenne.

Voyons aussi les éléments de confiance. Les États-Unis ne parviennent pas pour l’instant à tout justifier au nom de la menace terroriste. La diabolisation de la Russie et de la Chine, celles de leurs dirigeants, ont été battues en brèche, notamment au travers de ce qui s’est passé avec la Syrie.

Il est dommage aussi que nous n’évoquions pas plus clairement le socialisme existant, à Cuba, au Vietnam, en Chine.

L’Ukraine exige notre solidarité, avec les peuples du Donbass assiégé et avec les communistes ukrainiens. Le capitalisme a besoin de dévaloriser ces peuples et ces pays pour continuer à criminaliser le communisme. Montrons que leur combat contre le fascisme et pour leur souveraineté est déterminant et universel.

Nous tiendrons cette année à Vénissieux le 31 janvier nos septièmes rencontres internationalistes contre la guerre impérialiste, pour la solidarité avec les communistes d’Ukraine et du Donbass dans leur combat antifasciste, pour la solidarité avec la Palestine et avec Cuba et le Venezuela.

Sites favoris Tous les sites

9 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).