Pour fissurer la guerre idéologique qui accompagne la guerre tout court...

, par  Bernard Sarton

Le 28 mars à 15:46, par Bernard Sarton En réponse à : Pour fissurer la guerre idéologique qui accompagne la guerre tout court...

En effet tu as raison sur la NEP oublié par le régime stalinien . Mais cela n’explique pas la trahison des apparatchiks sur l’idéologie communiste . Quand on est incapable de construire le communisme intelligemment comme le font les communistes chinois-vietnamien-cubain alors on laisse la place à d’autres plus compétents , ce que n’ont pas su faire les équipes staliniennes-kroutcheviennes-brejneviennes-gorbatchéviennes(les historiens marxistes devraient nous décortiquer tout ça et en analyser les causes) .Notre adversaire-ennemi "Le capitalisme" est composé d’une bande de truands sans foi ni loi et il guette la moindre faute des révolutionnaires pour les écraser et ainsi sauver son système . Les russes sont dans une situation très grave avec les dirigeants actuels qu’ils ont mis en place par des élections plus ou moins fiables , comme en France d’ailleurs . L’équipe Poutine dirige un pays continent immense avec des richesses énormes qu’il faut développer comme le font les chinois chez eux . Mais leur hantise de revenir à l’époque Eltsine les oblige à serrer les rangs d’une manière plus ou moins autoritaire , ce qui est mauvais pour l’économie qui a besoin de liberté de recherche et de production pour satisfaire les besoins sociaux -culturels de la population . Les oligarques russes pour la plupart sont des aigrefins qui polluent la santé morale et culturelle de ce grand peuple russe ,mais le développement du capitalisme russe a permis dans une certaine mesure un déploiement des forces productives qui a remis la Russie d’aplomb sur le plan économique . Aujourd’hui la guerre en Ukraine , justifiée pour le Donbass russifié, doit être arrêtée au plus vite pour permettre au peuple russe de se concentrer sur son développement, y compris en changeant l’équipe Poutine qui a fait aussi son temps . Les nouveaux communistes russes sont prêts pour la relève !Mais comme toujours le capitalisme avec ses agents veille au grain comme en France . Les exploités doivent mieux s’organiser dans tous les domaines (économiques-sociales-culturelles)pour faire triompher la révolution communiste si nécessaire à l’humanité . La lutte de classe est le moteur de l’histoire mais elle doit à un moment jouer son rôle d’abolir le capitalisme. C’est la question d’actualité des peuples de la planète pour la sauver du réchauffement climatique et de toutes les guerres inutiles qui massacrent sans compter des braves gens. Les révolutionnaires ont vraiment du pain sur la planche .................

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).