ZFE : attaque sans précédent contre les milieux populaires

, par  pam

Le 25 juin à 08:15, par pam En réponse à : ZFE : attaque sans précédent contre les milieux populaires

Les communistes du Rhône ont eu beaucoup de discussions sur ce sujet qui ne doit pas être caricaturé. Le lien avec l’Ukraine ou la chine est inutile, partons de l’étude concrète de la réalité pour comprendre.

1/ oui, il y a des pollutions urbaines dont les voitures sont une des sources, et cette pollution est un enjeu sanitaire, mais, non, ce n’est pas le premier risque sanitaire qui nécessiterait des mesures de contraintes du niveau du confinement covid. L’étude de santé publique france qui évalue le chiffre repris médiatiquement de 48 000 morts ne porte que sur les poussières, pour lequel les voitures ne sont pas du tout la première source. On a vu par exemple en mars 2020 à Lyon un niveau élevé de pollution poussières alors qu’il n’y avait aucun véhicule ou presque... Pire, les véhicules essence neuf émettent plus de poussières qu’un véhicule diesel neuf, qui lui émet plus d’oxyde d’azote...

2/ oui les ZFE proposées actuellement sont totalement injustes socialement. Dans l’agglomération lyonnaise le passage aux véhicules critair 0 ou 1 a largement commencé dans les villes riches de l’ouest lyonnais, alors que la part de véhicules critair supérieur à 2 se concentre sur les villes populaires de l’Est. De fait, l’artisan du bâtiment qui se prendra un PV pour aller sur un chantier à Lyon verra passer le cadre supérieur dans son SUV hybride... très polluant pour les poussières, y compris celles liées aux frottements (pneus, freinage)...

3/ Cela dit, oui, il faut réduire la part modale de la voiture en zone urbaine, pas d’abord pour des raisons de pollution, mais pour des raisons urbaines et de mobilités, avec notamment les temps perdus dans les bouchons. Et construire des réponses publiques aux besoins de mobilité pour tous, permet de répondre aux besoins des milieux populaires qui ne peuvent accéder.. à la voiture. 1/3 des habitants n’ont pas de véhicules, ce sont en grande partie les plus pauvres (et un peu aussi les jeunes couples urbains salariés qui font le choix de mobilité à la demande parceque l’achat d’un véhicule est un cout élevé...). Le premier débat des ZFE devrait être le niveau de réponse publique aux besoins de mobilité.

Plus d’information sur mon blog avec notamment les prises de position des élus communistes métropolitains de Lyon.
https://pierrealainmillet.fr/spip.php?page=recherche&recherche=ZFE

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).