Intervention de Gilles Gourlot au Conseil National du 30 janvier

, par  alaindotta

Le 16 février à 20:11, par alaindotta En réponse à : Intervention de Gilles Gourlot au Conseil National du 30 janvier

Il est important de rappeler certains événements historiques. Tant que l’URSS existait, la politique étrangère chinoise était coordonnée avec celle des États-Unis contre l’URSS. Cette position a d’abord été présentée comme une critique du tournant opportuniste du PCUS au 20ème Congrès. Bien entendu, nous savons désormais qu’au départ le PCC n’a pas réellement marqué ses distances, ouvertement ou dans le fond, avec les orientations du 20 ème Congrès du PCUS. Son désaccord a été rendu public plus tard, motivé par les disputes frontalières sino-soviétiques. La position du PCC a eu un certain impact sur quelques PC, en raison de la dérive opportuniste de l’URSS sur des positions concernant « la compétition et la paix éternelles » avec les puissances impérialistes dans le cadre de la « coexistence pacifique ». Néanmoins, après le 20 ème Congrès, le PCC n’a pas limité ses critiques aux positions opportunistes du PCUS mais a choisi une stratégie qui a conduit concrètement, et en de multiples occasions, à une prise de position hostile envers le mouvement communiste international et l’URSS, et ce en coordination avec les États-Unis, à une position contraire aux intérêts du mouvement révolutionnaire mondial. Le PCC a agi sur la base de son analyse des « trois mondes » : le « premier monde » était celui des super-puissances (l’URSS était étiquetée comme une « puissance social-impérialiste »), le « second monde » était constitué des alliés puissants des super-puissances, et le « tiers-monde » était celui des pays en développement, dont la Chine.
Un exemple typique, l’attitude de la Chine par rapport au soutien internationaliste apporté par l’URSS au pouvoir révolutionnaire Afghan.
A cette occasion, la Chine s’est intégrée au « bloc » des forces formé par les Etats-unis, avec l’Arabie saoudite, le Pakistan et d’autres, finançant les forces sociales et politiques les plus réactionnaires en Afghanistan, celles qui menaient une lutte armée contre le gouvernement populaire tout juste formé.

Sites favoris Tous les sites

10 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).