les salutations fraternelles de Fabien Roussel aux communistes du monde Déclaration du PCF à la rencontre internationale des Partis communistes et ouvriers - décembre 2021

, par  communistes , popularité : 1%

La rencontre internationale des partis communistes et ouvriers des 10 au 12 décembre dernier sera peu médiatisée en France. Pourtant, elle confirme la vivacité du mouvement communiste. Ci-dessous, le plan d’action adopté par la La conférence et la contribution du PCF.

Les partis communistes et ouvriers de 2022 développeront des actions communes et convergentes sur les principaux axes suivants :
- Soutien aux luttes de la classe ouvrière pour les droits des travailleurs et des peuples, notamment des millions de travailleurs immigrés. Utilisation du 1er mai pour la promotion des revendications pour le droit au travail, à la santé, à l’éducation, à la culture ; pour la protection des chômeurs ; pour des salaires et des pensions décents. En solidarité avec les immigrants et les réfugiés pour leurs droits à vivre et à travailler dans des conditions d’égalité, contre le racisme et la xénophobie.
- Pour des mesures de protection contre la pandémie et le renforcement des systèmes de santé publique. Pour la levée de la protection des brevets pour tous les vaccins et médicaments COVID-19 en cours d’utilisation ou de développement ; pour que tous les peuples, notamment les pays les plus pauvres et les couches populaires défavorisées, y aient accès. Pour mettre en évidence la gestion anti-populaire et inefficace de la pandémie par le capital, qui en a fait une opportunité pour une plus grande exploitation des travailleurs et une plus grande rentabilité des monopoles.
- Activités contre l’anticommunisme et la déformation de la contribution historique de l’URSS et du socialisme, en utilisant les anniversaires marquants tels que la fondation de l’URSS le 30 décembre 1922. Solidarité avec les communistes et les militants confrontés à la persécution et aux interdictions, contre les régimes dictatoriaux, la répression, les restrictions et la discrimination en matière de droits et libertés démocratiques, afin de mettre fin au régime inacceptable de persécution et d’interdiction des partis communistes.
- En solidarité avec les mobilisations populaires contre la dégradation et la destruction de l’environnement causées par l’anarchie de la production capitaliste et la course au profit des entreprises.
- Initiatives pour promouvoir la nécessité, l’opportunité et le caractère réaliste du socialisme comme seule alternative au capitalisme, en faveur des travailleurs et des peuples dans les conditions actuelles.
- En soutien à Cuba, à son peuple et au Parti communiste de Cuba ; contre les interventions et les plans de sape de l’impérialisme. Pour la fin de l’inacceptable blocus américain contre Cuba.
- Avec le peuple de Palestine pour la fin de l’occupation, et en faveur de l’autodétermination, en établissant un état national indépendant avec Jérusalem Est occupée comme capitale et pour le retour des réfugiés, conformément aux résolutions de l’ONU, comme la résolution 194 de l’Assemblée générale de l’ONU, en soutenant la résistance du peuple palestinien, en condamnant la politique criminelle d’Israël et la proposition impérialiste du soi-disant "accord du siècle", et pour la libération de tous les prisonniers politiques.
- Solidarité avec tous les peuples qui luttent contre l’occupation étrangère, les blocus, les sanctions, les machinations et l’agression impérialiste.
- Soutien aux initiatives développées par les mouvements pro-paix et anti-impérialistes pour la paix et la souveraineté, contre le militarisme, les guerres et interventions impérialistes, l’OTAN et les autres alliances militaires impérialistes, et les bases militaires étrangères.
- Condamnation de la préparation de nouvelles interventions et guerres impérialistes, telles que celles préfigurées par la concentration de forces militaires massives de l’OTAN aux frontières avec la Russie qui utilisent également les plans provocateurs du régime réactionnaire ukrainien contre le peuple de Donbas.

Les partis communiste et ouvrier ont exprimé la nécessité de renforcer leur coopération au niveau bilatéral et régional et d’intensifier les efforts pour organiser la 22e Conférence internationale sur la santé des femmes en 2022, en tenant compte des développements relatifs à la pandémie.

Contribution du Parti Communiste Français

Chers camarades,

Je vous transmets tout d’abord les salutations fraternelles de Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français.

Cette session de la conférence annuelle internationale des partis communistes et ouvriers se déroule dans un contexte grave pour les peuples, pour les travailleurs, dans le monde. Le défi de civilisation se pose à l’ensemble de l’humanité.

Les bourgeoisies, partout, cherchent à faire payer la crise au monde du travail, dans le contexte de la crise majeure de la mondialisation capitaliste, et de la fin de la phase néolibérale de la mondialisation capitaliste. Les bourgeoisies cherchent à imposer de nouveaux reculs sociaux et démocratiques au monde du travail. Les inégalités atteignent des records. Les 10 % les plus riches détiennent 76% des richesses ! Dans le même temps, la concentration des richesses atteint des sommets indécents : en France, 60 milliards d’euros de dividendes seront distribués pour l’année 2021.

De cette crise du capitalisme sort le monstre du fascisme, de la xénophobie, du racisme, des nationalismes ethniques. Sort la remise en cause des droits et des libertés. Les femmes en sont particulièrement victimes. Les chiffres publiés par l’UNICEF sur le recul des droits des femmes à l’occasion de la pandémie sont dramatiques. Et que dire du sort indigne, inhumain, réservé à celles et ceux contraints de quitter leur pays, du fait de la pauvreté, de la guerre, des interventions impérialistes, de la crise climatique, et que l’on retrouve noyés en mer ?

L’avenir de la planète se joue dans les dix prochaines années. Les résultats de la COP 26 sont, pour le moins, bien en dessous des urgences. Les mobilisations citoyennes jouent un rôle central pour construire le rapport de force au niveau mondial. Mais cela reste très insuffisant. Il faut s’attaquer à la racine du problème, le capitalisme. Comme disait Karl Marx, « Le capitalisme ne fait pas qu’épuiser le travailleur, il épuise aussi la terre ».

Les contradictions inter-impérialistes s’aggravent. L’impérialisme des États-Unis, avec son bras armé qu’est l’OTAN, représente un risque majeur pour la paix et la sécurité collective dans le monde. La course aux armements, les livraisons d’armes atteignent un niveau record. Près de 500 milliards d’euros en 2020 !

En France, le président Macron poursuit une politique de destruction systématique des conquêtes sociales et démocratiques du peuple français réalisées depuis la grande révolution française et depuis les luttes pour la libération du pays contre le fascisme. Son projet est de mettre la France aux normes de la mondialisation capitaliste. La crise française est majeure. Elle peut déboucher sur un basculement du pays vers le pire. La porte est grande ouverte pour l’extrême-droite. En trois ans, on dénombre ainsi 25 attaques contre des locaux du PCF de la part de groupes fascistes. L’enjeu pour la France, désormais, n’est ni plus, ni moins, que la République, avec tout ce que cette idée comporte de souveraineté populaire de la nation française, de démocratie, de progrès social.

Tout cela ne fait que souligner que notre ennemi, c’est le capitalisme, l’impérialisme et le fascisme. Tout cela ne fait que souligner la centralité de la lutte de classes, des luttes pour l’émancipation des peuples, dans toutes leurs dimensions.

Il y a urgence !

En France, la gauche est faible. Le mouvement ouvrier souffre de l’offensive majeure de la droite et de l’extrême droite. Il souffre aussi de nombreuses défaites passées. Pour reconstruire la gauche, elle doit retrouver le chemin des classes populaires. C’est dans cette direction que travaille le Parti communiste français.

La France connaitra au printemps 2022 des élections importantes, présidentielle et législatives. Avec la candidature de notre secrétaire national, Fabien Roussel, le PCF veut répondre à ces défis majeurs.

Pour une révolution du travail. Pour que toutes et tous nous puissions avoir accès à un emploi stable, à un salaire digne, à une formation tout au long de la vie. Le système de Sécurité Sociale en France est l’œuvre d’un ministre communiste, Ambroise Croizat. Il faut maintenant parachever son œuvre en ouvrant un nouvel âge de la sécurité sociale.

Cela doit permettre de sécuriser tous les moments de l’existence, d’éradiquer le chômage, de rendre au peuple ses outils de travail, ses moyens de production et d’échange, ses services publics, lesquels doivent devenir un levier essentiel pour promouvoir une nouvelle logique économique.

Pour un nouveau modèle de développement, de production et de consommation. Pour investir massivement dans une nouvelle industrialisation de la France, sur la base de nouveaux critères d’efficacité sociale et écologique. Cette reconquête s’appuiera aussi sur des énergies décarbonées, avec l’objectif affiché d’un mix énergétique piloté par l’État.

Pour une République qui restaurera la souveraineté de la nation et du peuple dans toutes ses dimensions, et qui permettra à toutes et tous de disposer de nouveaux droits d’intervention et de décision, de l’État aux entreprises.

Pour remettre en cause la construction capitaliste de l’Union Européenne, et des traités européens néolibéraux. Pour initier une nouvelle construction européenne, de peuples et de nations souveraines et associées. Pour un nouveau pacte en Europe, un pacte de progrès social et de transition écologique, mettant les moyens financiers au service des besoins des peuples.

Pour rompre avec l’OTAN. L’OTAN c’est la guerre. La France doit sortir de l’OTAN. Il faut construire un nouvel espace de sécurité collective placé sous l’égide de l’ONU. Nous plaidons pour que la France propose une conférence large, avec la Russie, pour aplanir les tensions et travailler ensemble à un traité de paix et de sécurité collective. C’est possible, comme cela a été possible durant la guerre froide lors de la conférence d’Helsinki.

La solidarité internationale, la solidarité avec les peuples qui défendent leur liberté et leurs choix souverains face aux impérialismes et au libéralisme sont au cœur de l’engagement communiste. Pour la levée du blocus imposé contre Cuba, pour la solidarité avec la lutte des peuples d’Amérique latine contre l’hégémonie américaine et du néolibéralisme. Notre solidarité est également pleine et entière avec le peuple kurde, avec le peuple sahraoui, avec le peuple palestinien. Et en Europe, pour mettre fin à la division de Chypre et de l’Irlande, et pour faire respecter par le gouvernement de Kiev, entre autres, les accords de Minsk pour mettre fin à la guerre civile ukrainienne.

Une lutte internationale est engagée pour l’accès à tous aux vaccins à travers le monde, pour la levée des brevets sur les vaccins. Il faut l’amplifier !

Les défis existentiels auxquelles la gauche, les communistes et les progressistes sont confrontés pourront être surmontés en travaillant à la construction, sur ces bases, d’un nouveau front populaire, d’un nouveau front unique.

Je vous remercie

les partis présents

- Communist Party of Greece
- Communist Party of Turkey
- Algerian Party for Democracy and Socialism [PADS]
- Communist Party of Argentina
- Communist Party of Australia
- Party of Labour of Austria
- Communist Party of Azerbaidjan
- Democratic Progressive Tribune, Bahrain
- Communist Party of Bangladesh
- Communist Party of Belgium
- Workers’ Party of Belgium
-Communist Party of Brazil
- Brazilian Communist Party
- Communist Party of Britain
- Communist Party of Canada
- Socialist Workers’ Party of Croatia
- Communist Party of Cuba
- AKEL
- Communist Party of Bohemia & Moravia
- Communist Party in Denmark
- Communist Party of Ecuador
- Communist Party of Finland
- French Communist Party
- German Communist Party
- Hungarian Workers’ Party
- Communist Party of India
- Communist Party of India [Marxist]
- Tudeh Party of Iran
- Iraqi Communist Party
- Communist Party of Kurdistan-Iraq
- Communist Party of Ireland
- Workers’ Party of Ireland
- Workers’ Party of Ireland
- Communist Party of Israel
- Communist Party (Italy)
- Jordanian Communist Party
- Socialist Movement of Kazakhstan
- Workers Party of Korea
- Lao Peoples Revolutionary Party
- Socialist Party of Latvia
- Lebanese Communist Party
- Communist Party of Mexico
- Popular Socialist Party of Mexico
- Communist Party of Norway
- Communist Party of Pakistan
- Palestinian Communist Party
- Palestinian Peoples’ Party
- Paraguayan Communist Party
- Peruvian Communist Party
- Philippines Communist Party [PKP - 1930]
- Communist Party of Poland
- Portuguese Communist Party
- Romanian Socialist Party
- Russian Communist Workers’ Party
- Communist Party of the Russian Federation
- Union of Communist Parties - Communist Party of the Soviet Union
- New Communist Party of Yugoslavia
- Party of the Communists of Serbia
- South African Communist Party
- Communist Party of Spain
- Communist party of the Peoples of Spain
- Communist Party of the Workers of Spain
- Communists of Catalonia
- Communist Party of Sri Lanka
- Sudanese Communist Party
- Communist Party of Swaziland
- Communist Party of Sweden
- Syrian Communist Party
- Syrian Communist Party (Unified)
- Communist Party of Ukraine
- Union of Communists of Ukraine
- Communist Party of Venezuela
- Communist Party of Vietnam

Voir en ligne : sur le site du PCF

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).