Déclaration de F. Hollande à la City de Londres
Un moment de vérité

, par  André Gerin , popularité : 2%

Courrier d’André Gerin à Pierre Laurent, secrétaire national du PCF, après les propos tenus par François Hollande lors de sa déclaration à la City de Londres.

Cher Pierre,

Les déclarations de François Hollande à la City de Londres auraient mérité une mise au point cinglante de la direction nationale du PCF car les propos qu’il a tenus sont insupportables pour tous les communistes de France.

Dans le sillage de François Mitterrand, François Hollande pense sans doute que le moment est venu d’achever la tâche entamée en 1972. L’OPA sur le PCF opérée avec la candidature de Jean-Luc Mélenchon apparaît ne pas avoir d’autres objectifs.

Une chose est sûre : les communistes ne sont pas prêts à accepter la dissolution de leur parti.

Pourquoi une telle déclaration ? Parce que la disparition du PCF marquerait l’ancrage définitif du PS dans le cadre d’une économie capitaliste mondialisée à la merci des marchés. Il suffit de lire le programme de François Hollande et ses références.

Il se félicite ainsi que, pendant 15 ans, la gauche de gouvernement ait libéralisé l’économie, l’ait ouverte aux marchés et à la finance et livrée aux privatisations. Cette orientation est incompatible avec toute volonté de changer de politique et de société car elle prolonge la politique social-libérale du gouvernement Jospin qui a conduit à l’échec du 21 avril 2002.

Plus que jamais, le Parti communiste doit dire haut et fort sa volonté de battre Sarkozy, le Thatcher à la Française, et s’inscrire au-delà des tactiques politiques et électoralistes dans la rupture avec le capitalisme pour construire une société nouvelle, le socialisme.

Il faut dire clairement, dans le débat public et politique, si François Hollande nous prépare une alternance inscrite dans la lignée de Blair, Schröder, Zapatero, Papandréou : nous ne serons pas à ce nouveau rendez-vous de dupes.

Il est temps que le Parti communiste hausse le ton et affirme son identité.

Reçois, Cher Pierre, mes fraternelles salutations.

André Gerin

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).