Brigitte Dionnet connaît mal l’histoire du mouvement ouvrier !

, par  Pierre Kulemann , popularité : 3%

En 1936, le PCF avait un programme "maximum" de Parti, le socialisme et le communisme. Il a aussi élaboré un programme "minimum" permettant dans l’immédiat une alliance large comprenant les Socialistes et les Radicaux.
En 1945, le PCF avait aussi un programme "maximum" et un programme "minimum" ; de plus il était assez fort pour participer au gouvernement sans se faire dicter des compromissions.

Brigitte, la situation actuelle est totalement différente. Nous ne voulons plus le socialisme, ni le communisme. En fait nous souffrons d’"autophobie communiste" et renions Lénine, l’URSS, la Chine populaire etc.

Nous sommes devenus un parti social-démocrate de gauche tout comme le parti de Gauche de Mélanchon, et le Die Linke en Allemagne (Ce Die Linke qui fricotait par l’intermédiaire de Gregor Gysi avec l’ambassade des Etats-Unis comme WikiLeaks vient de le révéler !).

Finalement le Front de Gauche en France et le Parti de la Gauche Européenne au niveau européen sont à la fois réformiste puisqu’ils renient le communisme et sectaire puis qu’ils ne sont pas pour des alliances larges.

Il faut donc d’abord et avant tout "recommuniser" le PCF, et ensuite bâtir une alliance large autour de lui !. Chassaigne est lui aussi profondément atteint d"’autophobie communiste" et ne saurait donc faire l’affaire ! Je crains qu’il n’y ait pas vraiment de bonne solution à court terme. Le Parti doit se rebâtir à partir de la base et cela prend du temps !

Voir en ligne : http://lutterpourunmondemeilleur.bl...

Brèves Toutes les brèves

Navigation