Un compte-rendu de la conférence départementale de l’hérault par le bureau de la section de Beziers

, par  Paul Barbazange , popularité : 4%

L’évolution à laquelle nous travaillons depuis des mois se poursuit.

Impossible de séparer « les délégués sur les bases du réseau » de bien d’autres camarades. Nous avons dépassé ce stade. Nous avons brisé le mur dressé autour de notre section par la précédente direction fédérale.
Bien au contraire ce sont nos interventions qui ont rythmé la conférence sur la plupart des thèmes qui ont fait les débats pour les 140 délégués. (entre 500 et 600 participants aux assemblées de sections … à la louche !). Les partisans de Gayssot, eux, pleurent sur son « exclusion » sous les huées d’une partie de la salle.

Nous avons été à plusieurs reprises en mesure « d’aller chercher » l’affrontement sur des questions qui nous tiennent à cœur tout en restant chaque fois capables de terminer sur une perspective de rassemblement ou de faire suivre par une intervention proposant un moment de rassemblement. Alors que le CD passe de 73 à 66 membres notre section gagne 1 délégué au CD. L’indépendance des élus au CD s’accroît. Nous avons deux délégués ayant signé notre contribution au congrès, Paul Barbazange sera bien sûr au congrès en tant que membre du CN. D’autres délégués peuvent voter parfois avec nous. Si rien n’est sûr, c’est totalement nouveau. Le verrouillage « institutionnel » s’est à nouveau un peu affaibli.

Les représentants de la direction nationale ont été obligés de déléguer au moins un employé municipal à la dernière seconde pour nous empêcher d’avoir une place plus juste au congrès. C’était assez triste à voir !
A vérifier ailleurs : ils ont essayé de barrer la route au plus marqué des représentants des anciens comités anti-libéraux qui se sont à plusieurs reprises rapprochés des gayssotistes.

Nous avons été faibles (pas d’intervention) sur la question Europe, « Faire péter l’Europe capitaliste » qui a pourtant occupé beaucoup de temps dans les sections et sur les questions de la lutte pour la paix/ désarmement. Surveiller ces questions au congrès.

Par contre nombreuses interventions sur le PCF,( choix lors du dernier congrès de poursuivre le PCF et non la seule forme parti en se transformant en une succursale d’un autre parti….), le contenu de classe, la formation marxiste. La nécessité de revenir à un parti de masse, de veiller aux liens sociaux par nos activités : Fêtes, activités diverses. De bonnes interventions sur ce qu’il y a à faire pour vaincre l’abstention dans les milieux ouvriers- employés en particulier.
Sur la nécessaire réorganisation à partir de cellules y compris dans les entreprises.
Les candidatures communistes à toutes les élections. Et en parallèle le besoin de sortir d’une culture « toute électorale ».

La nécessité de faire du 90 ème anniversaire une grand moment de culture politique et de fête fraternelle chargée de sens, contribuant à la formation.
Ce qui est décisif c’est que sur toutes ces questions de nombreux militants se vivant souvent loin de notre orientation dans sa totalité ont développé des idées proches de ce qui fait notre fond d’orientation. Voir la motion de la section ouest Biterrois.

Autre dimension importante : la diversité des interventions des membres du réseau nous a permis tout au long de la conférence de tenir les deux bouts : la fermeté idéologique et les propositions concrètes de rassemblements dépassant largement le réseau.

Dans le cœur de son « programme d’actions » le nouveau secrétaire fédéral a repris les trois propositions politiques que nous avançons depuis des années : Remise en route d’une fête départementale ; publication d’un mensuel communiste expression de la vie du parti contribuant aux liens réguliers entre les adhérents ; reprise du cycle de formation politique (écoles, conférences, débats…) interrompu depuis Martigues. Ce positionnement a permis entre autres le vote sur une seule liste.

Il reste que les partisans de la direction tentent encore d’exercer seul le pouvoir, que seule la composition et le fonctionnement du nouvel exécutif permettra de mesurer ce qui a changé dans ce domaine. Dans certaines sections la tendance à éliminer, exclure ceux qui ne pensent pas « comme il faut » perdure. Ce nombre de sections se réduit peu à peu.
Notre conclusion : Continuons à être des rassembleurs et nous avancerons !
Tout indique qu’en dépit de ce congrès « à la hussarde » quelque chose mûrit chez les communistes et pourra imposer un avenir communiste organisé dans le cadre national du parti.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).