Premières mesures : Emplois (Education Nationale) et SMIC

Quelle position des communistes sur la "conférence sociale" de Juillet ?

, par  Paul Barbazange , popularité : 1%

La Conférence Nationale de mercredi a au moins fait apparaître un point de convergence : la nécessité de débats approfondis entre communistes. Ce que l’urgence réelle d’une réponse sur la participation au gouvernement et la rédaction du bulletin ne permettaient pas, nombreuses furent les interventions à ce sujet. Comme toujours lier réflexions et actions. Pouvons nous passer à côté de la "Conférence Sociale" de début Juillet.

A défaut d’expression claire de la conférence nationale du PCF, l’état du débat et des engagements dans l’Hérault.

Premières mesures officialisées, la lutte contre l’austérité reste un axe essentiel pour les communistes :

Revenant de la Conférence Nationale du PCF, je découvre, comme chacun d’entre nous les premières mesures du 2ème gouvernement Ayrault (au delà des effets d’annonce de l’entre deux élections).

- moins 137, c’est le nombre de professeurs des écoles en moins à la rentrée 2012 dans les écoles maternelles et primaires du Languedoc Roussillon.
- avec Sarkozy cela aurait été moins 172. Au niveau national c’est moins 4.700 postes. 5.700 avec Sarkozy.

- + 0,6%, moins de 10 € par mois d’augmentation réelle du SMIC, compte tenu de l’inflation de cette année, compte non tenu des blocages et non réévaluation des années précédentes. En tout cas c’est ce que les différentes chaînes de télé donnent ce midi.

Reste bien sûr, à tous ceux qui en ont besoin, un espoir : que le ministère ait laissé filer, une prévision de hausse des plus minimes et que nous nous retrouvions demain à... +1 %, 2, 3% peut être !

Il y a plus de quarante ans que je milite et j’ai toujours saisi la calculette pour découvrir au plus vite les conséquences des décisions annoncées. Les anciens me l’ont appris et la lutte m’a confirmé dans cette démarche. Je ne compte pas perdre cette habitude avec François et la vague rose, même si j’ai largement contribué à faire élire une députée PS !

Le "Front de gauche" et la CGT demandent une réévaluation d’environ + 23% du SMIC (le Smic brut à 1500 € immédiatement) avec entraînement sur les bas salaires et l’ensemble des minimas sociaux. Une page entière de l’"Huma" de mardi, après "Economie et Politique" démontrait que c’est à la fois possible et nécessaire à la relance économique.

Sans tomber dans l’anti-socialisme primaire, ni à fortiori dans un stupide pari sur l’échec du PS, cette damnée calculette est toujours là... d’autant que l’on nous annonce des augmentations conséquentes du gaz et de l’électricité. Et encore, je ne suis pas à plaindre, je peux payer mes factures pour l’instant. Qu’en penseront vite les "bénéficiaires" du RSA, les minimums vieillesse et autres joyeusetées de ce monde capitaliste mondialisé.

Donc de retour de la Conférence Nationale de mercredi, j’avoue ma profonde inquiétude.

Avec ma délégation, sur mandat unanime du conseil départemental, nous avons demandé par la voix du secrétaire fédéral, M. Passet l’adoption par la Conférence Nationale d’une motion permettant un engagement offensif de tous les communistes dans la bataille revendicative et politique qui entourera forcément la conférence sociale des 8 et 9 juillet 2012.

Avec mes camarades de la CGT et je l’espère de la FSU (ma fédération) et de Sud au minimum, je ferai en syndicaliste ce qu’il est nécessaire.

Mais c’est le fond politique qui me préoccupe car il est indispensable que tous les communistes soient aidés à intervenir politiquement à ce moment de l’histoire du pays. En mesurant bien le fond idéologique et politique de ce qu’est la vague rose et la nature de l’obstacle austéritaire français et européen.

Mon secrétaire fédéral a estimé utile d’assortir cette demande d’une déclaration sur la nécessité d’abolir "le concept d’austérité" en Europe. La démarche est peut être un peu avant-gardiste, elle a un mérite : placer le niveau d’exigence actuel au niveau où on a pensé pouvoir le mettre en début de campagne des présidentielles, la fin étant hélas d’un autre tonneau sous couvert d’anti FN.

Malheureusement, si l’austérité capitaliste et social démocrate ont été parfois marginalement évoquées dans un nombre certain d’interventions, avec une mention spéciale pour le Nord-Pas-de-Calais et Toulouse... rien de concret n’est sorti pour préparer, ensemble en tant que Parti communiste, nationalement organisé, cette échéance.

Nous passons donc volontairement à côté d’un possible national. Pas énorme, j’en ai bien conscience... le 9 et 10 juillet beaucoup d’entre nous auront la tête ailleurs.

Alors pas d’hésitation, je retarde un peu mon départ en congé, dont j’ai bien besoin après un an de campagne électorale d’abord pour Chassaigne, ensuite par force pour Mélenchon, puis comme candidat communiste dans le cadre du Front de gauche sur le mot d’ordre : emplois, salaires, contre l’austérité pour sortir de la crise, sortir de capitalisme.

Pour agir avec ceux qui le souhaiterons dans la Fédé de l’Hérault.

Nous allons tenir une conférence de presse ce lundi 29, puis nous diffuserons du matériel et cette question des salaires, de l’austérité, des profits sera dans le concret des luttes au cœur de la fête fédérale du 7 Juillet.

Paul Barbazange, membre de l’exécutif départemental, élu au Conseil National, secrétaire de section Béziers.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).