Macron veut liquider la branche vieillesse de notre système de Sécurité sociale Par Richard Palao (ANC)

, par  auteurs à lire , popularité : 32%

S’il fallait une raison supplémentaire pour s’opposer à la réforme des retraites de Macron, la discussion en cours à l’assemblée nationale vient de nous en fournir une supplémentaire.

L’article 49 du projet de loi prévoit la mise en place d’une caisse nationale unique pour gérer le régime universel par points en lieu et place des caisses qui gèrent les 42 régimes actuels, plus grave est également prévu la disparition de toutes les caisses de proximité, locales, départementale et régionales...

Pour ce qui concerne le régime général, les CARSAT (caisse régionale pour la retraite et la santé au travail) seront supprimées et remplacées par de simples agences locales qui n’auront plus le statut de personnes morales et ne seront plus placées sous le contrôle d’un conseil d’administration paritaire.

De plus l’ensemble des missions actuelles des CARSAT ne seront plus assurées par ces agences qui ne calculeront ni ne paieront plus les retraites n’assureront plus les missions d’accueil et de conseils auprès des assurés et des employeurs et qui se verront également retirer la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles et donc le contrôle des entreprises enfin pour ce qui concerne le service social en direction des futurs retraités et des retraités rien n’est prévu dans le texte de loi...

En centralisant l’essentiel des missions de la branche vieillesse au niveau national, c’est bien la destruction de cette branche et son étatisation pour préparer la mise en place d’un système à l’anglo-saxonne qui est programmé : une retraite minimum pour tous financée par l’impôt afin d’inciter ceux qui le pourront à recourir à des assurances privées...

Tous dans l’action, la grève et les manifestations pour dire NON à la destruction de notre système de retraite !!!

Par Richard Palao (ANC)

Tiré du site de l’ANC

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).