Les communistes de Biélorussie ont besoin de solidarité fraternelle ! Déclaration de l’Union des partis communistes de l’ancienne URSS

, par  lepcf.fr , popularité : 2%

Déclaration de l’Union des partis communistes de l’ancienne URSS aux partis communistes et aux travailleurs du monde entier.

Chers camarades et amis,

Un jour, le sage dirigeant du parti communiste des États-Unis, Gus Hall, a déclaré que le véritable internationalisme est mis à l’épreuve par l’attitude envers l’Union soviétique. Il avait absolument raison. On sait depuis Marx que chaque étape pratique est plus importante qu’une douzaine de programmes. L’URSS était l’incarnation d’un rêve séculaire de l’humanité - même imparfait, précoce, mais socialiste.

Après l’effondrement criminel du premier État socialiste du monde, le désespoir, la pauvreté et la dégradation ont régné dans l’espace post-soviétique. En Azerbaïdjan, en Arménie, en Géorgie, en Moldavie, en Russie et au Tadjikistan, une conflagration sanglante d’une guerre interethnique fratricide a éclaté. Dans les États baltes, les néo-fascistes arrivés au pouvoir ont organisé un véritable apartheid - ils ont divisé la population entière de leurs États "indépendants" et "démocratiques", en "citoyens" et sous-humains privés de leurs droits - les soi-disant "non-citoyens".

La Biélorussie est restée la seule île de stabilité parmi les républiques de l’URSS détruite pendant toutes ces années. La sagesse et la volonté du peuple ont amené au pouvoir Alexander Loukachenko, un patriote et créateur. Sous sa direction, les principales réalisations du socialisme soviétique ont été préservées grâce aux efforts de millions de Bélarusses : le droit au travail et une vieillesse décente, la protection de la maternité et de l’enfance, des soins médicaux gratuits et une éducation abordable. Aujourd’hui, il n’y a pas d’oligarchie financière et industrielle et de clans criminels. Contrairement aux pays voisins, la Biélorussie n’est pas gouvernée par Sa Majesté le dollar. Tout cela provoque une colère et une haine furieuses contre les impérialistes du monde entier.

Une semaine inquiétante s’est écoulée depuis l’élection du chef de l’Etat biélorusse le 9 août 2020. Les cercles dirigeants des États-Unis tentent de déclencher un coup d’État sanglant en Biélorussie souveraine avec l’aide de leurs sbires de l’OTAN - la Pologne et la Lituanie. En Géorgie et en Ukraine, nous avons vu les conséquences de leur intervention - le lynchage des communistes, la destruction des monuments de Lénine et d’autres dirigeants communistes, l’interdiction de nos symboles et la glorification des sbires d’Hitler. Et surtout, un désastre pour les travailleurs.

Ici et là, les politiciens de gauche parlent maintenant de la "cruauté injustifiée" des autorités biélorusses dans la répression du coup d’État rampant. Très étrange. Est-ce que nous, communistes, ne savons pas ce qui s’avère être un « humanisme » mal interprété ? Tout relâchement de la contre-révolution se termine par une seule chose : le mur d’exécution des communards au cimetière parisien du Père Lachaise.

Nous, dirigeants des dix-huit partis communistes des anciennes républiques soviétiques, appelons en ce moment difficile tous les partis communistes et ouvriers du monde à apporter une assistance complète à nos frères biélorusses !

Rejoignez la campagne de solidarité avec le parti communiste, avec tous les partisans du choix socialiste en Biélorussie !

Nous vous exhortons à organiser une forte pression politique sur les dirigeants des États qui provoquent le chaos en République du Bélarus !

La solidarité internationale est notre force !

L’impérialisme ne passera pas !

Pour le parti communiste de la Fédération de Russie
Gennady Zyuganov
Pour le parti communiste d’Ukraine
Pyotr Simonenko
Pour le parti communiste de la République de Moldavie
Vladimir Voronin
Pour le parti communiste de la République d’Abkhazie
Bakur Bebia
Pour le parti communiste d’Azerbaïdjan
Rauf Kurbanov
Pour le parti communiste d’Arménie
Yerjanik Ghazaryan
Pour le parti communiste de Géorgie
Temur Pipia
Pour le parti communiste du Kazakhstan
Toleubek Mahyjanov
Pour le parti communiste Kirghizistan
Iskhak Masaliyev
Pour le parti communiste de Transnistrie
Nadezhda Bondarenko
Pour le parti communiste du Tadjikistan
Miroj Abdulloev
Pour le parti communiste d’Ossétie du sud
Stanislav Kochiev

Avec le soutien de partis opérant sous des conditions particulières :
partis communistes de Lettonie, de Lituanie, d’Estonie, d’Ouzbékistan et de Turkménistan.

Moscou, le 18 août 2020

Sur le site du KPRF

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).