Retraites
Avec les travailleurs français en lutte ! De Partito Comunista Italiano – Paris

, par  lepcf.fr , popularité : 1%

Depuis maintenant trois semaines, les travailleurs français du transport sont en grève contre la réforme des retraites de Macron. Une réforme qui vise à abaisser les futures pensions, à repousser l’âge de la retraite et à préparer la privatisation du système de retraite.

La grève bloque la capitale du pays, ainsi que les voies ferrées. De nombreux autres secteurs se sont mis en grève, notamment ceux des centrales électriques et des raffineries, qui ont occupé leurs sites de production et coupent l’électricité aux grands monopoles tout en la donnant aux pauvres. Il se passe quelque chose d’inconnu en Italie : une grève générale. Soit le gouvernement et les patrons cèdent, soit les travailleurs en lutte cèdent.

Plusieurs jours de grève générale ont déjà été organisés, avec de fortes manifestations dans toutes les villes de France. Une nouvelle journée d’arrêt général sera organisée le 9 janvier. Ceci est aussi quelque chose que nous ne connaissons pas en Italie depuis longtemps.

En tant que militants à Paris, nous sommes impliqués dans ces mobilisations, comme militants du syndicat de classe français, la CGT. Ce à quoi nous assistons et participons est une lutte de classe majeure, peut-être la plus importante depuis le début de la crise. C’est la première réponse à grande échelle de la classe ouvrière européenne. Face à tout ça, nous restons incrédules face à deux faits. La CGIL, le syndicat frère de la CGT, a limité sa solidarité à une simple déclaration : rien de plus. Pas un poste de soutien, des mobilisations de solidarité, peut-être une grève pour soutenir les camarades français dans leur lutte. Rien. Rien n’apparaît sur les pages du site de la CGIL, ni dans ses médias. En même temps, tous les médias italiens ont mis le silence : une des plus grandes capitales européennes est bloquée depuis 3 semaines par une grève et on parle de doigts du milieu ou d’autres bêtises.

Il est donc notre devoir d’apporter et de construire toute la solidarité possible avec nos camarades français en lutte. Nous sommes sûrs que si cette grève sera victorieuse, l’air changera progressivement dans le reste de l’Europe aussi. Même en Italie. C’est pourquoi nous demandons à tous nos camarades italiens de construire des initiatives d’information sur ce qui se passe ici ; d’inviter tout le monde à participer, de faire des tracts, de préparer des dîners de solidarité, de faire de manif devant les consulats et les ambassades français, d’imposer la discussion lors de leurs réunions syndicales.

Contrairement à ce qu’on vous a dit, les grèves ne s’arrêtent pas, au contraire, elles continuent, même pendant les vacances de Noël. Les camarades passeront Noël dans les gares ou les centres d’entretien. Il n’est pas nécessaire de dire le coût, même personnel qu’ils supportent, tant en termes économiques que personnels.

Nous vous demandons donc d’envoyer à ces travailleurs héroïques toute la solidarité disponible. Envoyez des messages de solidarité, car ils contribueront à réchauffer les luttes et à faire sentir le soutien international. Nous vous demandons également de les soutenir financièrement, afin qu’ils puissent tenir une minute de plus que le patron. Nous nous souvenons de la situation économique et sociale de l’Italie, faite de bas salaires, de précarité, souvent de pauvreté. Nous le savons. Nous demandons à chacun de donner ce qu’il peut. Même un seul euro symbolique peut servir à faire sentir la proximité.

Ne laissons pas ces travailleurs seuls. Le sort des travailleurs est toujours commun, il dépasse les frontières, les langues et les continents. Si les travailleurs français gagnent, il y aura aussi de la place pour les travailleurs d’autres pays. Vive la lutte des camarades français ! Vive la CGT !

De Partito Comunista Italiano – Paris
Le 28 décembre 2019


Pour envoyer des messages de solidarité, vous pouvez le faire à https://www.cgt.fr/contacter-la-cgt

Pour soutenir financièrement les luttes :

Transfert vers : CGT Siege Service Comptabilité Causale : Solidarité CGT Mobilisation

Banque : Groupe Crédit Coopératif
IBAN : 76 4255 9100 0008 0028 5960 774 FR

Avec la carte de crédit en ligne :

https://www.lepotsolidaire.fr/pot/k352mful
ou
https://www.lepotsolidaire.fr/pot/solidarite-financiere

Pour suivre les luttes :

PCI – Parigi
Email : pci.paris.idf@gmail.com
https://www.facebook.com/PciParisIDF/

CGT – Paris
https://www.facebook.com/cgtparis/

CGT – Page nationale
https://www.facebook.com/ConfederationGeneraleTravail/

CGT – Metro de Paris
https://www.facebook.com/cgtratp/

CGT – Cheminot
https://www.facebook.com/CGT.des.Cheminots/

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).