Gagnons tous ensemble le retrait de la Loi Woerth ! La retraite à 60 ans à taux plein et rien d’autre !

, par  communistes , popularité : 1%

Tract du réseau du Rhône dans la manifestation de ce mardi 12...

A télécharger

Jeunes, ouvriers, privés d’emploi, femmes, précaires, fonctionnaires, retraités, techniciens et cadres… nous sommes le nombre pour gagner le retrait de la loi Woerth et commencer à inverser la politique du pouvoir. Après le succès formidable des journées de mobilisation des 23 Septembre et 2 Octobre, la manifestation d’aujourd’hui constitue une nouvelle étape réussie dans la mobilisation.

Sarkozy et son gouvernement sont en difficulté. Ils spéculent sur l’essoufflement du mouvement. Avec le patronat, ils pensent que malgré les journées de grève et les millions de personnes dans les rues, nous serons obligés de travailler plus longtemps en gagnant moins. Ils ne comprennent pas ce qui se passe en profondeur dans notre pays. Montrons leurs qu’ils se trompent et que notre détermination est intacte.

Dans de nombreuses entreprises publiques et privées, cheminots, transports, chimie, RATP, métallurgie, finances, enseignement, les syndicats mettent en débat parmi les salariés la grève reconductible à partir du 12 octobre.
C’est aux salariés bien sur de choisir les formes de luttes les plus appropriées pour gagner. Mais nous partageons l’idée que « L’affrontement de type majeur devient inévitable face au mépris du gouvernement, du président de la république et du Medef. », comme l’a dit le 2 octobre la responsable de l’Union départementale CGT à Marseille.

Oui, la grève coûte cher, mais elle coûtera toujours moins cher que les années de vie volées que veulent nous imposer le gouvernement et le patronat avec cette loi inique !

Pour faire reculer le gouvernement, il faut attaquer au coeur les profiteurs de sa politique de casse sociale et économique : le patronat, les gros actionnaires, les capitalistes. Ils ne comprennent que le langage de la lutte, de la grève.
Aujourd’hui, 70% des français soutiennent le mouvement. Alors que le gouvernement veut accélérer l’adoption par les assemblées, celui-ci doit encore s’élargir chez les chômeurs, les retraités, les précaires, les jeunes, toute la population.

Pour les jeunes, la loi Woerth c’est la double peine, car elle leur ferme toujours plus les portes de l’emploi tout en les contraignant à travailler plus longtemps.
Pour les précaires et les plus pauvres, c’est la triple peine. En plus de la précarité et de la pauvreté, la loi leur inflige 2 ans de plus à devoir galérer dans le marché de l’emploi.

Communistes, partout où nous sommes, nous allons mettre toutes nos forces pour que le mouvement s’élargisse et se renforce.

Après cette journée, construisons tous ensemble les conditions d’une très large mobilisation de toute la population le 16 octobre !

La seule force de résistance

la mobilisation populaire



On nous fait peur avec le ratio / retraités : 3,12 en 1975, 1,45 en 2008.
Mais ce ratio est plutôt stable depuis 1997 ! Il a baisse fortement de 1970 à 1997 avec un minimum à 1,54 en 1997, mais remonte légèrement jusqu’en 2003 avant de rebaisser légèrement ensuite. Au total en 10 ans, il n’a baissé que de 5% ces dix dernières années, alors qu’il avait baissé de 20% la décennie précédente...


Et d’ailleurs, on nous le montre comme un indicateur en croissance continue avec l’idée qu’il va comme les dettes atteindre les sommets... Celà dit, il suffit de regarder le rapport inverse, retraité/actif, qui montre exactement la même chose, mais semble moins inquiétant...


Et ce qui compte, c’est de comparer les richesses créées par les actifs avec le nombre de retraité !
- en 1960, il fallait 40Md€ (5%) pour les retraites sur un PIB de 740, restait 710 Md€...
- en 2000, il fallait 180Md€, (12%), mais il restait 1320Md€
- en 2040, il faudra 600Md€, mais il restera 2400Md€
Passons les cotisations à 12%, sur la part patronale, bien sûr, et on a le financement !


Avec les restructurations, ils veulent aussi nous faire peur sur la disparition de l’emploi... Mais si nous sommes des millions à chomer ou galérer dans la précarité, nous sommes aussi toujours plus nombreux à travailler, hommes et femmes ! On travaille de plus en plus durement, mais de plus en plus nombreux ! Le nombre d’habitants par actifs diminue même depuis 1970 ! C’est bien le travail et sa productivité qui crée la richesse....


Reprendre aux riches les richesses créées par le travail !
Des millions de Français connaissent désormais les conséquences des politiques dites de "réduction du coût du travail". Depuis 1980, un rapport des forces en faveur des actionnaires et grandes fortunes a affaibli le salaire et fait exploser les profits et les rentes. Il faut renverser la tendance, donc le rapport de forces ! C’est tout l’enjeu de la mobilisation actuelle...

Sites favoris Tous les sites

1 site référencé dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).