Dans le débat
38ème congrès extraordinaire Ecrit à la mi-décembre 2018

, par  Paul Barbazange , popularité : 3%
]

Que deviendra le 38ème congrès ? Ce que nous en ferons bien sûr, mais il est déjà "extraordinaire", ayons le courage de le dire, d’argumenter, d’écouter les uns et les autres quels qu’aient été leurs votes. Gardons-nous de n’en voir que les actuelles limites comme certains bons esprits nous poussent à le faire. Agissons.

Convoqué comme tel sans que rien ne soit acquis il y a 10 mois, il l’est devenu dans sa préparation et son déroulement.
Extraordinaire en façade ou congrès de rupture ? L’affrontement politique va durer. J’opte pour ruptures. En invitant à une claire conscience de la fragilité/précarité des conquis.

Rupture avec l’adoption par les communistes à la majorité certes relative du "Manifeste", rupture avec l’élection à 77% de F. Roussel au secrétariat national. Continuité : 88% pour le texte présenté au congrès après débats, la volonté d’unité d’une large majorité du parti s’est exprimée. Le "Printemps" bien qu’officiellement représenté au CN (environ 18 élus) a été marginalisé. Le groupe Dan Trang a comme à chaque congrès stérilisé une part des votes d’opposition. Emmanuel Dan Trang le représentera seul au CN.
Le texte du "Manifeste" n’a pas été dénaturé. Le "tronc" rassembleur est resté solide en dépit des assauts. Mesurons cette évolution depuis dix mois, ce franchissement d’étapes les unes après les autres. Toutes n’étant pas de même nature, le résultat final nous permet de commencer à sortir dès le congrès des thèses huistes et de leur apogée à Martigues. Ce résultat ne satisfait totalement aucun d’entre nous. Rédacteur avec beaucoup d’autres du "Manifeste" déjà texte de compromis, j’aurais voulu plus : sur "le communisme de la feuille de paie" et la reconstitution de nos liens avec le peuple pauvre, l’actualité montrant le caractère urgent et vital de cette question ; sur le désarmement ou l’internationalisme... mais une rupture essentielle est acquise : les transformations sociétales certes importantes ne sont plus le seul corps structurant l’action à venir. Nous allons travailler à l’histoire du communisme au XXème siècle. La lutte des classes est de retour comme structuration essentielle de nos rangs. Et la lutte des classes se vit dans nos rues.

Oui le 38ème congrès a été par le travail et les choix d’une majorité de communistes jusqu’au bout extraordinaire. Tout reste à faire, continuons.

Paul Barbazange, Béziers le 6 décembre 2018.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).