Les militants communistes et leur candidat Un sondage donne un potentiel de 11% à Fabien Roussel

, par  pam , popularité : 3%

Le succès du passage de Fabien Roussel au journal télévisé de France 2 le 14 décembre a provoqué une avalanche de commentaires. 4,1 millions de téléspectateurs, mieux que Macron le lendemain sur TF1 avec 3,7 millions !

La violence des journalistes a fait réagir. Ils organisent un véritable procès, jouant le rôle du procureur qui a déjà acté la condamnation. Mais personne ne peut être surpris de constater que les médias sont engagés au service des idées dominantes et contre toute contestation réelle.

L’important est que Fabien non seulement tient le choc, ne tombe pas dans la provocation, garde son calme réfléchi et pourtant passionné, mais qu’il arrive à faire entendre l’essentiel de ses propositions, de nos propositions.

Bien sûr, il ne peut tout dire en dix minutes, surtout face à des "journalistes" qui font tout pour le déstabiliser. Mais nous sommes tous fiers d’avoir un candidat qui "passe" bien, dont la plupart des spécialistes sont obligés de reconnaitre les qualités, la sincérité, l’originalité dans le monde médiatique, dont les vidéos peuvent être réutilisés dans des actions militantes de terrain. Et avec lui, c’est le parti communiste qui reprend une place qu’il avait perdu. Certes, pas toujours. Il y a encore des intervenants qui n’évoque à gauche que l’alternative socialiste-vert et insoumis. Les sondages font tout pour réduire cette hypothèse communiste et la faire disparaitre. Mais avec Fabien, chaque jour, l’hypothèse communiste tape à la porte !

La bataille électorale, surtout pour les communistes ne peut se jouer seulement dans les médias. Elle a besoin de centaines de milliers de contacts militants qui peuvent transformer un intérêt momentané de téléspectateur en échange argumenté sur les préoccupations de chacun, jusqu’à en faire une décision de vote. Car si les médias et les sondages jouent le rôle principal en apparence, tout le monde sait qu’à la fin, les sondages sont toujours dépassés par la décision réelle des électeurs, par la mobilisation relative de chaque électorat.

Dans l’émission de France 2, un sondage met en scène Christiane Taubira comme candidature unique à gauche. Et ce vendredi, elle se déclare, enfin, presque, elle demande d’attendre mi-janvier. Bref, la farce à gauche continue. Il ne manque plus que Hollande revienne !

Cette excitation médiatique qui cherche désespérément une issue à la crise de la gauche refuse de voir la réalité, la fracture politique profonde entre la gauche gouvernementale et les milieux populaires et les contradictions profondes entre les forces de gauche [1]. Ceux qui parlent de "catastrophe à gauche" ne veulent pas reconnaitre que la catastrophe à gauche a commencé il y a longtemps. Ils ne voient pas que de plus en plus de citoyens réalisent que la candidature unique à gauche est une impasse tentant de masquer ces contradictions et donc enfermant la gauche dans la catastrophe où elle est depuis des années.

Pourtant le sondage qui annonce Taubira laisse apparaitre une information qui peut tout bousculer. Il y a 11% des français qui "peuvent voter" pour Fabien Roussel [2] ! Sans compter tous ceux qui ne répondent pas aux sondages !

Pourtant, Fabien est le seul qui n’est jamais présenté médiatiquement comme candidat unique possible, autant dire que la bataille est totalement ouverte, et donc que l’action des communistes n’a jamais été aussi utile et potentiellement efficace.

Nous pouvons enfin sortir du piège dans lequel nous a enfermé François Mitterrand et que décrit très bien Jean-Luc Mélenchon dans son "bilan raisonné" de 1981. C’est le peuple qui peut décider d’en sortir. Le monde du travail et les milieux populaires qui considèrent la gauche dans son ensemble comme responsable de la brutalité du capitalisme actuel, restaient prisonnier de la représentation politique d’une gauche gouvernementale des valeurs qui justifient les inégalités. Cette gauche se dissous sous les yeux de tous et c’est une bonne chose. Une gauche de combat qui mets les questions sociales au cœur de son action peut se reconstruire, et Fabien Roussel en est un acteur incontournable.

Alors vite, partout en France, organisons la campagne des jours heureux avec des vidéos de Fabien et la capacité des communistes à répondre aux questions concrètes des citoyens, la plupart du temps loin des thèmes médiatiques. C’est ainsi qu’on peut aussi donner plus d’arguments sur les sujets qui reviennent dans les médias comme sur les autres.

[1entre ceux qui portent le NON à la constitution européenne de 2005 et ceux qui veulent encore plus d’europe, ceux qui veulent diviser par deux nos consommations énergétiques pour sortir du nucléaire et ceux qui veulent augmenter ces consommations pour permettre la réindustrialisation et la sortie des inégalités, ceux qui proposent une "sobriété heureuse" et ceux qui veulent augmenter massivement les salaires...

[2ce n’est pas une intention de vote, mais ca mesure un potentiel...

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).