Le communisme, c’est le partage ?

, par  Mireille Popelin , popularité : 1%

C’est ce qu’affirme notre secrétaire national du parti communiste français et président du parti de la gauche européenne (cette dernière appartenance est importante pour la "transformation" de notre parti !).

Le communisme c’est le partage. Cette formule théologique me fait penser à mes leçons de catéchisme, ça fleure un slogan de la démocratie chrétienne. Mais il faut trouver la formule dans le vocabulaire de Mélenchon. C’était le 12 Février 2012 à Radio Politique. Mélenchon salue la position de Bayrou dans sa vision humaniste. Il dit qu’il y a deux christianismes, celui de la croisade et celui de Saint Martin, qui partage son manteau.

Mais nous, nous sommes communistes, et nous voulons un manteau entier pour tous ! ça veut dire quoi le partage ? Le banquet des plus riches, qui se gavent des richesses produites par les travailleurs, et les smicards, les RSA sous la table , qui se partagent les miettes ?

Moi, ce n’est pas ce "partage" que je veux, ce partage accompagné sans doute du "care" (dont parlent beaucoup les socialistes), c’est-à-dire le soin, le secours pratiqué par les religions, comme au Moyen Age ?

Nous, communistes, nous revendiquons nos DROITS :
- avec l’interdiction des licenciements et délocalisations
- avec la re-nationalisation, banque, poste, secteurs de production
- droit au travail et droits du travail
- droit à la santé pour tous (et non le "care")

Nous refusons d’obéir aux directives européennes et ferons tout pour que cette Europe capitaliste pète. Pour que nous retrouvions notre souveraineté nationale, populaire et monétaire.

Nous opposons notre idéologie marxiste à cet abandon progressiste de notre idéal communiste !

Le communisme, c’est l’abolition de la propriété privée (article de Pascal Tournois)

Mais Pierre Laurent interrogé par Libération assure que ce n’est pas contradictoire avec l’existence de propriétés privées. Et au cours d’un débat à Villeurbanne sur les nationalisations, il nous a été répondu que ces nationalisations, ça n’avait pas été une réussite, les entreprises nationalisées avaient mené la même politique que les entreprises privées. Ainsi donc, comme les travailleurs n’avaient pas un droit de décision dans ces entreprises nationalisées, parce que le gouvernement en majorité socialiste avait laissé faire, il faudrait abandonner les nationalisations ? Il faudra que les communistes fassent préciser ces points importants au congrès, n’est-ce-pas ?

Les droits sociétaux

Avec Pam, je pense que le battage sur le "mariage pour tous" (en fait le mariage gay) est vraiment une mauvaise idée. La mention de parent 1 ou 2 sur le livret de famille est parfaitement choquante. Je sais que beaucoup d’homosexuels ne sont pas d’accord avec cette loi ! Nous voilà avec une guerre de religions, avec des provocations des extrêmes de chaque côté, alors que la majorité de la population se bat contre les mesures d’austérité, la hausse des prix, le chômage !

Nous communistes, plutôt que les droits sociétaux de tous les groupes et sous groupes, nous préférons défendre les droits des femmes, de toutes les femmes, la moitié de l’humanité.
- Tant qu’il y aura des Savita, comme en Irlande, qui mourront faute d’un avortement, parce que l’église catholique l’interdit en Irlande,
- Tant que des filles seront violées,
- Tant que des filles seront excisées, mariées de force, qu’on leur interdira de travailler, de conduire, de montrer leur visage, de s’habiller comme elles le souhaitent,
- Tant qu’elles n’auront pas le droit de changer de religion ou de ne pas en avoir (ça c’est la religion musulmane) :

Nous, communistes nous devrons les défendre toutes, sans faiblesse, sans nous laisser impressionner par tous ces intégrismes !

Et j’ajouterai sans calcul électoraliste !

Les femmes sont la moitié de l’humanité. Elles sont l’avenir de l’homme... et des communistes !

On voit l’évolution d’un pays à la situation qui est faite aux femmes (citation approximative de Marx)

L’internationalisme

Ce gouvernement navigue à vue. Mais il a besoin d’une guerre. Fabius fait des allers et retours en Syrie, il voudrait que la France s’engage, plus toujours plus ! Même souhait de Jack Ralite, ancien ministre qui a droit à une page entière de l’Huma ! "Il est urgent que la France s’engage aux côtés du peuple syrien, qui lutte pour sa survie etc...". Et une pétition signée par toute la gauche bobo culturelle et médiatique...

Mais nous communistes, nous avons entendu la représentante communiste de la Syrie aux journées internationalistes du 27 octobre 2012 :

Bachar Al Assad a mené une politique qui a apporté une amélioration dans la vie des syriens, alimentaire, au niveau de la santé, il a rendu la Syrie autonome, elle avait 0 centime de dette ! Elle a soutenu l’Irak, elle soutient les Palestiniens contre Israël. Mais des islamistes sont entrés dans le pays, de Tchétchénie, d’Afghanistan, ils font le djihad. On leur a distribué drogue et armes pour combattre l’armée gouvernementale et provoquer les révoltes. Ils sont soutenus par l’Arabie Saoudite et le Qatar

Voilà ce que nous a dit cette militante de Syrie.

Tiens le Qatar, on le retrouve, c’est lui qui va créer et soutenir les banlieues et leurs entreprises...

Tiens, le Qatar, qui serait maintenant actionnaire de notre journal l’Humanité ? J’attends un article de l’ Humanité pour infirmer ou confirmer cette information.

Voilà du grain à moudre pour le congrès !

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).