Au nom des interêts majeurs du peuple haïtien Plaidoyer pour l’établissement des relations diplomatiques entre Haïti et la République populaire de Chine

, par  Michaële Lafontant , popularité : 4%

Son Excellence M. Jovenel Moïse
Président de la République d’Haïti,
Port-au-Prince Haïti.

Excellence,

J’en appelle aujourd’hui aux plus Hautes autorités d’Haïti, comme à la conscience citoyenne des Haïtiens et aux amis d’Haïti.

Cette lettre en fera jaser plus d’un... Mais je leur pardonne d’avance car il n’auront pas compris... Ils n’auront pas compris que l’heure n’est plus aux luttes fratricides mais plutôt au rassemblement citoyen pour sortir Haïti du bourbier dans lequel il patauge ! Beaucoup me condamneront peut-être parce que je ’’légitimerais un gouvernement de facto’’ avec lequel, de plus, je ’’n’aurais pas d’atomes crochus’’ !

Tirant profit de mon expérience politique en France, j’ai appris à ne plus être démesurément implacable et sévère envers nos responsables haïtiens qui, somme toute, sont encore loin d’atteindre le degré de corruption qui est monnaie courante dans les pays capitalistes de l’Occident. Ils sont les maîtres dont nous ne sommes qu’une pâle et maladroite copie ! Je ne suis pas arrivée à ce point de vue par complaisance envers les Haïtiens mais par rationalisme, par équité et rejet de toute forme de bovarysme. Nous les haïtiens de la diaspora faisons avec les bons et les mauvais côtés de nos pays d’accueil, ce qui ne nous empêche pas de mener avec les peuples de ces pays les luttes que nous jugeons utiles. En vertu de quoi s’autoriserait-on à me refuser le droit d’en appeler à l’actuel Gouvernement haïtien aux Parlementaires, aux Élus municipaux, sur une question qu’ils sont les seuls à pouvoir trancher en tant qu’autorités compétentes en la matière ?

La République populaire de Chine est dans les meilleures dispositions en faveur d’une coopération très importante avec Haïti, pourvu que les relations atteignent le niveau diplomatique. Pourquoi hésiter encore à prendre cette main vraiment fraternelle ?

Haïti a assez souffert ! Cataclysmes politico-économiques, catastrophes naturelles... Ses fils de tous les horizons et surtout ceux de nos campagnes rêvent d’un pays sortant fièrement des stéréotypes traditionnels pour s’engager sur la voie d’un développement durable, seule voie libératrice pour notre pays. Pour l’atteindre, il faut oser se lancer dans des partenariats d’un nouveau type qui privilégient la logique gagnant-gagnant plutôt que les visées prédatrices et destructives.

Aurions-nous oublié les lamentation des 350.000 victimes du séisme de 2010 ? Leurs cris de détresse devraient pourtant encore nous habiter ! C’est en leurs noms aussi, au nom des potentielles futures victimes de la prochaine hécatombe ’’annoncée’’, et surtout du peuple haïtien que je m’adresse aux autorités de mon pays, à la société civile haïtienne aussi.

L’heure est à l’audace, Excellence, M. le Président de la République !

L’histoire et les générations présentes et futures vous seront reconnaissantes d’avoir compris que nous ne pouvons plus tergiverser pour nous positionner dans le sens des intérêts majeurs du peuple haïtien.

Osez ,
Excellence, M. le Président de la République,
Monsieur le Premier Ministre,
Messieurs et Mesdames les élus municipaux,
M.et Mesdames du Sénat de la République,
Honorables députés,

Osez choisir l’électrification de tout le pays au tintamarre étourdissant, polluant
et budgétivores des génératrices !

Osez être visionnaires et voyez déjà nos villes, nos bourgs et faubourgs bénéficiant de l’électrification : le recul de maints atavismes, de l’obscurantisme, la fin des ’’black out’’ à répétition qui pénalisent les bas et moyens revenus, qui marginalisent les plus pauvres !

Ce nouveau partenariat sera gagnant-gagnant :
gagnant pour la Chine mais aussi
gagnant pour la jeunesse haïtienne qui ne demande qu’à s’épanouir,
gagnant pour nos hommes d’affaires de nos différentes communes,
gagnant pour nos masses paysannes et urbaines,
gagnant enfin pour la société toute entière par le retour à la paix sociale que seul peut garantir le travail.

Le chant des sirènes, ce sont les voix qui nous murmurent : plus besoin de visas pour visiter notre pays, venez, venez !!! Combien des nôtres s’appauvriront encore pour partir vers de faux paradis, alors qu’ils représentent la force et l’avenir de notre pays ? Combien continueront à traverser mers et frontières pour se faire humilier, lapider, martyriser ? Pour n’être que des proies de monstrueux prédateurs déguisés en sauveur du monde ?

Par fidélité à quelle solidarité mal fondée les représentants du peuple qui a fondé le pan-américanisme et le pan-africanisme hésiteraient-ils à choisir en fonction des intérêts nationaux ?

Comme on dit, une fois n’est pas coutume.

Mais une fois, cette fois-ci, fera la différence ! Par le choix de la coopération gagnant-gagnant avec la République populaire de Chine, alors que de nombreux défis -que les dirigeants chinois ne cachent pas- lui restent à relever dans un vaste territoire aux 56 ethnies et aux multiples langues et dialectes. C’est en 2021 que le plan quinquennal de la République populaire de Chine pourra faire définitivement sortir de la pauvreté une grande partie de sa population qui atteindra la moyenne aisance ! C’est bien d’une approche fraternelle qu’il s’agit, à l’instar de la solidarité cubaine qui ne donne pas ce qu’elle a en trop, mais prélève sur les disponibilités pourtant nécessaires à sa propre population, par souci et esprit de partage.

Le Pape François, lui-même, n’a pas hésité à affirmer :
« La Chine a toujours été pour moi une référence de grandeur. Un grand pays,
doté d’une sagesse exemplaire
 » [1].

C’est au nom de cette sagesse millénaire que la Chine peut jouer le rôle d’apôtre de la Paix dans le monde. Dixit encore le Pape :
« Le monde occidental, le monde oriental et la Chine ont tous la capacité de maintenir l’équilibre de la paix et la force de le faire. Nous devons en trouver le moyen, toujours par le dialogue » [2].

Haïti aurait tout intérêt à s’inspirer de l’exemple du Panama qui a osé faire le choix de reconnaître l’unicité du territoire chinois en rompant des relations diplomatiques vieilles de 160 ans avec Taïpei :
« Nous avons pris aujourd’hui une mesure historique qui bénéficiera à nos nations et aux générations présentes et futures, affirmait le Président Varela du Panama, soulignant l’importance du rôle de la Chine au niveau régional et mondial » [3].

« "Taïwan a été un grand ami du Panama et nous lui sommes très reconnaissants pour son amitié et sa coopération pour le développement de notre pays pendant que nous avions des relations diplomatiques", a déclaré le président Varela dans son allocution » [4].

Haïti -République populaire de Chine, un choix d’avenir ! [5]

La balle est toujours dans le camp de la partie haïtienne !

Notre pays à tellement besoin de sortir du marasme économique avec tous les corollaires paralysants que l’on connaît ! Ce serait vraiment dommage et désespérant pour Haïti de perdre l’opportunité offerte par la Chine.

Patriotiquement,

Michaële Lafontant
michaele.lafontant@yahoo.fr
Membre
du Bureau de Agir contre le colonialisme aujourd’hui (ACCA)
du Conseil National du Parti Communiste Français (PCF)
Membre du Mouvement de la Paix (France)

Malakoff, France, le 28 août 2017.

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).