Guerre mondiale ? Où est le danger ? Contre qui faut-il défendre la paix ?

, par  Pedro

Le 29 mars à 12:43, par Pedro En réponse à : Guerre mondiale ? Où est le danger ? Contre qui faut-il défendre la paix ?

Les responsables de la situation en Ukraine sont les impérialistes US.
Depuis 2014, au moins, ils entrainent et poussent à la guerre des bandes fascistes,les politiciens corrompus et l’armée ukrainienne empoisonée par l’idéologie nationalisteet fasciste.

L’utilisation de l’Ukraine comme tête de bêlier contre les russes fait partie du plan stratégique des US, maintes fois fait public, pour conserver leur hégémonie mondiale en liquidant toute opposition, soit elle russe, iranienne ou chinoise.

La Russie grand pays du tiers-mode par sa superficie mais un pays pauvre économiquement, capitaliste mais pas impérialiste dans le sens léniniste-communiste du concept, mène une opération militaire défensive de même nature qu’elle a menée en 1940 contre les fascistes finlandais qui se trouvaient à 50 kilomètres de Léningrad.

C’est donc le devoir des communistes de soutenir inconditionnellement la Russie contre l’enneme
i principalde l’humanité, l’impérialisme US.

Personne en France a pris cette position politique communiste et internationaliste.

Ni l’extrême opportunisme dit d’EG, ni Roussel qui s’est distingué par des déclrations pro impérialistes scandaleuses (ainsi que le NPA) ni Mélenchon qui a pris la position opportuniste (comme LO) de se "placer au milieu " qui est un appui indirecte à l’impérialisme aggresseur.
Ceci n’est pas nouveau et les mêmes positions on les a trouvé lors des agressions impérialistes ouvertes en Libye, Yougoslavie, Syrie, Afghanistan et ailleurs, celle contre le peuple du Yemen se déroulant en ce moment même.

Il est temps que la position communiste et internationaliste de soutenir toutes les peuples et gouvernements victimes des agressions impérialistes, n’importe leur dirigeants, n’importe qui a tiré le premier coup, revienne.
Autrement, si cette position communiste tarde à revenir, au moins qu’on organise un vaste, populaire, combatif mouvement pour la paix qui s’oppose aux guerres qui vont marquer les année à venir.

L’impérialisme qui va subir une défaite en Ukraine ne risque pas de s’arrêter et si ne sont pas les peuples qui mettent une camisole de force aux Biden et autres impérialistes, on marche à l’aggravation des guerres et conflits.
A chacun de choisir sa voie mais il y a urgence.

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).