Guerre en Ukraine : les peuples doivent être maîtres de leur pays

, par  Pedro

Le 28 février à 21:48, par Pedro En réponse à : Guerre en Ukraine : les peuples doivent être maîtres de leur pays

Nous, communistes, nous nous opposons totalement à l’hystérie guerrière antirusse qui a maintenant englouti l’ensemble de l’establishment capitaliste occidental suite à l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Tous les partis politiques capitalistes, aidés et encouragés par les médias de masse attaquent la Russie.

Nous ne mettons pas un signe d’égalité entre l’alliance de l’OTAN dominée par les États-Unis et la Russie dans cette guerre, comme le font de nombreux partis communistes, "pacifistes et socialistes" et certains trotskistes, anarchistes et autres gauchistes autoproclamés.

Cependant, nous devons respecter les sentiments anti-guerre de leurs membres.

L’agresseur historique est ici les États-Unis et l’OTAN, notre principal ennemi, qui s’est étendu vers l’est, vers les frontières de la Russie, depuis la chute de l’URSS en 1991. Et ce, malgré les promesses faites en 1991 de ne pas le faire.

La Russie n’est PAS une puissance impérialiste au sens marxiste du terme ; la puissance impérialiste hégémonique mondiale est celle des États-Unis, avec ses impérialismes subordonnés au Canada, en Europe, au Japon, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

Ce sont ces impérialismes qui dominent la planète par l’intermédiaire de leurs grandes sociétés financières et transnationales.

Les États-Unis ont apporté la guerre, la mort et la destruction à la planète entière, en particulier depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Les États-Unis ont envahi ou ont été militairement impliqués dans 191 des 193 pays du monde.

Les États-Unis ont bombardé 24 pays entre 1945 et 1999. En 1953, avec la Grande-Bretagne, les États-Unis ont renversé le gouvernement irakien de Mosaddeq, en 1961 ils ont lancé l’invasion de Cuba par la Baie des Cochons et ont aidé à organiser le renversement de Sukarno par le général Suharto en Indonésie en 1965, pour n’en citer que quelques-uns.

Wikipédia nous informe que les États-Unis ont interféré dans les élections nationales de nombreux pays, notamment l’Italie en 1948, les Philippines en 1953, et le Japon dans les années 50 et 60, ainsi que le Liban en 1957.

Les États-Unis ont effectué au moins 81 interventions ouvertes et/ou secrètes connues dans des élections étrangères au cours de la période 1946-2000.

Ils se sont engagés dans 64 tentatives secrètes et six tentatives ouvertes de changement de régime, presque toutes en violation du droit international et des Nations unies, qu’ils traitent avec un mépris absolu, sauf lorsqu’elles s’appliquent à leurs ennemis.

Ni la Russie ni la Chine ne peuvent agir de la sorte à l’échelle mondiale, bien que dans leur "cercle proche", elles puissent déterminer les événements.

Séparément ou ensemble, elles possèdent la technologie des missiles pour abattre les porte avions et autres navires de guerre américains dans leurs régions proches, la mer Noire et la mer de Chine méridionale, et sont donc capables de faire échouer un assaut de l’OTAN dans ces régions.

De plus, la Russie a cité la crise des missiles de Cuba de 1962 comme précédent pour ses préparatifs de guerre et a indiqué que si les États-Unis fournissent à l’Ukraine des armes capables de frapper en quelques minutes, ils fourniront de la même manière des armes similaires à Cuba et au Venezuela.

Rien de tout cela ne signifie un soutien inconditionnel aux régimes totalement antidémocratiques de la Russie et de la Chine. (Il faudrait en dire beaucoup plus ici, en particulier sur les méthodes réactionnaires de Poutine et sa condamnation politique de la révolution russe).

Mais le célèbre principe énoncé par Karl Liebknecht en mai 1915 est toujours celui que tous les marxistes sérieux défendent : "Le principal ennemi du peuple allemand est en Allemagne : L’impérialisme allemand, le parti de la guerre allemand, la diplomatie secrète allemande.

Cet ennemi intérieur doit être combattu par le peuple allemand dans une lutte politique, en coopération avec le prolétariat des autres pays qui luttent contre leurs propres impérialistes".

Il suffit de remplacer l’Allemagne par votre propre nation impérialiste (cela ne s’applique pas aux nations semi-coloniales opprimées) pour obtenir le slogan correct.

En se trompant de cible les KKE plient devant la pression impérialiste. C’est grave de ne pas savoir distinguer le véritable agresseur et la véritable agressé.

Pour le triomphe de la Russie qui se défend !

Condamnation de la politique agressive de l’OTAN et de l’impérialisme US !

Non à la politique d’alignement de Macron avec l’OTAN !

Pour un Front Uni Anti impérialiste, pour les Etats Socialistes d’Europe.

Seule la fin de l’absurde division de classes et des nations, le communisme, peut mettre fin aux guerres impérialistes.

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).