XXIème congrès du PCP - 27, 28 et 29 novembre 2020
XXIème congrès du PCP : "Organiser, lutter, avancer - Démocratie et socialisme"

, par  lepcf.fr , popularité : 1%

Le XXIème congrès du Parti communiste portugais s’est terminé (le dimanche 29 novembre 2020) par l’élection de sa direction nationale.

Le Comité central du Parti communiste a été renouvelé par 602 voix pour (98,5%) , 3 voix contre et 6 abstentions. Il est composé de 129 membres, dont 44,9% d’ouvriers-ouvrières et 22,1% d’employés-employées. La moyenne d’âge de ce Comité central est de 49 ans.

Lors de sa première réunion, le Comité central a élu la Commission centrale de contrôle (Approuvé à l’unanimité), le Comité politique du Comité central (1 abstention), le Secrétariat du Comité central (Approuvé à l’unanimité) et enfin a réélu le Secrétaire général du PCP, le camarade Jerónimo de Sousa (1 contre, 1 abstention - celle de Jerónimo de Sousa).

Les délégué.e.s du XXIème congrès du PCP ont adopté la ligne politique du Parti communiste qui réaffirme la nécessité du socialisme pour faire face aux offensives du capitalisme et de l’impérialisme.

Renforcer la coopération entre les partis communistes et rejet du PGE

Le PCP considère que le mouvement communiste et révolutionnaire international n’est pas encore parvenu à se remettre du dur revers subi par les défaites du socialisme en Europe de l’Est et la disparition de l’Union soviétique. Face à la violente offensive politique et idéologique anticommunisme, face à la persécution et l’illégalisation des partis communistes et d’autres forces démocratiques s’engage une lutte longue et difficile. Elle est souvent accompagnée accompagnée de pratiques liquidatrices et sociales-démocrates, d’adaptation au système, avec l’abandon des références idéologiques, des principes organiques et du projet révolutionnaire qui caractéristique un parti communiste.

Le PCP appelle à renforcer les liens entre les partis communistes et développer des actions communes ou convergentes contre le grand capital et pour la solidarité avec les peuples contre l’ingérence et l’impérialisme.

Au niveau européen, le PCP oriente son action pour se rapprocher les partis communistes et d’autres forces progressistes. Il estime que le Parti de la gauche européenne - une structure de nature réformiste et supranationale, insérée dans la dynamique de l’UE - a introduit de nouveaux facteurs de division et d’incompréhension, entravant les progrès de la coopération entre les forces communistes et progressistes dans la lutte pour une Europe des travailleurs-travailleuses et des peuples.

Le Socialisme, revendication du présent et du futur

« Le socialisme est une nécessité de notre temps ». Face à l’extraordinaire accentuation de la concentration et de la centralisation du capital, l’aggravation des inégalités sociales, l’aggravation des contradictions du capitalisme, son incapacité à répondre aux problèmes et aux aspirations de l’Humanité, le socialisme est défini comme un objectif, que le PCP définie comme une phase, une étape et une forme concrète d’un processus historique de dépassement du capitaliste.

Le PCP explique que la lutte pour le socialisme exige :

- La lutte pour des objectifs concrets et immédiats, l’affirmation de la souveraineté et de l’indépendance nationales.
- Une politique d’alliances entre la classe ouvrière et les autres classes et couches sociales anti-monopoliste.
- L’existence d’une force d’avant-garde révolutionnaire capable, dans chaque pays, de diriger la lutte pour la conquête du pouvoir par les ouvriers-ouvrières.
- L’application créative du marxisme-léninisme, une conception matérialiste et dialectique du monde, un instrument d’analyse et un guide pour l’action, indispensable à l’interprétation du monde et à sa transformation révolutionnaire.

Le PCP rappelle que la Révolution d’Octobre, avec ses transformations profondes et ses extraordinaires conquêtes historiques, a constitué une expérience historique d’envergure universelle et inauguré une nouvelle époque dans l’histoire de l’humanité, l’époque du passage du capitalisme au socialisme. La contribution décisive de l’URSS à la victoire sur le fascisme-nazisme a été une expression indéniable de la supériorité du socialisme et de sa contribution décisive aux grandes avancées révolutionnaires du XXème siècle. La disparition de l’URSS et les défaites du socialisme en Europe de l’Est ne nient pas la nécessité et la possibilité de construire une nouvelle société sans exploiteurs ni exploités, au contraire, la cruelle réalité dans laquelle vivent des millions d’êtres humains découlant de la nature du capitalisme et de l’action de l’impérialisme, légitime l’utilité et l’importance du socialisme.

49.960 membres au sein du PCP

Le Parti communiste portugais est composé de 49.960 camarades.

Les effectifs sont composés d’une grande majorité d’ouvriers-ouvrières (36,9%) et d’employé.e.s (33,2%). 11,4% des membres du PCP ont moins de 40 ans, 39,5% ont entre 41 et 64 ans et 49% ont plus de 64 ans. Le pourcentage de femmes (32%) est en augmentation. Ces dernières années, 3.245 nouveaux militants ont été recrutés, dont 67% avaient moins de 50 ans.

Il existe 2.417 organisations de bases. Parmi celles-ci, 310 sont des organisations professionnelles (entreprises) et 567 sont des organisations basées sur les lieux de résidence.

La campagne « action de contact avec 5.000 travailleurs-travailleuses » décidées lors du XXème congrès a permis d’organiser 5.074 ouvriers-ouvrières dont 1350 ont rejoint le Parti.

Le XXIème congrès appelle à créer 100 nouvelles cellules d’entreprise d’ici mars 2021, de renforcer les organisations locales, de promouvoir le renforcement de la Jeunesse communiste (JCP).

Pour le socialisme et le communisme !

Traduction Nicolas Maury
Tiré de son site

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).