Russie : le chef du Parti communiste français a exigé la levée des sanctions antirusses

, par  auteurs à lire , popularité : 1%

Une très belle et opportune déclaration de Fabien Roussel à l’agence Tass dont malheureusement nous avons eu peu d’écho en France alors qu’elle représente une étape fondamentale dans l’évolution de la politique extérieure du PCF. Une précision qui, à ma connaissance, n’avait jamais été faite à ce niveau de responsabilité, est la dénonciation de la position de l’UE qui a osé assimiler communisme et nazisme. Nous nous réjouissons, nous l’équipe de ce blog (ndlr, "Histoire et société") qui œuvrons depuis tant d’années en ce sens, de voir enfin le parti communiste adopter une attitude de compréhension des enjeux internationaux sans laquelle il ne pourra défendre une ligne de souveraineté de la France et, selon la tradition de ce parti, représenter la classe ouvrière et les couches populaires qui unissent un peuple que le capital divise et affaiblit (note de Danielle Bleitrach et traduction de Marianne Dunlop).

La France doit proposer de nouvelles relations à la Russie et à la Chine, a déclaré le député Fabien Roussel à l’Assemblée nationale.

Paris, 30 décembre 2020. /Tass /. Le Parti communiste français (PCF) demande la levée immédiate des sanctions antirusses. C’est ce qu’a déclaré mercredi dans un entretien à Tass le secrétaire national du PCF, député de l’Assemblée nationale de France (chambre basse du parlement), Fabien Roussel.

« Il est nécessaire de mettre immédiatement fin aux sanctions antirusses », a noté le politicien. « La France doit proposer de nouvelles relations à la Russie et à la Chine, créer de nouveaux espaces de paix, de coopération et de sécurité collective entre les peuples et les nations souveraines ».

Le chef du PCF a appelé à une révision des liens de Paris avec l’Alliance de l’Atlantique Nord. « La France doit quitter l’OTAN », estime-t-il. « Notre pays n’a besoin ni des mirages atlantiques ni de la logique des blocs, puisque l’OTAN c’est la guerre ».

Roussel a souligné que le parti qu’il dirige « condamne fermement la résolution du Parlement européen sur la mémoire européenne », qui tente « d’assimiler nazisme et communisme ». « La Seconde Guerre mondiale a été déclenchée à la suite de l’agression nazie contre les peuples européens », a-t-il rappelé. « Le fascisme en est responsable ».

Selon l’homme politique français, « la résolution honteuse du Parlement européen va a l’encontre des conclusions du tribunal de Nuremberg ». Cette résolution, a-t-il noté, est « un scandale pour la mémoire des combattants de la Résistance et de l’Armée rouge, qui ont joué un rôle décisif dans l’obtention de la victoire ». Comme l’a souligné Roussel, le Parti communiste français, qui fête ces jours-ci son centenaire, représente « un nouveau modèle de développement de la planète, socialement juste et écologiquement durable ».

Le PCF a été fondé lors du congrès de la section française de l’Internationale ouvrière, qui a terminé ses travaux à Tours en ce jour il y a cent ans – le 30 décembre 1920. Le PCF est aujourd’hui représenté par ses propres groupes parlementaires dans les deux chambres du parlement français – l’Assemblée nationale et le Sénat. Le journaliste et homme politique Roussel est secrétaire national du parti depuis novembre 2018.

Agence Tass

Lu sur Histoireetsociété

Sites favoris Tous les sites

2 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).