Chaperon rouge et Grand’Maire A propos d’une interview de Le Maire au journal Le Progrès

, par  Mireille Popelin , popularité : 3%

Dans le Progrès du 8 avril 2020, une page entière était consacrée à Bruno le Maire, interrogé par François Brochet. Le ministre de l’Économie affirme : « avec cette crise, le moment est venu de tout changer ».
Nous, on est bien d’accord !

Qui est Bruno le Maire ? Ce Grand’Maire (1m91) est un énarque : Sciences-Po,École Normale, ENA. Macron le considère comme un homme d’État : « un Villepin moins fou, qui tient la route ».
Le Maire pense que la crise va provoquer une récession terrible, pire qu’en 1945. Et voilà ce qu’il propose :

  • « Certaines activités doivent rester ici ou être relocalisées »
    Diable, on dirait le programme du CNR !! Pour fabriquer des masques, des tests, des ventilateurs etc. Oh oui !
  • « Il faudra réfléchir à la décence des écarts de rémunération entre les mieux payés et les moins payés »
    Bravo ! Mieux payer les derniers de cordée, les soignants, les enseignants, les ouvriers, les caissiers etc... Et Le ministre poursuit
  • « Nous n’hésitons pas à envisager des nationalisations, parce que c’est le rôle de l’Etat dans une crise »
    Des nationalisations ? Voilà des propositions qui nous stupéfient ! Mais nous sommes d’accord, on a un programme tout prêt de nationalisations, ou plutôt renationalisations.

Il y a même un passage dans cet entretien qui fait penser à Marx :

  • « Il y a eu des élans de générosité de solidarité qu’il serait dommage de briser sur les vieux écueils de droite ou de gauche »
    On pense aux « eaux glacées du calcul égoïste ». Mais Marx parle de la bourgeoisie ! Maire nous ressort « gauche = droite », le rêve de ces LREM pour faire disparaitre la gauche et sa différence avec la droite.

Or, Le Maire est tout-à-fait représentatif de la grande bourgeoisie :
Fils d’un cadre du groupe Total et de Viviane de Fradin de Belâtre (ça ne s’invente pas !), directrice des établissements scolaires privés catholiques de Notre Dame de France (13ème arrondissement), puis du lycée privé Saint-Louis de Gonzague (16ème arrondissement). Il a été Conseiller de Villepin. Il a suivi et voté :

- La privatisation des autoroutes
- La privatisation des aéroports de Paris
- la réduction des indemnités de chômage
- La suppression de l’ISF
- La mise en place de petits boulots à 5 € de l’heure pour les bénéficiaires des droits sociaux
- Il est évidemment ! Contre la loi sur le mariage pour tous

Bref, il a voté toutes les lois de la droite et de sa succursale LREM (je rappelle qu’il a quitté les Républicains pour se rallier au parti de Macron). Et il aurait brusquement changé d’orientation ?
Il conclut l’article par une phrase choc, qui permet de secouer les rêveurs :
« Je ne promets rien d’autre que du travail et des efforts » (du sang et des larmes ?).
En somme, c’est le travailler plus pour gagner moins. Et vous paierez la crise, vous les travailleurs ! Et c’est ce que l’on entend en ce moment, en chœur parfait, travailler davantage, en supprimant les congés ?
Voilà le Grand’Maire-loup, qui a déjà bouffé la grand-mère, et veut se régaler du petit Chaperon rouge ?
Mais, pour avoir raconté cette histoire souvent (mon métier), les enfants préfèrent la version où le petit Chaperon Rouge ne se laisse pas prendre, reconnait le loup, et le chasse à grands coups de bâton ! Nous aurons des comptes à régler, finie l’union sacrée.

Nous aurons un programme et nous aurons, je pense, tout le peuple des derniers de cordée, qui ont été les premiers et ont risqué leur vie, sans masque souvent, pour soigner, nourrir, transporter etc. Nous remettrons des masques en papier à nos gouvernants, comme les médailles des jeux olympiques, pour leurs mensonges, leur imprévoyance, leur incompétence, leur mépris du peuple :

1) Masque d’or : le président Macron
2) Masque d’argent : Mme Touraine
3) Masque de bronze : Mme Buzyn

Et un quatrième masque, neutre, pour Sibeth Ndaye, vous savez, la chargée de la communication ? Mais avec un mode d’emploi !

Mireille Popelin

Brèves Toutes les brèves

Navigation

Annonces

  • (2002) Lenin (requiem), texte de B. Brecht, musique de H. Eisler

    Un film
    Sur une musique de Hans Eisler, le requiem Lenin, écrit sur commande du PCUS pour le 20ème anniversaire de la mort de Illytch, mais jamais joué en URSS... avec un texte de Bertold Brecht, et des images d’hier et aujourd’hui de ces luttes de classes qui font l’histoire encore et toujours...

  • (2009) Déclaration de Malakoff

    Le 21 mars 2009, 155 militants, de 29 départements réunis à Malakoff signataires du texte alternatif du 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ». lire la déclaration complète et les signataires

  • (2011) Communistes de cœur, de raison et de combat !

    La déclaration complète

    Les résultats de la consultation des 16, 17 et 18 juin sont maintenant connus. Les enjeux sont importants et il nous faut donc les examiner pour en tirer les enseignements qui nous seront utiles pour l’avenir.

    Un peu plus d’un tiers des adhérents a participé à cette consultation, soit une participation en hausse par rapport aux précédents votes, dans un contexte de baisse des cotisants.
    ... lire la suite

  • (2016) 37eme congrès du PCF

    Texte nr 3, Unir les communistes, le défi renouvelé du PCF et son résumé.

    Signé par 626 communistes de 66 départements, dont 15 départements avec plus de 10 signataires, présenté au 37eme congrès du PCF comme base de discussion. Il a obtenu 3.755 voix à la consultation interne pour le choix de la base commune (sur 24.376 exprimés).